Cameroun

Première Urgence Internationale Cameroun recrute 01  Coordinateur/trice Terrain

Première Urgence Internationale Cameroun recrute 01  Coordinateur/trice Terrain à Maroua

Description Date d’arrivée: Dès que Possible

Durée de la mission: 19 mois 

Lieu: Yaoundé, Cameroun 

Première Urgence Internationale (PUI) est une Organisation Non Gouvernementale de solidarité internationale, à but non lucratif, apolitique et laïque. L’ensemble de ses personnels se mobilise au quotidien pour couvrir les besoins fondamentaux des victimes civiles mises en péril, marginalisées ou exclues par les effets de catastrophes naturelles, de guerres et de situations d’effondrement économique. L’objectif est d’aider les populations déracinées dans l’urgence, tout en leur permettant de regagner rapidement autonomie et dignité. L’Association mène environ 200 projets par an, dans les domaines de la sécurité alimentaire, la santé, la nutrition, la réhabilitation d’infrastructures, l’eau et l’assainissement et la relance économique. PUI intervient en appui à près de 6 millions de personnes dans 22 pays, en Afrique, en Asie, au Moyen-Orient, en Europe de l’Est, et en France.

Découvrez nos histoire et nos valeurs. 

Situation et besoins humanitaires:

L’Extrême Nord du Cameroun, connaît, depuis 2015, des cycles de violences dus à la présence de groupes armés. Les exactions commises par ces groupes ont profondément impacté la région, provoquant des mouvements massifs de population. Aujourd’hui, la région continue de subir des attaques sporadiques de la part d’éléments « isolés » ou « infiltrés » assimilés au groupe armé Boko Haram entre autres. On constate un ralentissement économique dans l’ensemble de la région dû à la faible perméabilité des frontières avec le Tchad et le Nigeria, à la forte criminalité et aux mouvements de populations ayant affecté les opportunités de travail et d’équilibre alimentaire, fragilisant davantage les ménages les plus vulnérables.

On estime aujourd’hui à 101 404 le nombre d’individus réfugiés nigérians présents dans la région de l’Extrême Nord du Cameroun et à 227 581 le nombre de personnes déplacées internes (PDIs) présentes dans cette même région. L’Extrême Nord accueille 44 830 réfugiés hors camp et 54 753 réfugiés dans le camp de Minawao où PUI travaille pour assurer la coordination et le management du camp entre les acteurs humanitaires qu’y interviennent. Ces populations migrantes se retrouvent démunies et leurs moyens d’existence profondément affaiblis.  Le département du Logone et Chari est de loin le plus touché par les déplacements de populations avec 98.83% des PDI qui sont originaires de ce département (IOM, DTM 15). De plus, la région de l’Extrême Nord en général, et tout particulièrement le département du Logone et Chari, fait face depuis longtemps à des difficultés structurelles (faibles réseaux routiers, pauvreté, manque d’infrastructures, etc.) et climatiques (sécheresse, inondation, dégradations des cultures, baisse de la  fertilité des sols, etc.) qui fragilisent les conditions de vie des populations dont les ressources sont déjà limitées.

Nos actions sur le terrain: 

Présente depuis avril 2008 au Cameroun, PUI s’est consacrée à la résolution des difficultés dans les secteurs de la sécurité alimentaire et de l’accès à l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement. Les actions ciblent les réfugiés centrafricains installés à l’est du pays depuis 2006 (Régions de l’Est et de l’Adamaoua) et les populations d’accueil.

Les programmes ont évolué afin d’accompagner la progressive autonomie en sécurité alimentaire de ces populations réfugiées centrafricaines, la plupart souhaitant rester définitivement au Cameroun.

Le volet WaSH progresse également vers une stratégie de responsabilisation à différents niveaux (des usagers aux responsables communaux), notamment dans un contexte de décentralisation de la gestion de l’eau de l’Etat vers les communes. Sur le volet accès à l’eau, en parallèle des constructions et réhabilitations de forages une grande part des activités est consacrée à la formation (des usagers, des comités de gestion de l’eau, des responsables locaux techniques et administratifs). Des sensibilisations sur l’hygiène et l’assainissement sont également menées.

L’arrivée de nouveaux réfugiés en 2014 amène PUI vers une réponse d’urgence qui s’oriente vers les points d’entrée frontaliers et les sites d’accueil (camps en retrait de la frontière), à travers des activités de gestion de camps, WaSH et Moyens d’Existence. En outre, compte tenu du fait que les réfugiés s’installent également dans de nombreux villages de la zone, PUI mène une réponse adaptée à cette configuration.

En 2015-2016, PUI a élargi son positionnement en ouvrant une base dans l’Extrême-Nord, à Maroua, en réponse à la crise nigériane pour intervenir auprès des déplacés camerounais via des activités SAME et WaSH et des réfugiés nigérians en reprenant la gestion du site de réfugiés de Minawao et une partie des activités WaSH sur le site. L’organisation a également étendu ses activités WaSH auprès des communes accueillant des réfugiés centrafricains dans la région du Nord.

