Cote d'Ivoire

France Volontaires recrute 01 Chargé d’étude Santé maternelle et reproductive (VSI)

France Volontaires recrute 01 Chargé d’étude Santé maternelle et reproductive (VSI)

Contexte de la mission

Mission à pouvoir : au 1er novembre 2019

Date limite de candidature : 31 août 2019

Stage de préparation au départ : 14 au 18 octobre 2019

Action contre la Faim s’attaque aux causes et aux effets de la faim et des maladies qui menacent la vie des populations vulnérables notamment les femmes, les enfants de moins de 5 ans et les jeunes. Action contre la Faim est une Organisation Non Gouvernementale, apolitique, non confessionnelle et sans but lucratif dont le but est de permettre aux populations de recouvrer leur autonomie et leurs moyens de subsistance.

En Côte d’Ivoire nous apportons un soutien technique au Gouvernement pour la mise en œuvre du Programme National de Développement qui ambitionne de couvrir les besoins de base des populations.

  • Début des actions d’Action contre la Faim en Côte d’Ivoire dans les années 90 pour venir en aide aux populations libériennes réfugiées. .
  • Crises de 2002 et 2011 : projets de réponse aux besoins humanitaires. .
  • 2005-2008 : projets d’Hydraulique Villageoise (HV) et HVA (Améliorée) visant à améliorer l’accès à l’eau potable en zone rurale et périurbaine. Au total 121.750 personnes bénéficiaires.
  • 2006-2008, programme de maraîchage et Activités Génératrices de Revenus pour amélioration de la sécurité alimentaire à Korhogo
  • 2008 : programme de branchements sociaux pour l’accès à l’eau potable et à l’assainissement des populations des quartiers précaires de San Pedro.
  • 2008 -2013, programme d’appui à la prise en charge nutritionnelle dans le district de Korhogo et FARN (Foyers d’Apprentissage et de Réhabilitation Nutritionnelle)
  • 2011 -2013 : Réponse d’urgence à l’épidémie de choléra à Abidjan et Sud Comoé
  • 2014-2016 : Réponse à la prévention de l’épidémie de la maladie à virus Ebola dans les Districts d’Abidjan et Yamoussoukro

Depuis novembre 2014, Action contre la Faim contribue à l’amélioration de la santé des populations urbaines vulnérables d’Abidjan (et plus particulièrement les jeunes, les femmes et les enfants de moins de cinq ans) via le renforcement de l’organisation et le fonctionnement de douze établissements sanitaires à base communautaire d’Abidjan. Action contre la Faim apporte un appui en :

  • Renforcement de capacités techniques (formation et coaching) des personnels de santé et districts sanitaires et structurelles (réhabilitations et équipements)
  • Développement des activités avec les communautés dans les quartiers afin d’améliorer le lien de confiance entre population et centres de santé appuyés.

Ainsi, des activités telles que les classes des mères, des maris ou des adolescents permettent d’aborder lors de discussions des questions telles que le suivi de la grossesse, la santé du jeune enfant, l’allaitement maternel exclusif, la santé de la reproduction. Cela permet d’accroitre les consultations précoces et ainsi réduire la mortalité. L’approche choisie par Action contre la Faim est « intégrée » afin d’assurer une prise en charge du couple mère-enfant à chaque point d’entrée quelle que soit la pathologie moteur de la consultation.

Cadre descriptif de la mission

Résumé de la mission

La mission d’ACF en Côte d’ivoire mène des projets innovants en santé maternelle et reproductive à Abidjan dans 12 Établissements Sanitaires à Base Communautaire de premier contact depuis 2014 et a pu influencer positivement les indicateurs de santé materno-infantile dans ces structures.

Les activités qui ont été mises en œuvre tout au long du projet ont contribué à l’amélioration et stabilisation des indicateurs de santé dans les centres de santé appuyés. Ainsi :

Le taux de fréquentation s’est amélioré progressivement passant de 30% en 2013 à 58% en 2015 puis à 61% en 2016. En 2017 et 2018, ce taux a été maintenu à plus de 60% (62%). En 2013, le taux de CPN 4 était estimé à 41% sur l’ensemble de centres de santé identifiés. Il est passé à 47 % en 2015 puis à 58% en 2016. Ce taux a connu une baisse (43%) en 2017 pour remonter à 57% en 2018. Ce taux reste stable et n’atteint pas la cible de70%. Plusieurs raisons sont évoquées pour expliquer cet état de fait notamment que : CPN1 tardive des femmes qui attendent le 3e ou 4e mois avant la 1ere CPN- culturellement, l’annonce de la grossesse ne se fait pas avant le 1er trimestre- ce qui rend difficile l’atteinte des 4 CPN. Les femmes ne voient souvent pas l’intérêt d’une consultation proche de l’accouchement et préfèrent attendre le travail pour se rendre au centre de santé. Les gaps au niveau de la gratuité ciblée peuvent expliquer cette réticenceACF en partenariat avec la Direction en charge de la Santé de la Mère et de l’Enfant, se propose de faire une étude avec un suivi d’une cohorte de femmes en 2019/2020 pour mieux apprécier les facteurs limitants le suivi des CPN notamment la CPN4 par les gestantes des centres de santé sur le projet PROSSAN.

