Burundi

FAO recrute 01 Consultant National Spécialiste en Filière Avicole

FAO recrute 01 Consultant National Spécialiste en Filière Avicole

FAO

Bujumbura, Burundi
Humanitaire (ONG, Associations, …), Projet/programme de développement

Description de l’emploi – Consultant national spécialiste en Filière Avicole (2002475)

Description de l’emploi: 2002475 Consultant national spécialiste en Filière Avicole
Date de dépublication: 06/nov./2020, 23:59:00Organizational Unit: FRBDIType d’emploi: Travail temporaireType de réquisition: PSA (Accord de services personnels)Grade: N/ALieu principal: Burundi-BujumburaDurée: 45 joursNuméro de poste: N/A
La FAO s’attache à assurer la diversité – parité hommes-femmes, répartition géographique équilibrée et diversité linguistique – parmi son personnel et les consultants internationaux qu’elle emploie, afin de servir au mieux les États Membres dans toutes les régions.
Les femmes et les ressortissants d’États Membres non représentés ou sous-représentés possédant les qualifications requises sont encouragés à présenter leur candidature.
Les personnes handicapées sont également encouragées à présenter leur candidature.Toutes les candidatures seront traitées dans la plus stricte confidentialité.
Cadre organisationnelLe Burundi a lancé le Plan National de Développement pour la période 2018-2027 (PND Burundi 2018-2027). De façon générale, le plan national de développement se fixe comme objectif global de « Transformer structurellement l’économie burundaise, pour une croissance forte, durable, résiliente, inclusive, créatrice d’emplois décents pour tous et induisant l’amélioration du bien-être social ». Cet objectif vise l’exploitation du potentiel de croissance de l’économie Burundaise en termes de productivité et création d’emplois pour un développement (économique et social) inclusif et durable.

La proportion de la population burundaise dans le secteur agricole est environ 88.5%, l’offre alimentaire agricole est plus de 90%, la contribution du secteur dans le PIB de 50%. Au plan sectoriel et plus notamment le domaine du développement rural, le PND vise le renforcement de l’autosuffisance alimentaire, la diversification des exportations à travers la promotion des entreprises agro-industrielles et commerciales et la poursuite des programmes de protection de l’environnement.
Actuellement et de façon prioritaire, trois filières attirent l’attention du Gouvernement (tomate, aviculture, l’élevage porcin), en témoigne la requête envoyée à la FAO par le Gouvernement pour apporter un appui technique et financier dans la réalisation des études de faisabilité de ces filières et proposer des actions pertinentes pour leur développement à grande échelle, plus concrètement le développement de la production et leurs chaines de valeur conséquentes.
Position hiérarchiqueSous la supervision Générale du Représentant de la FAO au Burundi, et la supervision directe de l’Assistant du Représentant au Programme, l’Expert rend compte à l’Assistant(e) du représentant (Programme), son superviseur direct et à travers lui au Représentant de la FAO, budget Holder et superviseur général de ses activités. La supervision dont il fait l’objet est axée sur la qualité du travail effectué et l’atteinte des objectifs fixés dans le cadre de l’étude en question.

Domaine de spécialisationLe candidat devra avoir des compétences dans le domaine affilié à l’une des filières suivantes : la filière Tomate, aviculture et élevage porcin.
Tâches et responsabilités
Par la filière pour laquelle le Consultant a été retenu, il devra :Faire le ciblage des zones ou sites appropriés à la production, la transformation et la commercialisation ;
Identifier et quantifier les acteurs (producteurs ou collecteurs, grossistes, intermédiaires, transformateurs, négociants, acheteurs, fournisseurs de biens et de services…) qui interviennent dans la filière en question et analyser leurs rôles, stratégies et potentiels de collaboration,Faire l’inventaire du personnel clef et déterminer les besoins en personnels (profils) nécessaires pour la mise en œuvre de la filière ;Déterminer les besoins en recherche développement nécessaire pour réussir la filière et identifier les institutions de recherches à impliquer ;Proposer le schéma approprié d’approvisionnement en vaccins, médicament, et aliments pour les filières avicole et élevage porcin ;Identifier la structuration éventuelle de la filière et l’organisation de leur représentativité au niveau national, sous régional et international, si pertinent ;Analyser l’organisation de la filière (Potentiel de croissance, compétitivité);Pertinence de la filière pour l’environnement (Présence des autres projets / appui, etc.) pour comprendre les interactions entre acteurs, au regard des règles existantes au niveau professionnel, national, sous régional ou international ;Identifier les aspects normatifs importants à prendre en compte dans la structuration la filière identifiée ;Identifier et analyser les conditions cadres ayant une influence sur le développement de la filière ;Identifier les fonctions nécessaires (biens et services d’appui nécessaire existants et manquants qui sont indispensables pour le bon fonctionnement de la filière d’étude) et les acteurs qui assurent ces fonctions ;Repérer les marchés nationaux et sous régionaux (quantités et qualité de l’offre et de la demande, caractéristiques, prix, etc.) existants et potentiels locaux, sous régionaux pour ces produits, et le niveau de transformation nécessaire pour y accéder ;Identifier et calibrer les possibilités locales de transformation à faible investissement, de ces productions, qui pourraient booster la commercialisation ;Analyser les capacités locales de recherche et de fabrication de machines / outils susceptibles de faciliter la transformation, le stockage, le conditionnement, mais également des processus internes requises pour la commercialisation des produits agricoles et d’exportation. Identifier et analyser les goulots d’étranglement prioritaires ;Identifier les acteurs clé la filière qui nécessitent des renforcements de capacités (acteurs d’appui, le secteur privé, etc.) ;Identifier les formations / le conseil à disposition sur la filière d’étude ainsi que les opportunités de travail ou d’entreprises porteuses pour les jeunes (incluant les services).Identifier des techniques de production et des systèmes alimentaires (transformation, conservation, transport, commercialisation) qui améliorent la valeur nutritive des produits et sous-produits alimentaires ;Analyser les impacts des différents systèmes alimentaires sur la salubrité des produits aliments de la filière ;Evaluer la contribution de la filière sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle des ménages.
LES CANDIDATURES SERONT EXAMINÉES EN REGARD DES CRITÈRES SUIVANTS :
Conditions minimales à remplir    Master ou Doctorat en Agronomie, Sciences Vétérinaires, Zootechnie, Agroéconomie ;
Au moins 5 ans d’expérience dans   les domaines ci-dessus (la disposition des publications scientifiques dans la filière constitue un atout) ;Excellente maitrise du Français et du Kirundi à l’écrit et à l’orale.Ressortissant du Burundi ou résident avec un permis de travail régulier.
Compétences de base exigées par la FAOAttention portée aux résultats
Avoir l’esprit d’équipeSens de la communicationÉtablissement de relations constructivesPartage des connaissances et amélioration continue Aptitudes techniques/fonctionnellesAvoir l’esprit d’équipe : aptitude à interagir, à établir et à maintenir de façon effective aussi bien avec les collègues, et avec des personnes ayant des cultures différentes, de bonnes relations de travail dans le respect des diversités et être capable de travailler sous pression ;
Sens de la communication : être capable d’écrire de façon claire et concise et de bien s’exprimer oralement ;Expérience avancée dans la réalisation des études (collecte, analyse de données, rédaction de rapports) ;Expérience avancée dans la communication et l’animation des groupes (MARP) ;Aisance à l’utilisation de logiciels informatiques (MS Word, Excel, etc.)
 Prière de noter que tous les candidats doivent adhérer aux valeurs de la FAO – engagement envers l’Organisation, respect de chacun, intégrité et transparence.
RENSEIGNEMENTS COMPLÉMENTAIRESLa FAO ne perçoit de frais à aucun stade du recrutement (dépôt de candidature, entretien, traitement du dossier).
Les dossiers de candidature incomplets ne seront pas examinés. Pour toute question ou demande d’aide, s’adresser à Careers@fao.org  : .Les candidatures reçues après la date de clôture de l’avis ne seront pas acceptées.Seuls les diplômes d’aptitude linguistique délivrés par des prestataires externes reconnus par les Nations Unies et/ou les résultats des examens officiels de la FAO (examens d’aptitude linguistique de niveaux B et C et test de recrutement linguistique) seront acceptés comme attestation du niveau de connaissance des langues indiquées dans le formulaire de candidature en ligne.
Pour d’autres questions, veuillez consulter la page web Emploi à la FAO: http://www.fao.org/employment/home/fr/

COMMENT POSTULERPour présenter votre candidature, veuillez remplir le formulaire en ligne sur le site web de la FAO consacré au recrutement, Jobs at FAO. Les dossiers de candidature incomplets ne seront pas examinés. Seules les candidatures reçues par l’intermédiaire du portail de recrutement seront prises en considération.Les candidats sont encouragés à enregistrer leur candidature en prévoyant un délai largement suffisant avant la date limite.Pour obtenir de l’aide, écrire à:  Careers@fao.org.
LA FAO EST UN ESPACE NON FUMEUR.POSTULER

Laisser un commentaire