La BAD recrute 01 Analyste Supérieur du Portefeuille Institutionnel

La BAD recrute 01 Analyste Supérieur du Portefeuille Institutionnel – PINS2

  • Niveau d’études: Bac + 5 ou plus
  • Expérience: 5 ans
  • Expire le: 12-09-2018

Banque Africaine de Développement

Côte d’Ivoire
Analyste Supérieur du Portefeuille Institutionnel – PINS2
• Titre du poste: Analyste Supérieur du Portefeuille Institutionnel – PINS2
• Grade: PL5
• Poste N°: 50070696
• Référence: ADB/18/154
• Date de publication: 13/08/2018
• Date de clôture: 12/09/2018
• Pays: Côte d’Ivoire
Objectifs
LA BANQUE :
Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution de développement panafricaine qui œuvre pour la croissance économique et le progrès social en Afrique. Elle compte 80 États membres, dont 54 pays africains (pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable. Pour mieux se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, cinq grands domaines ont été définis, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines. La Banque entend constituer une équipe de direction qui pilotera la mise en œuvre efficace de cette vision.
LE COMPLEXE :
La Vice-présidence chargée du secteur privé, de l’infrastructure et de l’industrialisation est au cœur de la mission de la Banque consistant à développer le secteur privé, améliorer l’infrastructure et accélérer l’industrialisation. Le complexe a pour principales missions de : i) renforcer l’environnement propice au développement du secteur privé [et du secteur financier] favorisant une croissance inclusive et un développement durable ; ii) soutenir le développement d’infrastructures fiables et durables, y compris les villes et l’aménagement urbain et ; iii) renforcer l’action sur les performances industrielles et commerciales en faveur de la transformation structurelle en Afrique. Le Complexe s’appuie sur les connaissances, le cofinancement et les partenariats pour attirer le capital privé et travailler avec les gouvernements pour réaliser le programme de développement de la Banque.
LE DÉPARTEMENT RECRUTEUR :
Pour s’assurer que les opérations du secteur privé menées par ses cinq départements sectoriels (énergie, infrastructure, industrie et commerce, agriculture et services sociaux, services financiers) sont efficaces, cohérentes et harmonisées, la Banque a récemment mis en place un département central d’appui aux activités relatives aux opérations non-souveraines (PINS). Le PINS a essentiellement pour rôle de : i) assister les départements sectoriels dans la conception et le suivi efficaces des opérations non-souveraines (ONS) en s’appropriant les meilleures pratiques du marché et en se conformant aux stratégies, politiques et directives de la Banque en la matière, y compris la stratégie et la politique institutionnelles de développement du secteur privé ; ii) gérer le portefeuille institutionnel et fournir aux autres départements en charge des opérations non-souveraines (ONS), les services communs.
LE POSTE :
L’analyste du portefeuille institutionnel est responsable de l’identification, du suivi et du contrôle du portefeuille institutionnel des ONS ainsi que de la présentation des rapports connexes. Il/elle aura à charge, la conception et la mise en œuvre des tableaux de bord, des indicateurs de performance clés (KPI) et des outils d’alerte précoce en vue d’évaluer et de mesurer la performance du portefeuille global des ONS.
Le/la titulaire devra également préparer, à l’intention de la haute direction, les rapports phares périodiques sur la concentration sectorielle et géographique du portefeuille, ainsi que sur la durabilité et la rentabilité des investissements. Il/elle participe aussi activement aux comités/groupes de travail sur les questions liées au portefeuille institutionnel des ONS, au sein de la Banque et, le cas échéant, ceux initiés et pilotés par les autres institutions partenaires de financement du développement (IFD).
Fonctions et responsabilités
Sous la supervision du Chef de Division, l’analyste du portefeuille institutionnel assumera les tâches suivantes :
1.  Diriger le travail d’analyse du portefeuille institutionnel afin de présenter à la haute direction l’état actuel de la performance du portefeuille et de formuler des recommandations pour améliorer la qualité et la diversification du portefeuille.
2.  Déterminer les indicateurs de performance clés à utiliser pour évaluer :
        a.  La concentration du portefeuille par secteur, pays/région, catégorie de revenu et produit de financement ;
        b.  Le profil de risque du portefeuille des ONS (qualité, efficience, productivité et risque de contrepartie) ;
        c.  Le rendement, la rentabilité et la durabilité des investissements ;
