Recrutements au Sénégal

IFAID Aquitaine recrute 01 Assistant·e Technique au développement de l’entreprise de combustible éco-responsable Yaakaar Environnement

IFAID Aquitaine recrute 01 Assistant·e Technique au développement de l’entreprise de combustible éco-responsable Yaakaar Environnement au Sénégal


Description de l’offre

VSI Assistant·e Technique au développement de l’entreprise de combustible éco-responsable Yaakaar Environnement au Sénégal

IFAID Aquitaine, dans le cadre de sa mission d’envoi de Volontaires de la Solidarité Internationale, recherche, pour Initiative Développement (ID) un·e volontaire pour une mission de 12 mois au Sénégal.

Cadre général de la mission
Intitulé de la mission : Assistant·e Technique au développement de l’entreprise de combustible éco-responsable Yaakaar Environnement
Lieu de travail principal : Ndem Meïssa (département de Bambey, région de Diourbel, Sénégal)
Domaines d’action de la mission : climat, environnement
Durée de la mission : 1 an
Départ en mission : mi-août 2021


Contexte de la mission
L’ONG Initiative Développement (ID) … intervient dans 8 pays. Au travers des 23 programmes de développement mis en œuvre, ID participe au renforcement de l’autonomie des acteurs locaux pour qu’ils construisent et mettent en œuvre eux-mêmes des réponses aux défis sociaux, environnementaux et économiques de leurs territoires. 135 collaborateurs assurent la mise en œuvre des activités sur le terrain (dont 90% sont des salariés locaux).
Ils sont soutenus par une équipe de 17 personnes en France, au siège de l’association à Poitiers. Budget 2019 : 6M€.
L’ONG a été créée en 1994, le siège est basé à Poitiers.
Le Sénégal apparait comme un des pays les plus stables du continent africain ayant connu depuis son indépendance, en 1960, trois alternances politiques pacifiques.
Le pays a jusqu’ici été préservé des violences qui sévissent dans la région.
Les perspectives économiques à court et moyen terme sont favorables avec un taux de croissance estimé à 6,9% en 2019 et 7,5% en 2020. La crise liée à la COVID 19 aura néanmoins des impacts.
Le département de Bambey se situe dans le grand bassin arachidier du Sénégal, zone marquée par les politiques historiques de monoculture d’arachide ayant pour conséquences l’appauvrissement des sols et la perte de fertilité, le déboisement et l’érosion, la salinisation et l’acidification.
Ces phénomènes sont aggravés par la détérioration progressive des conditions climatiques de la zone.
En effet, en l’espace de 30 ans, les quantités de précipitations annuelles ont été divisées par deux, donnant lieu à une sécheresse persistante.
L’agriculture pluviale, qui constitue l’activité principale des communautés rurales de Ndem Meïssa, est de plus en plus délaissée par les populations qui migrent vers les villes malgré le fort taux de chômage urbain.
L’exode rural touche principalement les jeunes hommes, entraînant un phénomène de féminisation et de vieillissement des populations rurales ainsi que la disparition de villages entiers au cours des 20 dernières années.
On assiste également à une raréfaction des ressources naturelles, tandis que la région voit progresser peu à peu la déforestation alors même que près de 80% des ménages dépendent du bois et du charbon de bois dans leur utilisation quotidienne pour la cuisson domestique des aliments.
L’ONG ID est présente depuis 2016 au Sénégal dans le cadre d’un projet de coopération décentralisée (le PRODER – Programme de Développement des Énergies Renouvelables) entre la Région Nouvelle-Aquitaine et l’Entente Interdépartementale Fatick-Diourbel. L’objectif du PRODER est de faciliter l’accès des populations à des services énergétiques durables à travers l’optimisation de la gestion des ressources naturelles. Sa mise en œuvre est assurée conjointement par l’ARD (Agence Régionale de Développement) de Fatick et ID. ID accompagne également l’ARD dans son renforcement organisationnel depuis 2019.
Par ailleurs, suite à sa fusion avec l’Association Projet Solidaire (APS), ID a repris les activités menées par celle-ci en accompagnement de l’ONG de l’association des Villageois de Ndem (AVN) depuis 2015. L’AVN a été fondée en 1988, dans le village de Ndem Meïssa. Elle intervient depuis plus de 30 ans auprès des villageois·es de Ndem Meïssa et de 15 autres villages de la zone (6.700 habitants environ) pour améliorer les conditions de vie des populations rurales et piloter le développement de leur territoire tout en veillant au maintien de la vie communautaire et de l’équilibre social. Soutenue par un réseau solidaire de partenaires nationaux et internationaux fidèles et engagés, AVN intervient tant sur la satisfaction des besoins de base des populations (accès à l’eau, assainissement, éducation, santé, etc.) que sur la création d’activités génératrices de revenus (via l’artisanat, l’agroécologie et la transformation alimentaire) et la préservation de l’environnement et de la biodiversité locale.
APS puis ID accompagnent l’AVN depuis 2015 dans l’émergence d’une entreprise locale de production de combustible renouvelable (bûchettes densifiées) à partir de coques d’arachides, l’entreprise Yaakaar Environnement (YE).
Présentation du projet d’accompagnement de l’entreprise Yaakaar Environnement

