Recrutements au Sénégal

Expertise France recrute 01 Expert lutte contre la pollution en milieu portuaire

Expertise France recrute 01 Expert lutte contre la pollution en milieu portuaire

Description de la mission

Objectif de la mission

La mission s’inscrit dans le cadre du projet WeCAPS et s’adresse aux autorités de 9 ports retenus (Dakar, Abidjan, San Pedro, Lomé, Tema, Takoradi, Douala, Brazzaville et Pointe Noire). Elle consiste à assister les ports dans la rédaction de leur plan de lutte contre la pollution.

L’objectif principal est d’apporter une assistance et un accompagnement méthodologique dans l’évaluation du risque pollution et dans la rédaction d’un plan de lutte adapté à l’environnement et aux moyens existants.

L’objectif secondaire est de sensibiliser les autorités portuaires sur le risque pollution et sur la mise en place de processus de surveillance et de bonnes pratiques.

Description des tâches

Au minimum, les tâches menées par l’expert consistent à :

  • Proposer à l’expert clé protection civile du projet ou son adjoint un rétro planning de mise en œuvre des actions pour lesquelles il aura été retenu
  • Mener les projets en respectant les priorités et le calendrier validés avant le début de la mission

Livrables attendus

  • Un plan de lutte contre la pollution par port (9)
  • Rapport de fin de mission

Description du projet ou contexte

Le trafic maritime en Afrique représente une tendance croissante ayant des implications tant économiques que sécuritaires. Il est estimé que 90% du trafic destiné au continent africain transite par voie maritime. Connaissant une croissance de 7% des échanges maritimes, le continent africain, qui représente 5% du trafic mondial et 2% du trafic container, est considéré avec intérêt par les acteurs du secteur pour son potentiel ainsi que ses vulnérabilités. Par ailleurs, les ports en Afrique de l’Ouest et centrale représentent des infrastructures critiques pour la distribution des biens vers les pays enclavés.

Stratégiques, ces infrastructures sont également vulnérables aux menaces malveillantes et aux risques non volontaires. Les ports peuvent être exploités par les organisations criminelles pour le transit de biens illicites et dangereux. Les ports représentent également une cible potentielle pour des attaques terroristes aux conséquences considérables tant sur la sécurité humaine, sur les infrastructures portuaires que sur les économies locales et régionales en raison de la disruption des activités portuaires. Enfin, le risque industriel est d’autant plus important que les ports sont fréquemment intégrés dans des zones urbaines densément peuplées.

Compte tenu de ces facteurs de risque, la Commission européenne s’engage pour la sécurité des infrastructures portuaires par le financement d’un projet dédié d’assistance technique, Western and Central Africa Port Security – WeCAPS, mis en œuvre par Expertise France. Le projet s’appuiera sur les cadres internationaux et les bonnes pratiques en matière de régulation de la sécurité portuaire comme fondations stratégiques. Celles-ci incluront notamment la conformité avec le code ISPS, la mise en œuvre de bonnes pratiques industrielles et des normes en vigueur, le soutien à la formation d’acteurs engagés dans la sécurisation d’infrastructures portuaires.

Les activités proposées par le projet viseront à contribuer à la protection des ports d’Afrique de l’Ouest et Centrale contre les menaces tant en termes de sécurité que de sûreté. Afin d’atteindre cet objectif général, le projet soutiendra l’accroissement des capacités des partenaires à prendre en compte les vulnérabilités portuaires. Les activités seront regroupées en quatre composantes clés :

  • Composante 1 : Gouvernance portuaire
  • Composante 2 : Amélioration des mécanismes de sécurité pour les opérations portuaires
  • Composante 3 : Partenariats public-privé
  • Composante 4 : Durabilité des ports

Profil souhaité

Formation / compétences

  • Titulaire d’un diplôme universitaire de niveau 6 ou 7
  • Titulaire d’un diplôme d’aptitude aux emplois d’officier supérieur de la marine nationale
  • Titulaire d’un diplôme ou avoir suivi une formation dispensée par le CEDRE ou le CEPPOL
  • Aisance relationnelle et bonne connaissance de l’environnement local
  • Excellente maîtrise du français et de l’anglais, à l’écrit comme à l’oral

Expérience professionnelle

  • Avoir occupé des fonctions d’officier supérieur dans la marine nationale
  • Disposer d’une expérience dans le domaine de la lutte antipollution et d’assistance aux navires en difficultés
  • Expérience professionnelle : minimum 15 ans d’expérience dans le domaine maritime militaire ou civil
  • Expérience en Afrique souhaitée

Informations complémentaires

  • Nombre de jours pour la mise en œuvre : 81 jours

Contractualisation : La contractualisation se fait par un contrat de prestation de service à bons de commande. La structure devra s’assurer du respect de l’ensemble des exigences administratives et fiscales liées à son activité dans le pays.

Budget : Faire une proposition financière (taux forfaitaire / jour / expert) lors de la phase de candidature.

Conditions de travail et logistique 

  • Activités STE LCP réalisées sur un principe de 81 jours répartis de la façon suivante : 5 jours terrain / 4 jours de home office par port en appui KE PC ou son adjoint.
  • Transport: billet aller-retour pour le lieu de la mission, pris en charge directement par Expertise France (catégorie éco en avion, deuxième classe en train).
  • Frais annexes (sanitaire/tests PCR et visas) : remboursement par Expertise France
  • Hébergement et repas en mission: principe des per diem basés sur les tarifs de la Commission européenne (par nuit passée sur le lieu de la mission).

Critères de sélection pour la liste restreinte (/ 100 points)

  • Formation (25 points)
  • Titulaire d’un diplôme de niveau 6 ou 7 (15 points)
  • Titulaire d’un diplôme dans le domaine de la lutte antipollution (5 points)
  • Titulaire d’un diplôme d’aptitude aux emplois d’officier supérieur de la marine nationale (5 points)
  • Expérience professionnelle (45 points)
  • Avoir occupé des fonctions à responsabilités dans un centre des opérations de la marine (20 points)
  • Avoir participé ou dirigé des opérations de lutte antipollution (10 points)
  • Avoir dispensé des formations dans le domaine de la lutte antipollution (15 points)
  • Autres (30 points)
  • Compétences élevées dans le domaine antipollution (10 points)
  • Proposition financière (20 points)

Critères de sélection lors de l’entretien oral

avec les maximum 3 personnes maximum sélectionnées sur la liste restreinte (/ 100 points)

  • Compétences en communication orale (10 points)
  • Capacité à convaincre (15 points)
  • Savoir-être (10 points)
  • Compréhension de la mission et du projet dont elle fait partie (30 points)
  • Compétence d’analyse, de synthèse et d’organisation (15 points)
  • Maîtrise de l’anglais et du français (20 points)

Critères de sélection des candidatures

Le processus de sélection des candidats s’opérera selon le(s) critère(s) suivant(s) :

Formation/compétences/expériences du candidat.

Date limite de candidature : 13/06/2021 23:59

Pour postuler à ce poste veuillez visiter www.expertisefrance.fr.

Laisser un commentaire