Cote d'Ivoire

La BAD recrute 01 Chef de division, développement de l’infrastructure rurale, AHFR2

La BAD recrute 01 Chef de division, développement de l’infrastructure rurale, AHFR2

La Banque Africaine de Développement (BAD)

Abidjan, Côte d’Ivoire
Banque et Assurances

Chef de division, développement de l’infrastructure rurale, AHFR2
Full vacancy title: Chef de division, développement de l’infrastructure rurale, AHFR2Location: Abidjan, Côte d’IvoirePosition Grade: PL2Position Number: 50092412Closing Date: 28-aoû-2021

LA BANQUE :Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement, qui œuvre pour la croissance économique et le progrès social en Afrique. Elle compte 81 États membres, dont 54 pays africains (pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable. Pour mieux se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines (High 5) dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour accélérer l’obtention de résultats en Afrique ont été définis, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines. La Banque entend constituer une équipe de direction qui pilotera avec succès la mise en œuvre de cette vision.

LE COMPLEXE :La Vice-présidence chargée du « développement agricole, humain et social » est un complexe sectoriel axé sur les objectifs prioritaires « Nourrir l’Afrique et Améliorer la qualité de vie des populations africaines » des High 5 de la Stratégie décennale de la Banque.  Le complexe a pour objectifs de : i) élaborer la politique et la stratégie dans ce domaine ; ii) fournir une expertise sectorielle pointue aux régions, en constituant une réserve de personnes expérimentées pouvant être consultées pour leur expertise sur les transactions complexes ; iii) mettre au point de nouveaux instruments de financement ; iv) servir de porte-parole de la Banque en la représentant auprès des parties prenantes externes et en intervenant sur tous les aspects des objectifs prioritaires « Nourrir l’Afrique » et « Améliorer la qualité de vie des populations africaines ».

LE DÉPARTEMENT QUI RECRUTE :Le Département du financement agricole et du développement rural travaille en collaboration étroite avec le Département de l’agriculture et de l’agro-industrie et les directions régionales pour contribuer à la mise en œuvre de la stratégie « Nourrir l’Afrique : stratégie pour la transformation agricole en Afrique 2016-2025 ». Sept facteurs devraient faciliter le processus (facilitateurs). Il s’agit de : i) accroître la productivité en favorisant le développement de systèmes de distribution d’intrants efficaces et la réduction des déchets et des pertes après-récolte ; ii) réaliser la valeur d’une production accrue en facilitant des investissements accrus dans les marchés d’extrants et en soutenant les incitations du marché pour une valeur ajoutée ; iii) accroître l’investissement dans des infrastructures d’appui, tant matérielles qu’immatérielles ; iv) créer un environnement favorable à l’agro-industrie avec des politiques et des règlements appropriés ; v) mobiliser les flux de capitaux (en particulier le prêt commercial et l’investissement privé) pour renforcer l’agro-industrie ; vi) assurer l’inclusion, la pérennité et une nutrition efficace au-delà de ce que le marché peut offrir autrement ; et vii) coordonner les activités pour lancer la transformation, harmoniser les activités et les investissements des différents acteurs et orienter les activités initiales afin d’attirer les acteurs du secteur privé. Sur ces sept « facilitateurs », le Département du financement agricole et du développement rural concentre ces efforts sur ceux visant à :
accroître l’investissement dans des infrastructures d’appui, tant matérielles qu’immatérielles ;
mobiliser les flux de capitaux (en particulier les prêts commerciaux et l’investissement privé) pour renforcer l’agro-industrie ; coordonner les activités pour instaurer la transformation, harmoniser les activités et les investissements de différents acteurs et guider les activités initiales en vue d’attirer les acteurs du secteur privé.Le Département du financement agricole et du développement rural (AHFR) est principalement chargé d’élaborer la stratégie de la Banque relative au financement agricole et rural et au développement rural, de représenter la Banque auprès des parties prenantes externes, de fournir une expertise sectorielle aux régions en constituant une réserve de personnes expérimentées pouvant être consultées par les équipes en charge des opérations et de combler le déficit financier du développement des chaînes de valeur agricoles piloté par le secteur privé. Le département doit mobiliser et déployer l’expertise requise, et contribuer à la conception et à la mise en œuvre des opérations de financement agricole et de développement rural pour les principales chaînes de valeur des produits de base. Le département est structuré autour de deux divisions : i) la division du financement agricole et rural ; et ii) la division du développement de l’infrastructure rurale.
La division du développement de l’infrastructure rurale est responsable des infrastructures matérielles et immatérielles ; elle est principalement chargée de développer et de mettre en œuvre les agropoles, de promouvoir la mécanisation et les plateformes de gouvernance des techniques de l’information et de la communication (TIC) qui favorisent les investissements du secteur privé pour le développement des chaînes de valeur.  Les produits attendus de la division sont les suivants :
le développement et la mise en œuvre des agropoles ;des instruments innovants et de qualité, par exemple des plateformes de gouvernance de TIC intégrées aux projets ;des accords concrets de mise en œuvre avec les principaux partenaires d’exécution ;la gestion du savoir axé sur les meilleures pratiques de l’infrastructure rurale ;un environnement favorable et des alliances avec les principales parties prenantes ;le suivi des performances et des recommandations pour des actions correctives.
LE POSTE :Le Chef de la division du développement de l’infrastructure rurale rend compte au Directeur du Département du financement agricole et du développement rural (AHFR). Le titulaire du poste devra :

