Cote d'Ivoire

La BAD recrute 01 Analyste en chef de la santé

La BAD recrute 01 Analyste en chef de la santé, AHHD2 « être ressortissants d’un des pays membres de la BAD »

La Banque Africaine de Développement (BAD)

Abidjan, Côte d’Ivoire
Banque et Assurances

Analyste en chef de la santé, AHHD2
Titre du poste: Analyste en chef de la santé, AHHD2
Grade: PL3
Poste N°: 50069401 / 50054576
Référence: ADB/21/081
Date de clôture: 28-juin-2021
Lieu d’affectation: Abidjan, Côte d’Ivoire
Objectifs
LA BANQUE :Créée en 1964, la Banque africaine de développement est la première institution panafricaine de développement. Elle a pour mission de promouvoir la croissance économique et le progrès social dans l’ensemble du continent. La Banque compte 81 pays membres, dont 54 pays africains (les pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable en Afrique. Pour davantage se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013 — 2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, Cinq grandes priorités (High 5) dans lesquelles les interventions devront s’intensifier pour accélérer l’obtention de résultats en Afrique ont été identifiées, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines.

LE COMPLEXE :La Vice-présidence chargée de l’agriculture et du développement humain et social est un complexe sectoriel axé sur l’objectif prioritaire « Nourrir l’Afrique » et « Améliorer la qualité de vie des populations africaines » des High 5 au titre de la Stratégie décennale de la Banque. Le Complexe poursuit les objectifs suivants : i) élaborer des politiques et des stratégies ; ii) fournir une solide expertise technique sectorielle aux régions, en constituant une réserve de personnes expérimentées pouvant être consultées pour leur expertise dans les transactions complexes ; iii) mettre au point de nouveaux instruments de financement. Le Vice-président agira à titre de porte-parole de la Banque, en la représentant auprès des parties prenantes externes sur tous les aspects liés à l’objectif « Nourrir l’Afrique » et « Améliorer la qualité de vie des populations africaines ».

LE DÉPARTEMENT/LA DIVISION QUI RECRUTE :Rattaché au Complexe agriculture, développement humain et social (AHVP), le Département du capital humain, de la jeunesse et du développement des compétences (AHHD) pilotera la réalisation de la priorité « Amélioration de la qualité de vie des populations africaines » au titre des High 5 et contribuera à la réalisation des autres High 5. Le Département compte deux divisions, à savoir : i) la Division de l’éducation, du capital humain et du développement des compétences (AHHD.1) qui se focalise sur l’intensification du soutien de la Banque à l’éducation, au capital humain et à l’emploi/aux moyens de subsistance et ii) la Division de la santé publique, de la protection sociale et de la nutrition (AHHD.2) qui se consacre principalement au renforcement des systèmes de santé et à la nutrition pour le bien-être des populations humaines. Le Département pilote la mise en œuvre de la stratégie de la Banque en matière d’emplois pour les jeunes en Afrique.

La Division de la santé publique, de la protection sociale et de la nutrition conduit le développement et la promotion des politiques et des stratégies de la Banque afin que les opérations (tant les opérations souveraines que les opérations non souveraines), qui sont identifiées, élaborées et exécutées par la Banque, mettent effectivement en œuvre les politiques et stratégies sectorielles pertinentes de la Banque. La Division dirige actuellement la préparation de la Stratégie pour une infrastructure sanitaire de qualité en Afrique. La Division fournit des services d’orientation/conseils techniques et de l’expertise aux centres régionaux en générant des connaissances pertinentes et en constituant une réserve de personnes expérimentées pouvant être consultées pour leur expertise dans les transactions complexes. La Division encourage également les partenariats stratégiques avec des partenaires régionaux et mondiaux afin de mobiliser des ressources dans les secteurs du développement du capital humain. Elle contribue aussi directement aux activités des diverses initiatives et des fonds fiduciaires hébergés au sein d’AHHD, et assure la cohérence de l’action de la Banque en matière de santé publique, de protection sociale et de nutrition dans les différentes régions.
LE POSTE :L’Analyste en chef de la santé relève du Directeur de la division Santé publique, protection sociale et nutrition. L’Analyste en chef de la santé soutiendra le programme de santé de la Banque en assumant les principales responsabilités suivantes :

