Niger

Le Gouvernement du Niger recrute 01 Contrôleur interne pour les subventions

Le Gouvernement du Niger recrute 01 Contrôleur interne pour les subventions

Le Gouvernement du Niger

Niger

I.CONTEXTE ET JUSTIFICATIONS :Dans le cadre de la mise en œuvre de la politique nationale de santé, le Ministère de la Santé Publique, de la Population et des Affaires Sociales du Niger, a élaboré son Plan de Développement Sanitaire (PDS) 2017-2021 dont l’objectif est de contribuer à l’amélioration de la santé des populations en vue d’atteindre les objectifs du Développement Durable (ODP) liés au secteur santé.
Pour l’exécution du PDS, le Gouvernement du Niger a sollicité et obtenu les appuis financiers de l’Agence Française deDéveloppement (AFD), de l’Agence Espagnole de Coopération Internationale pour le Développement (AECID), du Fonds desNations Unies pour l’Enfance (UNICEF), du Fonds des Nations pour la Population (UNFPA), de la Banque mondiale et de l’Alliance Globale pour les Vaccins et la Vaccination (Gavi) dans le cadre d’une approche sectorielle (SWAp).
La Justification de Soutien au Programme (JSP) qui couvre la période 2020- 2022 s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre duProgramme Pluri Annuel Complet (PPAC) du Programme Elargi de Vaccination (PEV) issu du Cadre d’Engagement Pays (CEP).D’autres subventions spécifiques seront octroyées à la demande au Pays en fonction des requêtes soumises à Gavi.
Le Gouvernement du Niger a l’intention d’utiliser une partie des fonds reçus de la subvention du Renforcement des Systèmes de Santé (RSS3) à travers la JSP pour effectuer les paiements au titre du contrat pour le recrutement d’un Contrôleur Interne pour les Subventions Gavi Alliance.
Les présents termes de référence s’inscrivent dans ce cadre et fixent les missions à confier à Contrôleur Interne des Subventions Gavi Alliance.
II.MANDAT DU CONTROLEUR INTERNE :Placé sous la responsabilité directe de l’Inspecteur Général de la Santé, le Contrôleur Interne doit contrôler la conformité desopérations des Subventions Gavi Alliance avec les procédures internes, les dispositions législatives et réglementaires en vigueur.
III.MISSIONS DU CONTROLEUR INTERNEPlacé sous la responsabilité directe de l’Inspecteur Général de la Santé, le Contrôleur Interne est chargé (e) de :
Volet procédures administratives :•Veiller au bon fonctionnement et l’utilisation effective des outils de gestion technique, administrative, financière et comptable (manuels, plan d’actions, etc.) ;•Vérifier la bonne application du manuel de procédures administratives financières et comptables tel que validé,•S’assurer de la bonne application des règles, procédures, description de poste et faire des recommandations sur leur qualité ;•Vérifier le respect strict des notes de services internes.
Volet financier et comptable :•Vérifier et valider les pièces comptables des dépenses effectuées par les services du niveau central (s’assurer de la probité, de la matérialité et de la réalité des dépenses) après leur comptabilisation ;•Participer aux missions de supervisions des services du niveau régional et départemental, pour l’obtention d’une meilleure qualité des pièces justificatives ;•Contribuer à l’amélioration de l’organisation générale des méthodes et procédures comptables ;•Vérifier l’apurement des comptes de liaison entre le Comptable Principal et les comptables régionaux ;•Identifier et proposer des solutions aux difficultés comptables ;•Mettre en place un système de contrôle interne approprié et fiable pour l’ensemble des écritures, pièces justificatives et documents comptables.
Volet sauvegarde du patrimoine :•Veiller à la protection et à la sauvegarde du patrimoine des Subventions Gavi Alliance ;•Veiller à une séparation des tâches de base ;•Veiller à l’utilisation efficace et efficiente des ressources des Subventions Gavi Alliance ;•Veiller à la mise en œuvre effective des recommandations des auditeurs et des missions de supervision ;