Concevoir et mettre en œuvre des infrastructures rurales matérielles et immatérielles de qualité, en particulier pour les zones spéciales de transformation agro-industrielle, essentielles à la transformation de l’agriculture en Afrique ;Soutenir les directions régionales/unités opérationnelles avec des modèles d’affaires innovants, notamment le partenariat public-privé, la gestion et l’exploitation impulsées par le secteur privé pour mettre en œuvre les zones spéciales de transformation agro-industrielle ;Nouer des partenariats avec les institutions financières et les banques commerciales afin de trouver des solutions pour financer les entreprises locataires dans les zones spéciales de transformation agro-industrielle le long des principales chaînes de valeur agricoles prioritaires ;Constituer une base de connaissances et partager les enseignements tirés de la mise en œuvre des zones spéciales de transformation agro-industrielle qui ont réussi à offrir aux femmes et aux jeunes, des possibilités d’emploi liées à la chaîne de valeur ;Mener un dialogue sur les politiques pour créer un environnement favorable aux entreprises dans les zones spéciales de transformation agro-industrielle, en tenant compte du cadre juridique, réglementaire et institutionnel ;Mobiliser des ressources pour les zones spéciales de transformation agro-industrielle auprès d’autres partenaires de développement, d’institutions de financement du développement et de nouvelles sources, notamment le financement climatique, les fonds souverains et les fonds de pension ;Apporter un appui à la mise en œuvre et superviser les zones spéciales de transformation agro-industrielle à l’effet d’assurer une contribution efficace à la réalisation des objectifs de la stratégie visant à « Nourrir l’Afrique », de produire un impact sur la pauvreté, d’améliorer la compétitivité et de transformer l’agriculture.
PRINCIPALES FONCTIONS :Placé sous la supervision du Directeur du Département du financement agricole et du développement rural, le Chef de division, développement de l’infrastructure rurale, assume les fonctions et tâches suivantes :