En 2017, PUI a ouvert une nouvelle base à Kousseri dans le Logone-et-Chari, département de l’Extrême-Nord du Cameroun le plus affecté par la crise humanitaire en terme de nombre de populations déplacées et de sévérité des besoins, pour développer des actions en WaSH, en SANME et transferts de cash inconditionnels visant les déplacés internes et communautés hôtes vulnérables. PUI intervient également dans l’Extrême Nord dans le cadre du Rapid Response Mechanism, financé par ECHO.

En 2018, PUI a consolidé ses interventions en SANME, Relance économique, WaSH, gestion de sites et urgences dans l’Extrême Nord et l’Adamaoua. PUI est aujourd’hui gestionnaire des 3 sites de réfugiés centrafricains de l’Adamaoua et mène de nombreuses activités dans les villages d’accueil de la zone, notamment en sécurité alimentaire et moyens d’existence. PUI mène également un projet d’appui à trois communes dans le secteur de l’EHA à Djohong, Ngaoui et Touboro.

En 2019 les activités vont se concentrer sur le secteur SANME afin d’apporter une réponse aux besoins alimentaires aux populations hôtes et réfugiées en axant une approche durable permettant de renforcer les capacités de résilience des bénéficiaires.

Programmes en cours :

Financement DEVCO/CDC : Appui à 3 communes dans le transfert de compétences pour la gestion durable des systèmes d’accès à l’eau potable intégrant les notions de qualité de l’eau, d’hygiène et d’assainissement – zone d’intervention : Adamaoua

Financement DEVCO : Réduire l’insécurité alimentaire et nutritionnelle en s’attaquant aux causes profondes de la vulnérabilité et en réduisant l’impact négatif des stress et des chocs dans les régions de l’Est et de l’Adamaoua en consortium avec d’autres ONG (ACF, CRF, CARE, SI).

Financement DEVCO – TF : Programme RESILIANT de Redressement Economique Social Inclusif et de Lutte contre l’Insécurité Alimentaire et Nutritionnelle des Territoires du Nord Cameroun (consortium avec ACF, CRF, CARE, SI).

Financement ECHO : Amélioration de l’accessibilité en biens non alimentaires et en eau, hygiène et assainissement pour les personnes en situation de vulnérabilité aigüe dans l’Extrême Nord du Cameroun via la mise en place d’un mécanisme de réponse rapide (en consortium avec ACF)

Financement HCR : Autonomisation et amélioration des conditions de vies des réfugiés centrafricains dans la région de l’Est et de l’Adamaoua, Cameroun

Financement HCR : Contribuer à l’amélioration des conditions de vie des réfugiés nigérians vivant au camp de Minawao, Cameroun

 

Dans le cadre de nos actions au Cameroun, nous recherchons un(e) Coordinateur/trice Terrain à Maroua

Champs d’action:

  • Sécurité : Il/Elle est responsable de la sécurité sur sa base.
  • Programmes: Il/Elle coordonne les équipes et s’assure de la bonne mise en œuvre du et/ou des projet(s) sur sa base.
  • Ressources Humaines: Il/Elle supervise l’ensemble des équipes de la base, personnel expatrié et national.
  • Suivi logistique, administratif et financier: Il/elle suit les volets logistiques, administratifs et financiers sur sa base pour la mise en œuvre des programmes, et s’assure du respect des procédures afférentes, avec l’appui fonctionnel du/de la Coordinateur/trice Logistique (CoLog), du/de la Coordinateur/trice Administratif/ve et Financier/e (CAF) et du/de la Responsable RH de la mission.
  • Représentation: Il/Elle assure la représentation de PUI sur la zone dont il/elle à la charge auprès des partenaires, bailleurs et des différentes autorités.
  • Coordination: Il/Elle assure la bonne circulation des informations entre la zone dont il/elle a la charge et l’équipe PUI de coordination, et participe à l’orientation stratégique de la mission.
  • Evaluation / Stratégie : Il/Elle participe à l’identification des besoins dans sa zone d’intervention. Il/Elle participe à l’élaboration de la stratégie et propose de nouvelles interventions en fonction des besoins identifiés dans sa zone d’intervention.

Principales activités: 

  • Assurer la sécurité des personnes et des biens sur la base :

    Il/Elle participe à l’élaboration et la révision du plan de sécurité de sa base, et à sa diffusion et compréhension par chacun (expatriés et nationaux).

    Il/Elle s’assure de la collecte des informations relatives à la sécurité sur sa zone d’intervention, propose une analyse et diffuse à son/sa supérieur/e hiérarchique direct/e de manière régulière ou ad-hoc en cas d’urgence

    Il/Elle suit avec le coordinateur logistique que les moyens matériels et humains sont suffisants pour assurer une sécurité optimale des équipes, des matériels et bénéficiaires.

    Il/Elle alerte sans délai son/sa supérieur/e hiérarchique direct/e en cas de mise en danger des équipes ou des bénéficiaires.

    Assurer la mise en œuvre des programmes et proposer de nouvelles interventions :

    Il/Elle s’assure du bon déroulement des activités (suivi des objectifs, respect des calendriers et des échéances, suivi budgétaire, contrôle de la qualité, reporting contractuel, …) et rend compte à son/sa responsable hiérarchique direct/e

    Il/Elle élabore le plan d’action opérationnel de la zone dont il/elle a la charge en fonction des objectifs définis dans la programmation annuelle de la mission. Il/Elle planifie les activités et veille au respect du calendrier d’activités.