Volet production d’information :•S’assurer de la production rapide d’informations fiables et de qualité et veiller à leur adéquate diffusion et archivage ;•Elaborer trimestriellement un rapport de contrôle interne à transmettre à l’Inspecteur Général de la Santé des Subventions GaviAlliance, le rapport comprendra entre autres : (i) les recommandations d’amélioration de la gestion administrative, financière et comptable ;•Formuler des recommandations pour l’amélioration de la gestion quotidienne des Subventions Gavi Alliance dans les rapports trimestriels de contrôle interne.
Volet planification :•Veiller au respect des procédures financières afférentes aux différentes conventions de financement ;•S’assurer que les achats et les marchés sont réalisés en conformité avec les procédures du bailleur et en adéquation avec le code de marchés publics ;•S’assurer que les dépenses sont conformes aux budgets approuvés.Exécuter toutes tâches à lui confiées par le Coordonnateur.
A– OBLIGATIONS DU CONTROLEUR INTERNE
Le Contrôleur Interne doit produire :•un rapport trimestriel sur le contrôle interne ;•et un rapport final en fin de mandat.
B– OBLIGATIONS DE L’ADMINISTRATIONL’administration remettra au Contrôleur Interne l’ensemble des documents, dossiers et outils appropriés et nécessaires à l’exécution de sa mission. Il remettra également à sa disposition, les locaux et équipements nécessaires pour assurer une bonne prestation de service. Par ailleurs, il sera ampliataire de tous les documents de planification, de programmation, de budgétisation, et des différents rapports périodiques d’exécution technique et financière.
C- CRITERES DE PERFORMANCE
Les critères d’évaluation de la performance permettant d’apprécier l’efficacité du contrôle interne sont :-Respect des calendriers de production de contrôle interne ;-Pertinence des informations communiquées à l’Inspecteur Général de la Santé pour les décisions stratégiques ;-Détection des irrégularités contenues dans les situations administratives, financières et techniques établies ;-Détection rapide des erreurs dans l’application des principes, règles et procédures de gestion administrative, financière et comptable ;-Proposition de mesures correctives visant l’amélioration des procédures administratives, comptables, financières, opérationnelles et informatiques.
IV.QUALIFICATIONS ET COMPETENCES
Le Contrôleur Interne doit avoir les qualifications et compétences professionnelles suivantes :– Un diplôme supérieur en administration, finances, comptabilité et contrôle (minimum BAC + 4, équivalent d’une maîtrise (Master) ;-Excellente connaissance en techniques de contrôle des procédures administratives, financières et comptables et de vérification de l’utilisation des ressources, et maitriser les outils de contrôle budgétaire ;– Expérience professionnelle : 5 ans minimum dans un poste similaire dans le secteur privé, dans un projet, programme ou dansl’administration de l’Etat ;-L’expérience spécifique sur financement GAVI Alliance sera un atout ;-Bonne connaissance du français écrit et oral ainsi qu’une bonne aptitude pour la communication et le travail en équipe ;-Une bonne capacité de résolution des problèmes liés au contrôle interne;-Une très bonne connaissance informatique des logiciels adaptés au besoin techniques de sa fonction et de ceux courants tels que (Word, Excel, Power Point, Internet et autres outils de communication).
Le Contrôleur Interne devra par ailleurs faire preuve de rigueur dans l’organisation du travail et avoir un esprit de synthèse et de clarté et un sens élevé des relations humaines.Il doit être doté d’une probité afin d’éviter tout risque de conflits d’intérêt qui peut nuire à son indépendance dans l’exercice de ses fonctions et qui est passible de sanctions appropriées.