Soutenir les pays africains dans la réalisation à la fois de l’Objectif de développement durable (ODD) 3, qui consiste à assurer une vie saine et à promouvoir le bien-être pour tous, et de l’aspiration à la santé de l’Agenda 2063 de l’Union africaine (UA) ;Soutenir les pays africains dans la mise en place de bases d’infrastructures solides pour des systèmes de santé performants ;Renforcer les institutions et les systèmes de santé en mettant en œuvre des programmes de renforcement des capacités et d’autres formes de soutien, notamment le soutien au développement et à la gestion des infrastructures ; les systèmes d’information sur la santé ; l’élaboration de cadres politiques fondés sur des données probantes et l’utilisation des technologies de l’information et de la communication dans le domaine de la santé ;Identifier et diriger la préparation et l’évaluation des opérations souveraines et non souveraines dans le domaine des infrastructures sanitaires de qualité ;S’assurer que les collègues concernés aux niveaux central et décentralisé sont continuellement informés des questions émergentes sur le renforcement des systèmes de santé ;Fournir une expertise au département et aux autres départements concernés de la Banque ;Engager et diriger le travail de connaissance, les études techniques et sectorielles sur le programme de santé de la Banque ;Fournir des conseils stratégiques documentés à la Direction ;Contribuer à la préparation des politiques et des stratégies ;Proposer et planifier des programmes de prêt et d’assistance technique pour le développement du secteur de la santé dans les pays membres régionaux.
Fonctions et responsabilités
Sous la supervision du Chef de la division de la santé publique, de la protection sociale et de la nutrition, l’Analyste en chef de la santé doit remplir les fonctions clés suivantes :Conseiller les pays membres et les autres parties prenantes relativement à la stratégie de la Banque pour la mise en place d’infrastructures sanitaires de qualité en Afrique et à la mise en œuvre de cette stratégie en : i) analysant les stratégies de renforcement des systèmes de santé des pays membres et en élaborant des projets d’infrastructure sanitaire innovants ; et ii) en entamant et en maintenant un dialogue de haut niveau avec les pays membres régionaux et les autres parties prenantes impliquées dans la résolution des problèmes liés aux systèmes de santé en Afrique ;
Générer des affaires et superviser la mise en œuvre des opérations souveraines et non souveraines en matière d’infrastructures de santé à travers l’Afrique ;Fournir un appui et des conseils aux collègues de la Banque sur les questions de renforcement des systèmes de santé liées aux projets/programmes de leur portefeuille respectif ;Diriger les missions d’identification, de préparation et d’instruction des opérations de la Banque dans le secteur de la santé ;Attirer la participation à des projets d’infrastructure sanitaire conjoints public-privé et renforcer le financement par le secteur privé de projets d’infrastructure sanitaire en Afrique ;Réaliser des études et des analyses techniques sur les systèmes de santé des pays membres régionaux et proposer des moyens de résoudre les problèmes identifiés ;Fournir un soutien et des conseils aux pays membres régionaux sur les orientations stratégiques visant à renforcer les systèmes de santé et à améliorer l’utilisation des ressources dans le secteur de la santé. Cela implique en particulier de mettre fortement l’accent sur la collaboration public-privé dans le domaine de la santé ;Contribuer à la production et au partage des connaissances sur le renforcement des systèmes de santé ;Contribuer à favoriser les partenariats entre la Banque et d’autres institutions bilatérales/multilatérales impliquées dans le développement de la santé ;Organiser des sessions de formation et de renforcement des capacités sur le renforcement des systèmes de santé pour le personnel de la Banque et les pays membres régionaux ;Préparer des notes et des mémoires pour la Direction de la Banque, le personnel de la Banque et, le cas échéant, des publics externes ;Assurer la liaison, maintenir le dialogue et développer des partenariats avec d’autres institutions multilatérales et bilatérales et coordonner les besoins et opportunités de cofinancement dans le secteur de la santé ;Représenter la Banque lors de séminaires, conférences et réunions pertinents liés au secteur de la santé ;Contribuer à la préparation des documents de stratégie pays et des rapports de revue de portefeuille, en mettant l’accent sur le développement du secteur de la santé ;Effectuer d’autres tâches techniques et de coordination à la demande du Chef de division ou d’autres membres de la haute Direction de la Banque.
Critères de sélectionAu moins un Master 2 en santé publique, en économie de la santé ou dans des disciplines pertinentes ;Un minimum de 7 ans d’expérience professionnelle pertinente auprès d’institutions multilatérales de développement ou d’organisations de développement reconnues ;Solides compétences en recherche/analyse dans le domaine de la santé, avec la capacité d’analyser et d’intégrer stratégiquement et rapidement diverses informations provenant de sources variées pour en tirer des conclusions et des recommandations ;Solide expérience dans la gestion du cycle de projet (identification, préparation, évaluation, supervision et achèvement) ;Capacité à comprendre des problèmes complexes en matière de santé, de protection sociale et de développement humain et à recommander des solutions innovantes et pragmatiques ;Solide compréhension des approches multisectorielles et des lacunes en matière de santé et de protection sociale ;Connaissance démontrable de l’analyse et de la formulation de politiques et d’opérations dans les infrastructures de santé ;Compréhension approfondie du renforcement des systèmes de santé, avec en particulier une connaissance des questions d’infrastructure, d’assurance maladie et de collaboration public-privé ;Connaissance approfondie des questions de santé, de politique et de développement dans les pays membres régionaux ;Connaissance des pratiques des principales agences bilatérales et multilatérales et des autres partenaires du développement en matière de santé et de développement ;Excellentes aptitudes à la communication écrite et orale en anglais ou en français, avec une connaissance pratique de l’autre langue ;Compétence dans l’utilisation des logiciels courants de la suite MS Office (Word, Excel, PowerPoint, Project). La connaissance de SAP serait un atout. CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y AFFÉRENTES.
Si vous rencontrez des difficultés techniques lors de l’enregistrement de votre candidature, veuillez envoyer un courriel avec une description précise du problème et/ou en envoyant une capture écran indiquant le problème à : HR Direct HRDirect@AFDB.ORG(le lien envoie un courriel)
Pour postuler à ce poste, vous devez être ressortissants d’un des pays membres de la BAD.
Seul(e)s les candidat(e)s qui auront satisfait à toutes les exigences du poste et qui auront été retenu(e)s pour les entretiens seront contacté(e)s. Seuls les dossiers de candidature enregistrés en ligne avec un curriculum vitae (CV) complet et copies des diplômes requis joints seront examinés. Le Président de la BAD se réserve le droit de nommer un candidat à un grade inférieur à celui du poste annoncé. La Banque africaine de développement est un employeur garantissant l’égalité des chances et les candidatures féminines sont vivement encouragées.
Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) ne perçoit aucun frais ou contribution de quelque nature que ce soit des candidats tout au long de son processus de recrutement (dépôt ou traitement de la candidature, entretien d’embauche, etc.). En outre, le Groupe de la Banque ne demande aucune information relative aux comptes bancaires des candidats. Le Groupe de la Banque africaine de développement décline toute responsabilité de publications frauduleuses d’offres d’emploi en son nom ou, de manière générale, d’utilisation frauduleuse de son nom de quelque manière que ce soit.POSTULER

Laisser un commentaire