Haïti

Gret recrute 01 chef(fe) de projet expatrié(e) (H/F)

Gret recrute 01 chef(fe) de projet expatrié(e) (H/F) en Haïti sur le projet Timama 2 (santé maternelle et infantile)

Fondé en 1976, le Gret est une ONG internationale de développement qui agit du terrain au politique pour lutter contre la pauvreté et les inégalités. Dans plus de 30 pays, ses professionnels interviennent sur une palette de thématiques afin d’apporter des réponses durables et innovantes pour le développement solidaire. Il combine actions de terrain avec des activités d’expertise, de contribution aux politiques publiques et de capitalisation/diffusion de références.

Contexte

Le Gret est présent en Haïti depuis plus de 25 ans. L’équipe du Gret en Haïti est composée d’une quarantaine de salariés, qui interviennent sur des thématiques diverses telles que la santé, la nutrition, l’agriculture, l’urbanisme, l’eau et l’assainissement, etc. Le Gret Haïti mène actuellement des projets à Port-au-Prince et dans les Départements du Sud, de l’Artibonite et du Nord-Ouest.

Description du projet Timama 2

Entre janvier 2016 et juin 2019, avec un financement de l’Agence Française de Développement (AFD), le Gret a fait partie d’un projet de développement dont l’objectif général était de contribuer à la réduction de la mortalité et morbidité materno-infantile dans les départements de la Grand Anse, du Sud et du Nord-Ouest en renforçant l’accès et l’utilisation des services de santé maternelle et infantile et de la reproduction. Ce projet a été est mis en œuvre par un consortium constitué de partenaires internationaux (MdM-F en lead, ACTED, EMI, Gret et ID) et de partenaires nationaux (SOE et SOFA).

Le projet Timama 2 s’inscrit dans la continuité du projet Timama, également financé par l’AFD pour une durée de 3 ans. Pour répondre aux enjeux identifiés par le Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP) et l’AFD et fortes de leurs expériences respectives dans les départements de la Grande Anse, Sud et Nord-Ouest, les cinq associations ont décidé de poursuivre leur collaboration en soumettant une proposition commune de projet. Le projet sera opéré pour le compte du MSPP et en étroite collaboration avec l’Assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO), les différentes entités du MSPP (tant au niveau central que départemental), les acteurs communautaires, de la société civile et autorités locales, le tout en synergie avec les autres partenaires externes de la santé et des territoires.

Ces liens se feront autours de trois axes d’intervention :

  • Un premier axe d’intervention concernera le renforcement des structures sanitaires.
  • Un second axe portera sur le renforcement des capacités des Directions départementales afin de renforcer leur rôle de gouvernance.
  • Le troisième axe portera sur le renforcement des capacités des communautés.

Dans le cadre du projet Timama 2, le Gret travaillera en partenariat plus rapproché avec la SOFA mais également en collaboration avec EMI et SOE et sera chargé plus spécifiquement dans les départements du Sud et de la Grande Anse du troisième axe d’intervention, à savoir le renforcement des capacités des communautés. La SOFA interviendra de façon plus spécifique sur les questions de DSSR et violences faites aux femmes et jeunes filles.

Missions

Sous la responsabilité de la Représentante Pays du Gret en Haïti et de la Responsable projets au siège, les principales missions du/ de la chef(fe) de projet seront :

  • Assurer la gestion du projet notamment :
    • La planification, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation des activités sur le terrain ;
    • Le partenariat avec la SOFA (suivi des activités, réunions de coordination, etc.) ;
    • La gestion technique et financière concernant les activités du projet, et gestion des moyens humains et matériels mis à disposition dans le cadre du projet ;
    • La gestion des dépenses engagées sur le projet en respect des procédures Gret et du bailleur ;
    • Le pilotage, l’animation et l’encadrement de l’équipe technique et support du projet (équipe d’environ 10 personnes) ;
    • Le renforcement de compétences du responsable de volet communautaire.
  • Assurer la mise en œuvre stratégique et opérationnelle du projet notamment :
    • Assurer la mise en œuvre de la stratégie globale en matière de renforcement des capacités des communautés en lien avec le MSPP, l’AMO et les partenaires du projet ;
    • Assurer la réalisation d’ateliers et de démarches pour un diagnostic partagé, des réflexions et des dynamiques de changement sur les enjeux de santé dans chaque commune ;
    • Assurer la mise en œuvre des activités de formations, renforcement des capacités des ASCP, leaders communautaires, autorités locales, etc. ;
    • Assurer la mise en œuvre des activités d’activités de prévention, de promotion et d’éducation à la SMI/SSR/VBG dans les communautés ;
    • Assurer, de concert avec la SOFA, l’accompagnement et prise en charge des femmes victimes de violences et sensibilisation des professionnels de santé et communautés sur les VBG/DSSR ;
    • Assurer la mise en place de caisses de solidarité ou fonds sociaux alimentés par des activités génératrices de revenus (AGR) afin de permettre la prise en charge des frais liés au transport en cas d’urgence médicale / obstétricale ;
    • Assurer la définition et la mise en œuvre du suivi-évaluation des activités du projet.
  • Rendre compte des résultats opérationnels du projet notamment :
    • La rédaction des rapports d’activités mensuels et contractuels ;
    • La participation à l’élaboration des rapports financiers ;
    • La participation aux instances de gouvernance du projet (tels les Comités de Pilotage, réunions de coordination, tables sectorielles, etc.) ;
  • Assurer la communication du projet (interne et externe).

Expériences / Formation

  • Formation supérieure (Master 2) dans le domaine de la santé publique, coopération internationale ou similaire ;
  • Expérience terrain réussie de minimum 6 ans dans la gestion de projets de coopération dans le domaine de la santé ;
  • Connaissance des enjeux liés au renforcement des systèmes de santé en Haïti serait un atout ;
  • Expérience dans la gestion d’un bureau / base est un plus ;
  • Capacité de coordination d’un projet en partenariat ;
  • Capacité de management d’équipe ;
  • Bonne capacité d’analyse, de rédaction et de synthèse ;
  • Autonomie, rigueur et sens de l’organisation ;
  • Expérience et/ou forte capacité d’adaptation à des contextes de pays en crise et à des périodes de travail en mode dégradé ; bonne capacité de décodage des signaux dans un contexte d’insécurité.
  • Maitrise du français obligatoire, la maitrise du créole haïtien serait un atout ;
  • Permis de conduire voiture (permis B) obligatoire.

Le GRET s’engage pour les personnes en situation de handicap et lutte activement contre toutes les formes de discrimination. Cette offre d’emploi est ouverte à toutes les personnes présentant le profil recherché.

Salaire

Poste expatrié, en CDD basé aux Cayes (département du Sud) en Haïti pour une durée de 12 mois (renouvelable 6 mois) avec des déplacements fréquents en Grande Anse et récurrents à Port au Prince.

Prise en charge par le Gret d’un billet d’avion A/R par an.

Démarrage souhaité : été 2021, avec une semaine de formation au siège du Gret à Nogent-sur-Marne avant le départ.

Salaire à partir de 33,1 K€ brut annuel, en fonction de l’expérience de la personne retenue et selon la grille salariale du Gret + Prime d’expatriation à partir de 1 210 euros.

Comment postuler

Les candidatures, CV et lettre de motivation, sont à envoyer par e-mail d’ici le 15 juin 2021 à l’adresse suivante accueil@gret.org en indiquant « Haïti/CDP/Timama 2 » dans le titre du mail.

Pour en savoir plus sur le Gret : www.gret.org

Laisser un commentaire