V.LIEU D’AFFECTATION ET DUREE DU CONTRATLe poste à pourvoir est situé à Niamey et la durée du contrat est d’un (1) an avec une période d’essai de six (6) mois. Le contrat est renouvelable le cas échéant sur la base d’une évaluation satisfaisante de ses performances.Il s’agit d’un poste de contractuel. Le candidat doit être libre de tout engagement. Poste de travail : le consultant est basé à Niamey.Cependant il est appelé à effectuer des missions à l’intérieur du pays.
VI.MODALITE DE RECRUTEMENTLe recrutement comporte un examen des dossiers suivi d’un entretien oral. Seul le candidat placé en tête sera invité à passer unentretien. L’entretien avec le comité d’évaluation portera entre autres sur l’expérience acquise dans le domaine et les motivations du candidat.
VII.CONDITIONS D’EMPLOILes conditions d’emploi feront l’objet d’un contrat à négocier avec l’administration en charge du projet. Il reste entendu que lerecrutement de candidat fonctionnaire doit satisfaire aux dispositions ci-après des clauses 3.14, ; 3.17 (c) « Aucun Consultant (y compris le personnel et les sous-consultants à son service) ni aucun prestataire affilié (qui le contrôle directement ou indirectement, qu’il contrôle lui-même ou qui est placé sous un contrôle commun) ne peut être engagé pour une mission qui, par sa nature, crée un conflit d’intérêts avec une autre de ses missions » et 3.1.7 (d) « Les Consultants (y compris les experts, le personnel et les sous consultants à leur service) qui ont une relation professionnelle ou familiale étroite avec tout cadre de l’Emprunteur, de l’organisme d’exécution du projet, d’un bénéficiaire d’une fraction du financement de la Banque ou de toute autre partie représentant l’Emprunteur ou agissant en son nom qui participe directement ou indirectement à tout segment :i.de la préparation des Termes de référence de la mission ;ii.du processus de sélection pour le contrat ; ouiii.de la supervision du contrat, ne peuvent être attributaires d’un contrat, sauf si le conflit résultant de ladite relation a été réglé d’une manière que la Banque juge satisfaisante tout au long du processus de sélection et de l’exécution du contrat. »et 3.23 du Règlement de Passation des Marchés pour les Emprunteurs sollicitant le Financement de Projets d’Investissement(FPI), daté de Juillet 2016, qui précisent que La Banque exige que les entreprises et les personnes physiques qui participent à lapassation des marchés dans ses opérations de FPI n’aient pas de conflit d’intérêts et que Les Consultants ne peuvent êtreengagés pour des missions qui seraient incompatibles avec leurs obligations présentes ou passées envers d’autres clients, ou qui risqueraient de les mettre dans l’impossibilité de remplir leur mandat au mieux des intérêts de l’Emprunteur.
VIII.COMPOSITION DU DOSSIER DE CANDIDATURE
Le dossier de candidature comprendra :Une lettre de motivation de deux pages maximum adressée au Coordonnateur du Fonds Commun PDSUn Curriculum Vitae détaillé, daté et signé mettant en évidence les aptitudes du Candidat, son expérience et indiquant les contacts de personnes de référence professionnelle ;Les copies légalisées du ou des diplômes et attestations de formations obtenues ;Les attestations de travail
Les candidat(e)s intéressé(e) peuvent obtenir des informations supplémentaires à l’adresse mentionnée ci-dessous du lundi au jeudi de 8 h à 15 H 30 mn et le vendredi de 8 H à 12 H 30 mn :Monsieur le Coordonnateur du Fonds Commun d’appui à la mise en œuvre du PDSMinistère de la Santé Publique, de la Population et des Affaires SocialesSecrétariat Général 2ème Etage, Bureau N°207 BP : 11 323 – Niamey, NIGERTel (227) 20 72 69 60
Les dossiers de candidature doivent parvenir sous pli fermé et porter la mention » recrutement d’un Contrôleur Interne pour les subventions GAVI Alliance » à l’adresse ci-dessus au plus tard le 7 Décembre 2021 à 10h00 (heure locale = GMT+1).
 LE COORDONNATEUR Dr RANAOU ABACHE

Laisser un commentaire