ID intervient auprès de l’AVN et de l’entreprise YE afin de renforcer cette initiative de valorisation énergétique de résidus agricoles avec trois objectifs :
• Mettre sur pied une unité viable de production de bûchettes via un procédé de densification de coques d’arachide, rémanent agricole disponible dans la région en quantité ;
• Valider une gamme de cuiseurs économes domestiques adaptés à la combustion de ces bûchettes ;
• Faire émerger et structurer le réseau de distribution pour ce « combustible » équipement-combustible.

Des premiers résultats tangibles ont été obtenus lors de précédentes phases menées par ID/APS avec :
• La création de l’entreprise et la mise en place d’une chaine de production via l’acquisition d’une presse mécanique d’occasion de marque Nielsen d’une capacité de 3 tonnes/jour ;
• L’ébauche d’une première modélisation technique et économique de production viable autour de 700 tonnes par an ;
• Un réseau de distribution émergent ayant permis d’écouler environ 90 tonnes de briquettes ;
• Une première gamme de cuiseurs produits et diffusés par YE ayant donné satisfaction auprès d’environ 250 ménages utilisateurs (économies et usage).

Description de la mission
Sous la responsabilité directe du Responsable du projet ID basé à Dakar, le·a volontaire interviendra en qualité d’assistant·e technique en appui à l’équipe YE sur place, composée de 5 collaborateurs : un responsable, deux techniciens, un responsable commercial et un comptable à temps partiel.

Le·a volontaire aura les responsabilités techniques suivantes (environ 80% du temps) :
1. Mener une phase de diagnostic technico-économique qui devra aboutir à un plan de renforcement de l’entreprise pour couvrir les besoins sur différents plans et permettre le développement du plan d’affaire : production, distribution, élargissement de la gamme produit, etc.
2. Appuyer la mise en œuvre de ce plan de renforcement et l’atteinte des objectifs technico-économiques ;
3. Former et accompagner les équipes techniques de YE en lien avec le responsable et les experts mobilisés notamment pour évaluer l’adaptation des choix technologiques faits ;
4. Mettre en œuvre le volet recherche et développement du programme, en vue de l’amélioration continue des technologies diffusées ;
5. Développer et accompagner l’utilisation d’outils de contrôle qualité, de suivi et de pilotage.

En appui au responsable YE et à l’équipe YE, le·a volontaire contribue au renforcement de YE sur des aspects organisationnels (environ 10% du temps) en menant les activités suivantes :
6.Appuyer la formulation et la mise en œuvre de stratégies cohérentes de développement économique de YE avec :
• L’appui au développement d’outils de gestion et de pilotage de l’entreprise ;
• La participation et la contribution aux activités visant la gestion et le développement économique de YE (contribution à la révision du plan d’affaire, adaptation des produits aux besoins clientèles, SAV, etc…) ;
• La collaboration avec les équipes commerciales : formation, prise en compte des retours clientèles, etc.

Autres activités en appui au responsable de programme ID (environ 10% du temps) :
7.La contribution à la rédaction de documents de capitalisation et de rapport d’activités.

