Recrutements au Sénégal

Projet de Developpement basé a Dakar recrute  01 Auditeur interne-Consultant 

Projet de Developpement basé a Dakar recrute  01 Auditeur interne-Consultant

Salaire/ mois
LocalisationDakar / Sénégal
Expiration29 Octobre 2018
Description de l’offre

PROJET DE DÉVELOPPEMENT BASE A DAKAR RECRUTE UN AUDITEUR INTERNE

POSTE :
Auditeur interne
Consultant

Tâches et responsabilités
Sous l’autorité du Président du Comité de Pilotage auquel, il est directement rattaché et sous la responsabilité et la supervision du Coordonnateur, sans être limitatif, l’auditeur interne est appelé à faire une revue trimestrielle des opérations et des comptes du projet. Dans ce cadre, l’auditeur utilisera une partie de son temps d’intervention prévue pour accompagner le projet dans la mise en œuvre de ses recommandations.

Dans ce cadre, le consultant proposé devra :
– Exécuter les missions d’Audit Interne en conformité avec les normes internationales régissant la pratique professionnelle de l’Audit Interne et les procédures admises ;
– Proposer et faire valider le programme de revue annuel par le Comité de pilotage ;
– Établir une charte d’audit interne qui déterminera la fonction audit interne du projet ;
– S’assurer que les procédures appliquées au niveau de toutes les entités et bénéficiaires qui sont impliquées dans la gestion des fonds soient conformes aux accords de financement et aux principes de transparence et de bonne gouvernance. Il prêtera une attention particulière, notamment au respect des pratiques saines en matière de gestion financière, de passation de marchés et de l’administration générale; Veiller au respect des procédures financières afférentes aux différentes conventions de financement ;
– Identifier les dysfonctionnements ainsi que leurs conséquences et proposer les mesures appropriées pour y remédier;
– Evaluer la qualité du système de contrôle interne et jauger de l’efficience des opérations par approches opérationnelles (audit opérationnel) ; identifier les dysfonctionnements opérationnels, en évaluer les conséquences et proposer des moyens appropriés pour y remédier;
– Contrôler périodiquement les transactions financières, en s’assurant de leur opportunité, de leur régularité et des niveaux de risques, fraudes et corruptions éventuelles ;
– S’assurer que les fonds ont été utilisés conformément aux normes financières et aux réglementations financières pertinentes en tenant dûment compte de l’économie et de l’efficience, et uniquement aux fins pour lesquelles le financement a été fourni ;
– Réaliser trimestriellement des inspections physiques ainsi que des visites de terrains auprès des bénéficiaires ; ces visites doivent être rotatives afin de couvrir durant les deux années l’ensemble des bénéficiaires ;
– S’assurer et évaluer constamment la qualité des ressources humaines et matérielles affectées à la gestion des ressources financières ;
– Vérifier la sincérité et la fiabilité des informations financières et comptables du projet, ainsi que la sécurité des enregistrements comptables :

• Éligibilité des dépenses, respect des allocations budgétaires et catégorielles,
• Justification des dépenses : contrôle de la force probante et de l’authenticité des pièces justificatives (absence de ratures, d’indices de falsification, etc.),
• Qualité et efficacité du classement et de l’archivage des pièces comptables ;

– Examiner l’efficacité de la protection des acquis : codification des immobilisations, système et outils de gestion de la comptabilité matière (inventaires des immobilisations, livres et divers documents d’enregistrement de la comptabilité matière, fiches de stock, etc.) ; le contrôle des biens acquis s’étendra aux acquisitions réalisées aussi bien pour le fonctionnement du Projet mais également celles destinées aux structures bénéficiaires de ses financements ;
– Mener des missions spéciales d’investigation ainsi que des contrôles inopinés dans toutes les entités intervenant dans les activités gérées au niveau des différents échelons de la mise en œuvre ; ces investigations et contrôles portent sur les services administratifs y compris la passation de marchés, comptables, financiers et techniques des différents acteurs impliqués à quelque niveau que ce soit dans l’exécution des activités du Projet ;
– S’assurer que les recommandations des auditeurs externes, tant financiers que techniques, y compris celles de l’IDA, sont prises en compte et dûment exécutées par les différentes structures ayant la charge de leur mise en œuvre ;
– Mettre à jour les manuels de procédures du Projet tout en les améliorant ;
– Procéder à la cartographie des risques et à sa mise à jour.

 Rapports et documents à fournir par le consultant

– Un programme de travail basé sur la cartographie des risques, un mois après son recrutement, qui sera soumis au Comité de Pilotage pour validation ;
– Un rapport trimestriel sur l’état d’avancement de la mise en œuvre de son programme, les difficultés rencontrées, les solutions envisageables pour l’exécution de sa mission, sa contribution à la mise en œuvre du plan d’actions issu des recommandations formulées, le programme de travail du trimestre à venir. Il mettra en exergue les difficultés et obstacles qui auront empêché à mettre intégralement en œuvre ses recommandations. Ce rapport devra être disponible et transmis, en trois (3) exemplaires, dans les 45 jours qui suivent la fin du trimestre ;
– A la fin de l’année, l’auditeur interne dressera en plus, un rapport d’activités avec les propositions de programme de revue pour l’exercice suivant basé sur les faiblesses identifiées ;
– Le service ou l’entité auditée dispose de zo jours pour réagir au rapport provisoire de l’auditeur interne ; le rapport définitif est remis cinq (5) jours ouvrables après la réception des observations de la direction sur le rapport provisoire.
– Le rapport final de l’auditeur interne sera transmis, au Comité de Pilotage, au Coordonnateur, aux services/entités audités et une copie sera transmise directement à l’IDA.
• Planification de l’audit
– Les travaux d’audit interne, y compris les visites de terrain doivent être correctement planifiés, contrôlés et enregistrés afin d’atteindre les objectifs convenus, d’établir des priorités de vérification et d’assurer l’utilisation efficace des ressources d’audit. L’auditeur interne préparera un plan d’audit axé sur les risques.

Qualifications du consultant
– Le consultant devra être un Expert-Comptable d’un ordre professionnel comptable reconnu et jouissant d’une très bonne expérience d’au moins 10 ans en audit et missions d’expertise comptable dont trois (3 )ans d’audit interne similaire dans des agences d’exécution de projets de développement financés par les bailleurs de fonds internationaux (Banque mondiale (BM), Agence Française de Développement (AFD), Banque Africaine de Développement (BAD), Union Européenne… )
– Le consultant devra également avoir une expérience pratique des procédures et directives de la BM en matière de gestion financière et de passation de marchés, ainsi qu’une bonne maîtrise du code des marchés publics du Sénégal.
– Une expérience similaire réussie en suivi de la mise en œuvre des procédures internes, tenue et élaboration d’états financiers, de rapport de suivi financiers, élaboration et contrôles budgétaires, encadrement et formation de personnels des administrations publiques, du personnel de projet de développement dans un projet de développement à financement extérieur serait un atout supplémentaire.
– Le Consultant recruté devra justifier d’une expertise avérée en matière d’élaboration de cartographie des risques. Il doit avoir une solide expérience de travail d’équipe.

Volume estimatif des prestations :

L’auditeur interne s’organisera pour exécuter ses prestations de la manière suivante :
– une (01) première mission qui consistera à élaborer une charte d’audit et « un programme de travail basé sur la cartographie des risques ;
– trois (03) autres missions axées sur le programme de travail et assorties de recommandations et de plans d’actions. Chaque mission sera répartie comme suit :
– dix (10) jours de mission ;
– cinq (05) jours de participation effective à la mise en œuvre du plan d’actions issu des recommandations formulées.

Dossier de candidature de l’auditeur
– une demande manuscrite
– une lettre de motivation de deux (2) pages maximum – une copie légalisée des diplômes et attestations obtenues – une photo de la carte d’identité

Coordonnées du recruteur pour cette offre

Les Dossiers de candidature complets peuvent être déposés à l’adresse suivante :
Dakar Medina, BP 28 428, cp 10500, avec la mention « Recrutement consultant auditeur interne » au plus tard le 29 octobre 2018.

Vous pouvez rejoindre la communauté Concoursn sur Facebook ou ICI ou visionner les Cours de préparation au Concours dentré à l ENA en cliquant ICI
0 Partages

A propos de l'auteur

Khady Khady

Laisser un commentaire