    Il/Elle valide les choix techniques, la stratégie et la planification des activités du programme.

    Il/Elle suit les activités menées et veille à la mise en œuvre de monitorings et/ou d’évaluations, selon les besoins définis par le programme.

    Il/Elle met en place un système de coordination formelle, l’anime sur le terrain (réunions, rapports écrits…), et rend compte à son/sa responsable hiérarchique direct/e.

    Il/Elle participe à l’élaboration de la Stratégie de la mission.

    Superviser l’ensemble des équipes nationales et internationales sur sa Base :

    Il/Elle supervise l’ensemble des équipes nationales et internationales sur sa base.

    Assurer le suivi Logistique, Administratif et financier sur la base

    Il/Elle supervise l’approvisionnement de la base (support et programme) en veillant à ce que les procédures internes et bailleurs soient respectées et que les engagements soient conformes aux budgets disponibles.

    Il/Elle participe à l’analyse collective (administration et logistique) des suivis budgétaires, détecte les écarts et propose des ajustements à son/sa supérieur/e hiérarchique direct/e et au/à la Coordinateur/trice Administratif/ve mission.

    Avec le/la Coordinateur/trice Administratif/ve mission, il/elle veille à ce qu’un système de contrôle interne soit en place sur sa base. Il/elle s’assure du respect de la procédure d’engagement des dépenses et participe à la validation des dossiers d’achat.

    Il/Elle suit les différents contrats permettant le fonctionnement de sa base : bail, assurance…

    Assurer la représentation de PUI dans la zone couverte par sa base

    Il/Elle veille aux bonnes relations entre PUI et les autres acteurs : autorités administratives, traditionnelles, UN, ONG, représentants des réfugiés… notamment en développant une communication active avec elles.

    Il/Elle analyse et transmet à son responsable hiérarchique les informations collectées. Selon les besoins du programme et/ou les informations collectées, il/elle coordonne et diffuse des rapports de monitoring et d’évaluation aux personnes concernées.

    Il/Elle est le garant de l’image de Première Urgence Internationale dans sa zone d’intervention et veille à ce titre à ce que l’ensemble du personnel sous sa responsabilité ait un comportement en adéquation avec les valeurs défendues par l’organisation et respectueux de la culture locale.

    6Assurer la coordination dans la zone d’opération et la circulation de l’information :

    Il/Elle est responsable de la rédaction des rapports bailleurs des programmes mis en œuvre sur sa base, rapports dont il/elle rédige tout ou parties (consolidation des parties techniques rédigées par le/s responsable/s et/ou référent/s technique/s sur sa base).

    Il/Elle envoie les rapports internes et externes à son/sa supérieur/e hiérarchique direct/e en respectant les délais de validation interne (sitrep, rapport d’incident) et échéances contractuelles externes (rapports de projets).

    Il/Elle organise la circulation de l’information de la base vers la coordination terrain et de la coordination terrain vers la base (Sitrep périodique et ad-hoc).

    Il/Elle participe aux réunions de coordination interne dont il/elle est un membre actif.

    Pour une description plus détaillée des activités, veuillez télécharger la fiche de poste en format PDF ci dessous

Et pour rester informé des nouvelles offres en continu, rejoignez le groupe Facebook My Job On The Field.

Ville Maroua
Expériences / Formation du candidat Gestion de Projets

Expérience humanitaire de 3 ans minimum:

Expérience en projets d’urgence, notamment avec réfugiés/déplacés

Expérience avec des bailleurs UN et européen (ECHO, Europeaid)

Expérience en gestion de la sécurité

Experience 0 à 3 ans
Fonctions Gestion de projets/programmes
Secteurs d’activité Gestion crise / post-crise
Pays Afrique, Cameroun
Salaire / Indemnité Salarié en Contrat à Durée Déterminée de 6 mois

Salaire brut mensuel : de 2 200 à 2 530 Euros selon parcours en Solidarité Internationale + majoration de 50€ par semestre d’ancienneté avec PUI

 

Frais pris en charge notamment transport AR Domicile / Mission, visas, vaccins…

Assurance comprenant couverture médicale et complémentaire santé, assistance 24/24h, rapatriement et prévoyance

Hébergement  en maison collective

Frais de vie (« Per diem »)

Régime de Break: 5 jours ouvrés à 3 et 9 mois de mission + prime de break

Régime de Congés Payés: 5 semaines de CP / an + billet A/R au domicile tous les 6 mois

Comment postuler Pour postuler, merci d’envoyer CV et Lettre de Motivation en remplissant le formulaire via ce lien: https://www.premiere-urgence.org/offres-emploi/cameroun-une-coordinateur-trice-terrain-maroua/
Postuler en ligne https://www.premiere-urgence.org/offres-emploi/cameroun-une-coordinateur-trice-terrain-maroua/
Date de fin de validité 31/01/2020

[subscribe]

Laisser un commentaire