Supervision technique et vision stratégique :
Innovation et conseil technique dans la conception et la mise en œuvre de partenariats publics et public-privé (PPP) financés par des zones spéciales de transformation agro-industrielles (SAPZs)
Mettre au point des approches innovantes en matière d’infrastructures rurales axées sur le développement des SAPZs à travers des partenariats publics et des variantes des PPP;
Amener les équipes à comprendre les spécifications entrant dans le cadre de la conception du projet et l’étude de faisabilité pour faire des SAPZs, des zones commercialement viables et attrayantes pour les entreprises locataires ;Renforcer la capacité du personnel régional et national et des partenaires de mise en œuvre à appliquer et à adapter les modèles infrastructurels du secteur privé aux projets de la Banque, en fonction des conditions locales, de l’environnement et des priorités du pays ;Apporter une expertise sectorielle approfondie pour la conception, la mise en œuvre et la supervision des projets en rassemblant des experts pour les projets et en travaillant avec un réseau de consultants, de conseillers en transactions, de prestataires de services, de partenaires de mise en œuvre et de promoteurs privés.
Echange de connaissances sur les zones spéciales de transformation agro-industrielleConcevoir une échelle d’apprentissage, prenant en compte des modèles d’autres régions géographiques, d’Asie, d’Amérique latine et du continent africain pour un échange de connaissances sur les zones spéciales de transformation agro-industrielle (SAPZs) ;
Assurer le suivi de la mise en œuvre, avec un accent particulier sur un ensemble d’indicateurs d’impact en matière de développement et de création d’emplois au profit des femmes et des jeunes, ainsi que sur l’échange des meilleures pratiques et des enseignements tirés ;Élaborer des directives, des boîtes à outils et d’autres produits du savoir basés sur les meilleures pratiques observées de façon empirique pendant la mise en œuvre du projet.
Politique et partenariats avec les parties prenantes publiques et privéesRenforcer l’engagement des parties prenantes et accroître la participation du secteur privé dans les SAPZs et les infrastructures rurales connexes ;
Élaborer et appliquer une stratégie d’alliance avec les institutions financières au niveau national pour soutenir les petites et moyennes entreprises ;Réunir les dirigeants africains et mondiaux pour obtenir d’eux, un appui et un engagement en faveur des SAPZs.
Travail d’équipe :Gérer une équipe de professionnels et de personnel de soutien en fournissant des services efficaces et de qualité à l’appui des activités ; fixer des objectifs de performance réalistes et motiver les membres de l’équipe à les atteindre, tant pour chaque membre du personnel que pour l’ensemble de l’équipe ;
Gérer le personnel et les ressources de l’équipe de façon efficace et responsable afin d’atteindre les objectifs de la division ;Évaluer les besoins en formation des membres du personnel de la division, assurer le suivi et l’évaluation de leurs performances et recommander au Directeur des mesures relatives à la gestion du personnel ;Être un membre collaboratif de l’équipe de gestion du département, apporter sa contribution, partager l’expertise et les intrants et favoriser un environnement collégial ;Bâtir une solide gestion des relations et comprendre les besoins opérationnels pour aider à élaborer des solutions pratiques et efficaces.
Leadership :Gérer efficacement les ressources financières et humaines de la division, y compris la carrière du personnel. Au plan technique, le titulaire du poste doit posséder des capacités analytiques et stratégiques, ainsi que des connaissances personnelles et une expérience pratique dans les principaux domaines d’intervention de la Banque ;
Veiller à ce que la division obtienne des résultats de qualité avec les ressources disponibles, en utilisant au mieux ses ressources humaines, financières et technologiques et en assurant le suivi et le renforcement des objectifs d’efficacité ;Superviser l’identification, la préparation et l’évaluation de projets complexes en vue de leur financement par le Groupe de la Banque et vérifier la qualité des projets.
Engagement du personnelDiriger des personnes : servir de modèle, en donnant l’exemple et renforcer l’alignement et l’engagement ; faire preuve de courage pour inciter les autres à faire avancer la Banque ;
Promouvoir la collaboration et faciliter le travail d’équipe entre les différentes équipes et entre les unités organisationnelles ;Préserver un niveau élevé d’intégrité professionnelle, traiter les personnes avec équité et respect, et être sensible aux différences de cultures, de nationalités et de genre.
Communication institutionnelleAssurer une communication efficace entre la Direction et le personnel de la Banque, les autorités des pays membres, les responsables des autres organisations ;
Assurer le suivi des meilleures pratiques dans le secteur d’activité et assurer, le cas échéant, la liaison avec les homologues des autres organisations.Assurer toute autre tâche confiée par le Directeur du Département du financement agricole et du développement rural.
COMPÉTENCES (qualifications, expérience, connaissances) :Être titulaire d’au moins un Master 2 dans le domaine de l’Agriculture, de l’Economie Agricole, de la Finance, de l’Ingénierie ou dans des disciplines connexes ;
Justifier d’un minimum de huit (8) années d’expérience professionnelle pertinente dans le développement de l’infrastructure rurale, dont sept (7) ans au sein d’une entreprise du secteur privé travaillant sur des projets d’infrastructure ou d’une institution multilatérale internationale travaillant sur des partenariats public-privé, et trois (3) ans à un niveau de direction ;Posséder une solide expérience des institutions internationales de financement du développement dans les pays en développement, notamment une connaissance satisfaisante de leurs politiques et procédures opérationnelles ;Avoir un leadership avéré sur les questions relatives au développement rural, comme le dialogue sur les politiques, la revue technique de rapports et la concertation avec d’autres bailleurs de fonds, entre autres ;Connaître l’Afrique et les besoins de développement rural, ainsi que les opportunités, les défis du développement et les solutions possibles ;Avoir une compréhension approfondie des structures des projets, y compris de la planification des projets, de la stratégie de gestion des risques, de la stratégie de gestion des problèmes, de la stratégie de gestion de la communication, ainsi que des autres facteurs essentiels de succès, des stratégies, des politiques, des procédures et pratiques d’institutions similaires ;Avoir une connaissance et une compréhension approfondies des éléments essentiels pour une mise en œuvre et une mesure efficaces des impacts sur le développement à travers les projets et les programmes en Afrique ;Être capable d’identifier et de créer des liens importants entre les différents secteurs pour susciter l’impact sur le développement aux niveaux national et régional ;Posséder de solides capacités de négociation propres à produire des résultats positifs face à des partenaires de haut niveau, tant au plan interne qu’au plan externe ;Être capable d’innover, d’influencer et de mettre en œuvre de nouvelles approches de stratégie d’intégration nationale et régionale essentielles à l’efficacité opérationnelle de la division concernée et à la réalisation des aspirations de développement des clients ; Posséder des compétences en réflexion stratégique hautement développées, associées à une aptitude à traduire des concepts et des orientations stratégiques dans la mise en œuvre de projets et programmes réalisables et durables ; Être capable de créer un environnement propice à la performance des membres du personnel, de communiquer clairement et de manière concise, en donnant des instructions, de déléguer les pouvoirs et d’affecter le travail aux membres du personnel ;Être capable de communiquer et de rédiger de manière efficace en français ou en anglais, avec une bonne connaissance pratique de l’autre langue ;Savoir utiliser les applications courantes de la suite Microsoft Office (Word, Excel, Access, PowerPoint) ; la connaissance de SAP est souhaitable.
CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y AFFÉRENTES.
Should you encounter technical difficulties in submitting your application, please send an email with a precise description of the issue and/or a screenshot showing the problem to: HR Direct HRDirect@AFDB.ORG(le lien envoie un courriel)
POSTULER

Laisser un commentaire