Place du·de la volontaire dans le projet
Outre l’appui de l’équipe ID basée à Dakar (une coordinatrice pays également en charge spécifiquement des questions Climat, Energie et Forêts, et un responsable de programme qui effectuera des missions régulières à Ndem) et la collaboration avec l’équipe de YE, le·a volontaire sera en lien avec la Coordination de l’AVN (composé du CA et d’un responsable de programme), ainsi que des experts biomasse Energie séniors externes mobilisés par ID et qui apporteront des appuis techniques dans leur domaines respectifs (ingénierie technique, appui dans la conception des stratégies, les outils, les méthodologies, le suivi évaluation, la capitalisation) lors de missions d’appui et à distance.

Cadre de vie et de travail
Lieu de vie : le poste est basé à Ndem Meïssa, village de la commune de Ngogom en zone rurale, dans les locaux de l‘AVN.
Hébergement : des solutions d’hébergement en famille ou en individuel sont accessibles et peuvent être mises à disposition par l’AVN.
Moyen de déplacement : Le projet pourrait à terme disposer d’une moto en propre et d’un véhicule.
Ndem Meïssa se trouve à environ quinze minutes de la ville la plus proche, Bambey, le chef-lieu du département (environ 23.000 habitants) ou deux heures de Thiès et trois heures de Dakar en voiture.
La majorité des villageois à Ndem Meïssa vivent avec une approche communautaire fédératrice dans le respect de valeurs humaines et spirituelles endogènes. Depuis la création de l’AVN, les villageois ont créé des liens de solidarité forts et reçoivent de nombreux visiteurs, amis et partenaires nationaux et internationaux dans le cadre des différents projets qu’ils développent (voir site internet www.ndem.info).
Les conditions de confort au quotidien et les possibilités de loisirs sont limitées. La connexion internet est actuellement bonne. Le réseau téléphonique est satisfaisant. L’électricité et l’eau potable sont disponibles. Des boutiques locales assurent les approvisionnements de base. Le village dispose également d’un petit restaurant qui offre un service d’abonnement (petit déjeuner, déjeuner et dîner). Il est possible aussi de se restaurer auprès d’une famille en contribuant au frais.

Il est essentiel que le·a volontaire ait conscience de l’isolement important de la zone, de son climat rude et soit donc à l’aise pour vivre dans un environnement rural sahélien. Aussi, il·elle devra s’intéresser fortement à la culture et aux traditions des pays du Sahel.
Expériences / Formation

Profil
Formation et expérience
• Formation supérieure : école d’ingénieurs généraliste orientée gestion de projet, process, génies procédés ;
• Une expérience professionnelle dans un pays en développement sera fortement appréciée.

Connaissances et savoir-faire
• Connaissances et expérience en gestion de projet ;
• Capacité d’accompagnement de partenaires ;
• Connaissances et expériences des problématiques de développement rural dans un pays en développement.

Savoir-être
• Capacité d’organisation et de rigueur ;
• Sens du travail en équipe et du partenariat ;
• Patience, sens de l’écoute et du dialogue ;
• Capacité d’adaptation à la vie en zone rurale et au travail en contexte interculturel.

Salaire
• Statut de Volontaire de Solidarité Internationale (loi de 2005) ;
• Durée de contrat : 1 an ;
• Indemnité mensuelle entre 720 et 864 euros ;
• Conservation des droits au chômage le cas échéant : le·a volontaire pourra bénéficier des allocations chômage une fois de retour en France si des droits étaient ouverts avant son départ ;
• Couverture sociale prise en charge : couverture auprès de la Caisse des Français de l’Etranger, mutuelle, assurance rapatriement, responsabilité civile, cotisation retraites ;
• Frais de voyage aller-retour entre le lieu de résidence et le lieu d’affectation.

Comment postuler
Candidatures (CV + Lettre de motivation) à envoyer avant le 31 mai 2021 (inclus) à l’adresse mail indiquée objet : Candidature_VSI_Sénégal_ID_2021.

Les candidatures seront examinées au fur et à mesure de leur arrivée et l’IFAID se réserve le droit de retirer l’offre de la publication si la mission est pourvue avant la date limite de candidature.
COMMENT POSTULER ?
Comment postuler
Candidatures (CV + Lettre de motivation) à envoyer avant le 31 mai 2021 (inclus) à l’adresse volontariat@ifaid.org objet : Candidature_VSI_Sénégal_ID_2021.


À télécharger
Fiche de mission VSI _ Sénégal_ ID _ 2021

https://www.coordinationsud.org/wp-content/uploads/Fiche-de-mission-VSI-_-Senegal_-ID-_-2021.pdf

Laisser un commentaire