Recrutements au Sénégal

Expertise France recrute 01 expert.es genre Sahel (H/F)

Expertise France recrute 01 expert.es genre Sahel (H/F)



Référence
Salairexxx/ mois
LocalisationDakar / Sénégal
Expiration28 Fevrier 2021
Offre visitée

Description de l’offre

Vivier: expert.es genre Sahel (H/F)

Département Gouvernance, Justice et Droits Humains – GJDH > Pôle Genre, Migration et Droits Humains
Mis en ligne le : 11/01/2021

AFRIQUE SUBSAHARIENNE SÉNÉGAL DAKAR, OUAGADOUGOU, BAMAKO, NIAMEY, N’DJAMENA, NOUAKCHOTT


Description de la mission
Dans le cadre des projets mis en œuvre par Expertise France sous l’égide du Partenariat EDIFIS de l’AFD, nous cherchons à étoffer notre vivier d’expert.es genre dans les pays du Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad).

Description du projet ou contexte
Les six pays du Sahel francophone, et particulièrement la Mauritanie, le Niger, le Mali, le Burkina Faso et le Tchad, forment malgré leurs différences une vaste zone dont l’unité réside dans le partage de défis similaires, notamment démographiques, sécuritaires et migratoires qui pèsent sur les droits des femmes et des filles à l’éducation, à la santé et à l’accès et au contrôle des ressources économiques et des moyens de production.
L’égalité de droits entre les femmes et les hommes est une condition préalable à la réduction de la pauvreté et à l’atteinte d’un développement humain et une paix durable : les économies sont plus résilientes, productives et inclusives lorsqu’elles réduisent les inégalités femmes-hommes et soutiennent activement la participation des femmes et des filles dans tous les domaines.
Les partenaires locaux sont des acteurs essentiels pour mener une bonne pratique de l’intégration de l’approche genre.

Le Partenariat EDIFIS comme réponse à ces enjeux
Le Partenariat EDIFIS a vocation à mobiliser et à regrouper 6 Etats (G5 Sahel et Sénégal) et leurs partenaires techniques et financiers (PTF) ainsi que les organisations féministes locales, représentatives de la société civile, pour accélérer les progrès dans la réalisation de l’égalité entre les femmes et les hommes (ODD 5).

Le Partenariat EDIFIS est basé sur deux principes :
i/ une collaboration et coopération aux niveaux local, national et régional pour renforcer les efforts de toutes les parties prenantes en vue de l’autonomisation économique et sociale des femmes tout en s’appuyant sur la participation et l’engagement des hommes et
ii/ une coordination ciblée des bailleurs de fonds pour optimiser leurs soutiens aux pays qui s’engagent résolument et publiquement sur l’égalité femmes homme.

Approche promue par EDIFIS :
A travers ce partenariat, l’AFD souhaite promouvoir, aux côtés de ses partenaires au Sahel et de l’Alliance Sahel et le Sénégal, une approche ambitieuse selon 6 principes, au bénéfice des populations et acteurs locaux :
• Influer sur les déterminants de l’autonomisation des femmes et de l’égalité F-H
• Promouvoir une approche territoriale intégrée
• Ciblée sur les filles et femmes sahéliennes, en impliquant garçons et hommes (focus adolescent.e.s et jeunes adultes)
• Promouvoir une approche orientée sur le changement des comportements et sur les normes sociales de genre
• Renforcement des acteurs locaux
• Approche sensible au conflit

Une logique d’intervention intégrée par entrées sectorielles :
La logique d’intervention EDIFIS se décline au travers d’entrées thématiques et sectorielles qui répondent aux déterminants de l’autonomisation identifiés et permet de promouvoir un cercle vertueux qui vise non seulement à soutenir des dynamiques d’autonomisation des femmes, mais aussi à réduire les inégalités de genre en intervenant dans chacun des domaines d’action d’EDIFIS.

Ainsi, l’intervention EDIFIS devrait permettre d’activer de façon intégrée les leviers déterminants de l’autonomisation des femmes au Sahel.

Les projets EDIFIS agiront ainsi sur :
• L’accès et le maintien des filles au secondaire, en particulier en luttant contre les mariages et les grossesses précoces et forcés et par le maintien de services publics d’éducation en nombre et en qualité.
• L’offre de santé sexuelle et reproductive par le maintien des services publics de SSR (santé sexuelle et reproductive) de qualité et la capacité des femmes à décider de leur SSR, facteur déterminant de leur autonomisation et de la transition démographique de la région au travers d’actions d’éducation à la sexualité, de déconstruction des stéréotypes de genre et des masculinités.
• La réduction de toutes les formes violences de genre et en particulier des mutilations sexuelles féminines et les violences scolaires et hospitalières ainsi que toutes les formes de violences liées aux crises et conflits.
• L’autonomisation économique des femmes par le soutien à l’accès mais surtout le contrôle des ressources économiques tels que les crédits, les intrants, les machines, les terres, les technologies.
• La participation des femmes aux instances de décisions économiques, politiques et sociales par le soutien aux politiques de quotas dans les instances de décision, la lutte contre les stéréotypes de genre et le renforcement des capacités des femmes.

Profil souhaité
• Au moins 7 années d’expérience dans l’un des domaines suivants : éducation, formation professionnelle et accès à l’emploi des femmes et des filles ; transition démographique ; droits et santé sexuels et reproductifs (DSSR) et d’insertion socioéconomique des filles et des femmes, en tant que consultant.e individuel.le ou formateur.trice ;
• Expérience avérée dans l’accompagnement à la prise en compte du genre dans des projets de coopération internationale ou auprès du secteur public (ministères et services déconcentrés de l’état) en Afrique subsaharienne ;
• Expérience dans le développement et la mise en œuvre de projets de coopération internationale en Afrique subsaharienne : instruction, cycle du projet, pilotage et suivi/évaluation ;
• Bonnes capacités rédactionnelles : élaboration de diagnostics et méthodologies, rédaction de documents de structuration et d’amorçage de projets, notes de synthèse ;
• Une expérience de travail sur l’outil « toile d’institutionnalisation du genre » constitue un grand atout ;
• Une connaissance des outils et des procédures AFD constitue un atout ;

Les experts devront s’approprier des outils et procédures suivants :
• les boites à outils genre produits par l’AFD
• l’approche Ne pas nuire promue par l’AFD (Do no harm)
• le cycle du projet selon les procédures AFD.

Informations complémentaires
Nous cherchons des expert.es issu.es du secteur privé et public mobilisables dans les six pays d’intervention pour des missions d’expertise perlée d’une durée variable (1 semaine / plusieurs mois) qui peuvent avoir lieu sur place et à distance (home-based) selon les besoins des contreparties locales.
Merci de préciser dans votre candidature vos domaines de compétences ainsi que les pays de mobilité.
Document(s) à fournir : lettre de motivation et CV récent détaillé comprenant les contacts (téléphone et mail) à jour des référents des trois dernières expériences professionnelles.

Critères de sélection des candidatures
Le processus de sélection des candidats s’opérera selon le(s) critère(s) suivant(s) :
• Compétences du candidat en lien avec la mission d’expertise
• Connaissances du candidat du contexte local (pays ou région d’intervention)
• Expériences du candidat en lien avec la mission d’expertise

Date limite de candidature : 28/02/2021 20:18
COMMENT POSTULER ?
Postuler en ligne :

https://expertise-france.gestmax.fr/6123/1/vivier-expert-es-genre-h-f/fr_FR

Laisser un commentaire