        d.  Les résultats en matière de développement et les impacts macroéconomiques.
3.  Attribuer à chaque KPI du portefeuille un ensemble de seuils : un seuil visé, un seuil de déclenchement de l’alerte précoce et un seuil limite. Ceux-ci devraient servir au suivi des différents niveaux de risque du portefeuille.
4.  Participer à la conception et à la mise en œuvre d’outils de gestion du portefeuille institutionnel, de tableaux de bord et d’un système d’alerte précoce pour améliorer la qualité globale du portefeuille.
5.  Élaborer des indicateurs de référence en phase avec les tendances du marché et les objectifs stratégiques du portefeuille, en évaluant la solidité du portefeuille.
6.  Rendre compte périodiquement à la direction de l’état du portefeuille et en signaler les problèmes potentiels dus à l’évolution du portefeuille ou/et l’environnement d’intervention.
7.  Assurer des services post-marché et de suivi de marché, y compris la gestion des garanties, l’évaluation et les audits de portefeuille.
8.  S’acquitter de toute autre tâche confiée par le supérieur hiérarchique.
Critères de sélection
Notamment compétences, connaissances et expérience souhaitables
Le/la titulaire doit avoir le profil suivant :
1.   Au moins un master ou un diplôme équivalent en administration des affaires, en finances, en banque ou en économie ;
2.   Au moins cinq (5) années d’expérience professionnelle pertinente au sein d’institutions financières internationales ou de banques d’investissement ayant un large éventail d’activités au titre du portefeuille et des transactions du secteur privé ; une expérience professionnelle dans les départements en charge de la gestion de portefeuille/des risques et/ou des services post-marché sera un atout ;
3.   Une compréhension approfondie des techniques de gestion des investissements et du portefeuille et une maîtrise des pratiques pertinentes des institutions de financement du développement ; la connaissance des activités du secteur privé des banques multilatérales de développement constituera un atout supplémentaire ;
4.   Une bonne compréhension et un intérêt pour les concepts économiques ainsi qu’une bonne connaissance des questions de développement économique international ;
5.   Une connaissance et une expérience avérées dans la présentation d’informations financières et/ou relatives aux risques, ainsi qu’une bonne capacité de rédaction ;
6.    Des compétences exceptionnelles en gestion de projets et de grandes aptitudes en analyse et interprétation des informations économiques et financières ;
7.   Des compétences d’analyse et de calcul et le souci du détail ainsi qu’une maîtrise de l’utilisation des outils d’analyse, en particulier des simulations, telles que Monte Carlo et Hirschmann.
8.   Une capacité à répondre rapidement aux situations nouvelles et à anticiper de nouveaux problèmes ;
9.   Le sens de l’initiative et de l’innovation ainsi que de grandes capacités d’analyse et de communication ;
10.  L’esprit d’équipe et d’excellentes compétences en relations interpersonnelles avec les parties prenantes internes et externes ;
11.  La capacité de communiquer efficacement (écrit et oral) en anglais ou en français, de préférence avec une bonne connaissance pratique de l’autre langue ;
12.  Une maîtrise de l’utilisation des logiciels courants de la Banque, notamment Word, Excel, Access, PowerPoint ; la connaissance de SAP est souhaitable.
Pour postuler à ce poste, vous devez être ressortissants d’un des pays membres de la BAD.
Seul(e)s les candidat(e)s qui auront satisfait à toutes les exigences du poste et qui auront été retenu(e)s pour les entretiens seront contacté(e)s. Seuls les dossiers de candidature enregistrés en ligne avec un curriculum vitae (CV) complet et copies des diplômes requis joints seront examinés. Le Président de la BAD se réserve le droit de nommer un candidat à un grade inférieur à celui du poste annoncé. La Banque africaine de développement est un employeur garantissant l’égalité des chances et les candidatures féminines sont vivement encouragées. www.afdb.org
Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) ne perçoit aucun frais ou contribution de quelque nature que ce soit des candidats tout au long de son processus de recrutement (dépôt ou traitement de la candidature, entretien d’embauche, etc.). En outre, le Groupe de la Banque ne demande aucune information relative aux comptes bancaires des candidats. Le Groupe de la Banque africaine de développement décline toute responsabilité de publications frauduleuses d’offres d’emploi en son nom ou, de manière générale, d’utilisation frauduleuse de son nom de quelque manière que ce soit.

Laisser un commentaire