En collaboration avec les équipes d’Action contre la Faim, le ou la volontaire engagé(e) sera chargé(e) de travailler avec la partie nationale et les partenaires académiques ivoiriens à la mise en œuvre de l’étude, du suivi de la cohorte et des différentes étapes de l’étude.

Activités principales à mener

Sous l’autorité de la directrice pays de Action Contre la Faim en Côte d’Ivoire, la mission consistera à :

  • Collaborer au suivi d’une cohorte de femmes pendant la période prénatale et aux enquêtes communautaires et interviews dans le cadre de l’étude sur les CPN4
  • Participer au travail de revue des documents des programmes, entretiens avec les partenaires sanitaires, avec les équipes ACF,
  • Participer à la collecte de données auprès des femmes et autres groupes cibles dans les centres de santé en partenariat avec les équipes nationales
  • Rédiger des rapports et synthèses
  • Restitutions orales et écrites à différents publics des différents livrables /Restituer à différents publics oralement et par écrit différents livrables
  • Participer aux réunions d’équipe, etc.

Durée de la mission : 12 mois

Lieu de mission : Abidjan

Disponibilité :

Participation obligatoire au stage de préparation à l’expérience de volontariat à l’international en région parisienne du 14 au 18 octobre 2019.

Départ dans le pays d’accueil : 1er novembre 2019

Profil du (de la) candidat(e)

Formation requise

Master 2 en santé publique, épidémiologie, démographie ou équivalent (c-à-d qui inclut un module sur les principes de la recherche en santé publique et comment élaborer un protocole de recherche en santé publique, et un module sur les statistiques appliquées en santé) ou formation de sage-femme avec des connaissances en santé communautaire ou en santé reproductive et formation continue en santé publique

Expérience(s) professionnelle(s) et compétences recherchées

Une expérience en recherche opérationnelle de 3 ans minimum en mise en œuvre de programme de santé maternelle et reproductive dans un pays en voie de développement serait appréciée

Compétences principales recherchées

Le volontaire doit disposer de bonnes capacités de :

  • Travail en équipe,
  • Rédaction de documents de synthèse en français
  • Analyses statistiques descriptives de données de santé
  • Mise en œuvre d’une recherche opérationnelle
  • Suivi de cohorte en Santé de la Santé Maternelle
  • Informatique de base : maîtrise du pack Microsoft Office= Outlook, Word, Excel, Power Point, OneDrive, Skype Entreprise
  • Informatique avancée : maîtrise d’un outil de statistique de type R, Stata ou SPSS ou équivalent pour faire des statistiques descriptives en santé
  • Ouvert, curieux, qui apprécie les activités terrain et le contact avec les communautés
  • A l’écoute, flexible
  • Sens de la collaboration, du faire avec et non à la place de
  • Organisé, rigoureux, capable de prioriser à bon escient ses tâches

Langues souhaitées

  • Français courant à l’écrit et à l’oral
  • Anglais (à l’aise à l’écrit pour rédiger des documents en anglais, et pour lire des documents scientifiques)

Conditions du contrat de VSI

  • Statut du Volontaire de la Solidarité Internationale (loi de 2005) ;
  • Indemnité d’installation et indemnité de réinstallation au retour ;
  • Indemnité mensuelle de subsistance : cette indemnité n’a pas le caractère d’un salaire ou d’une rémunération, et permet d’accomplir la mission dans des conditions de vie décentes ;
  • Couverture sociale (mutuelle complémentaire, assurance rapatriement, assurance vieillesse) ;
  • Fourniture du logement ;
  • Frais de voyage 1 aller-retour entre le lieu de résidence et le lieu d’affectation.

Pour candidater

CV et lettre de motivation à envoyer à : candidatures@france-volontaires.org

Merci d’indiquer en objet de votre mail : « 4C0062. ACF. Côte d’Ivoire ».

Ville Abidjan
Experience 0 à 3 ans
Fonctions Plaidoyer et Recherches
Secteurs d’activité Alimentation / Nutrition, Santé
Pays Afrique, Côte d’Ivoire
Date de fin de validité 31/08/2019

A propos de l'auteur

Administrateur

Pour publier des offres d'emploi sur Concoursn.com, veuillez les envoyer à moussakayre@gmail.com
Pour voir le résumé des offres au Sénégal chaque jour, veuillez vous abonner à la chaine youtube Rebranding Sénégal https://www.youtube.com/c/moussakayre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :