Mauritanie

FAO recrute 01 Chargé-e de l’Analyse des cadres législatifs

FAO recrute 01 Chargé-e de l’Analyse des cadres législatifs et régulateurs de gouvernance des ressources foncières et hydrauliques pastorales

FAO

Nouakchott, Mauritanie
Humanitaire (ONG, Associations, …), Projet/programme de développement

Description de l’emploi – Chargé-e de l’Analyse des cadres législatifs et régulateurs de gouvernance des ressources foncières et hydrauliques pastorales (2001509)

Description de l’emploi: 2001509 Chargé-e de l’Analyse des cadres législatifs et régulateurs de gouvernance des ressources foncières et hydrauliques pastorales
Date de dépublication: 21/juil./2020, 21:59:00Organizational Unit: FNMAUType d’emploi: Travail temporaireType de réquisition: PSA (Accord de services personnels)Grade: N/ALieu principal: Mauritanie-NouakchottDurée: 3 moisNuméro de poste: N/A Cadre organisationnelLe sous-programme FMM/GLO/127/MUL (« Exploiter les instruments globaux et les produits du savoir ») vise à améliorer la bonne gouvernance de la terre et les investissements agricoles durables, à travers un soutien durable à trois types d’acteurs : i) les décideurs politiques, les membres des gouvernements et les parlementaires ; ii) les petits producteurs ; et iii) le secteur privé. Il vise à aider la Mauritanie , aux côtés de cinq autres pays, à renforcer les capacités des principales parties prenantes à adapter les instruments globaux au contexte national et à garantir que les politiques en cours et les processus législatifs reprennent les lignes directrices et les principes approuvés au niveau mondial, à savoir : i) les Directives volontaires pour soutenir la concrétisation progressive du droit à une alimentation adéquate dans le contexte de la sécurité alimentaire nationale (RTF); ii)  les Directives volontaires sur la gouvernance responsable des régimes fonciers applicables aux terres, aux pêches et aux forêts dans le contexte de la sécurité alimentaire nationale (DV); iii) les Principes du CSA pour l’investissement responsable dans les systèmes agricoles et alimentaires (CFS-RAI); et iv) les Directives volontaires visant à assurer une pêche durable à petite échelle dans le contexte de la sécurité alimentaire et de l’éradication de la pauvreté (SSF). Le sous-programme est mis en œuvre par PSP en tant que division technique leader, ensemble avec AGA, ESP, FI, et FO, avec la supervision et la coordination de SP1.
Position hiérarchiqueSous la supervision général de la Représentante de la FAO en Mauritanie, sous la supervision directe du Coordinateur Régional du projet à Rome , du chargé du projet à la FAO Mauritanie et  en étroite collaboration avec le Ministère du Développement Rural , tutelle du projet ; le/la  consultant-e  sera chargé-e de l’élaborer  une étude relative l’Analyse des cadres législatifs et régulateurs de gouvernance des ressources foncières et hydrauliques pastorales au niveau de la zone du projet (Willayas frontalières avec le Mali).

Dans sa mission, le/la consultant-e prendra l’attache de tous les départements ministériels impliqués dans la gouvernance/gestion  des espaces pastoraux , des régimes fonciers applicables aux terres, aux pêches et aux forêts dans le contexte de la sécurité alimentaire nationale, notamment le Ministère du Développement rural, tutelle du projet et le  Ministère des Finances en charge de la coordination du processus  de réforme foncière, pour mieux prendre en compte leurs préoccupations conforment aux orientations stratégiques de l’État.
Domaine de spécialisationPastoralisme ou foncier rural.

Tâches et responsabilités
Plus spécifiquement, il/elle sera en charge de mener une étude qui traitera :L’analyse des cadres législatifs et régulateurs de gouvernance des ressources foncières et hydrauliques pastorales existantes en zone pastorale en Mauritanie, suivant le cadre des Directives volontaires (et plus spécifiquement le Guide technique n.6 sur l’amélioration de la gouvernance des terres pastorales), ainsi que les Principes du CSA pour un investissement responsable dans l’agriculture et les systèmes alimentaires (RAI). L’analyse mettra en exergue, entre autres, le facteur genre, c’est-à-dire le niveau d’accès et de contrôle des femmes aux ressources.
Le profilage des systèmes fonciers locaux et / ou coutumiers en Mauritanie, dans une perspective synchronique et diachronique, qui mette en exergue les évolutions dans le temps de ces mêmes systèmes suivant les interactions avec différents types d’acteurs (État, investisseurs, etc.) et avec les législations en vigueur. Dans le cadre de tels systèmes fonciers, le profilage s’intéressera également aux mécanismes de résolution des conflits relatifs aux droits fonciers impliquant en particulier les pasteurs.En lien avec les objectifs du projet FMM et en vue d’éclairer sa mise œuvre, examiner les programmes des différents projets (G5-Sahel, PRAPS, projet « Emploi des jeunes » du Bureau International du Travail, projet japonais sur la transhumance au Sahel, etc.) opérant dans la zone d’intérêt sur des thématiques similaires à celle de l’étude, afin de : (i) éviter des redondances, (ii) identifier la nature des complémentarités possibles, et (iii) faciliter le dialogue entre acteurs ;En lien avec les résultats attendus du projet, examiner  la charte pastorale, le code pastoral et ses décrets d’application, la loi foncière et ses décrets d’application (même s’ils feront l’objet de changement à l’issue du processus de réforme en cours),  et tout autre texte officiel relatif au pastoralisme dans le pays pour dégager leurs forces qui constituent des atouts pour la mise en œuvre du projet FMM, ainsi que les faiblesses sur lesquelles ce même projet pourra apporter des améliorations, en vue d’enrichir le dialogue politique au niveau national ;Compiler et analyser les données utiles et nécessaires à l’analyse des cadres législatifs et régulateurs de gouvernance des ressources foncières et hydrauliques pastorales existantes en zone pastorale de la Mauritanie (analyser en particulier l’étude complémentaire du LGAF consacrée au pastoralisme, réalisée dans le cadre du projet SRB);Analyser les mécanismes de résolution des différends existants en prenant en compte le facteur genre, c’est-à-dire les conditions et le niveau d’accès et de contrôle des femmes et des jeunes aux ressources naturelles avec un accent particulier sur le niveau de la représentativité de la femme dans le processus de décision relatif à la gestion des ressources naturelles d’une part et la résolution des conflits liés à ces mêmes ressources d’autre part.Travailler étroitement avec l’ONG partenaire qui sera recrutée pour la mise en œuvre des activités du projet FMM/GLO/127/MUl.
LES CANDIDAT-E-S SERONT SELECTIONNE-E-S EN FONCTIONS DES CRITERES SUIVANTS :Diplôme universitaire (minimum BAC + 4) ans en sciences sociales et juridiques, sciences agronomiques, ou tout autre domaine pertinent ;
15 années d’expérience professionnelle dans le domaine du pastoralisme et la gouvernance des régimes foncier : Terre, pêche, et forêt et espaces pastoraux ;Avoir réalisé ou participé à l’élaboration d’une étude similaire ;Une expérience professionnelle avec les Nations Unies est souhaitée ; Connaissance pratique du français (niveau C), la connaissance de l’Anglais et de l’Arabe est un atout ;Avoir la nationalité Mauritanienne. Compétences de base de la FAO :Être axé(e) sur les résultats
Travail d’équipeCommunicationÉtablir des relations constructivesPartage des connaissances et amélioration continue.POSTULER

Laisser un commentaire