Ethiopie

African Union recrute 01 Fonctionnaire politique principal chargé du suivi et de l’évaluation – AMCC

African Union recrute 01 Fonctionnaire politique principal chargé du suivi et de l’évaluation – AMCC

African Union

Addis Ababa, Ethiopie

Fonctionnaire politique principal chargé du suivi et de l’évaluation – AMCC

Lieu : Addis Ababa, Ethiopia

Organisation : African Union

Valeurs de l’UA

• Respect de la diversité et du travail d’équipe            • L’Afrique en premier

• Transparence et responsabilité                                    • Intégrité et impartialité

• Efficacité et professionnalisme                                     • Information et partage des connaissances

Informations sur l’organisation

Rend compte à: Coordinateur du projet AMCC+ de la CEEAC

Direction/Département :Direction Environnement durable et économie bleue/Département Agriculture, Développement rural, Économie bleue et Environnement durable (DARBE)

Division : Environnement durable

Nombre de rapports directs: 1

Nombre de rapports indirects: 0

Grade du poste: P3

Nombre de postes : 01

Type de contract: Fixed-term

Lieu: Addis-Abeba (Éthiopie)

Objectif du poste

La Commission de l’Union africaine (CUA) a obtenu un financement de l’Union européenne pour la mise en œuvre du programme Alliance mondiale contre le changement climatique Plus (AMCC+). L’objectif général du programme est de renforcer les capacités institutionnelles et de soutenir les fonctions de coordination de la Commission de l’Union africaine (CUA) et de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) pour la mise en œuvre de l’accord de Paris sur le changement climatique et des contributions déterminées au niveau national (CDN) correspondantes en Afrique. La CUA est chargée de la coordination continentale globale de la mise en œuvre du programme. Le titulaire du poste doit faire preuve d’un certain niveau de connaissances dans les domaines du climat, de la science environnementale, de la réduction des risques de catastrophes, des sciences naturelles et autres domaines connexes. Il doit posséder une expérience avérée et probante dans le domaine du suivi et de l’évaluation.

Principales fonctions

Sous la supervision générale du Chef de la Division Environnement durable et sous la supervision directe du Coordinateur de projet de la CUA, le Fonctionnaire politique principal chargé du suivi et de l’évaluation assume les fonctions suivantes :

•    Assurer le suivi de routine des activités du projet, déterminer l’état d’avancement de la mise en œuvre des activités liées à l’AMCC+ et recueillir les meilleures pratiques et les enseignements tirés du programme ; 

•    Mettre en place un système de suivi et d’établissement de rapports et veiller à la production régulière de rapports sur le programme ;

•    Apporter un soutien technique à la préparation et à la mise en œuvre du plan du programme ;

•    Assurer la liaison avec les diverses parties prenantes sur les questions techniques pertinentes ;

•    Préparer et établir des rapports de suivi et d’autres rapports techniques pour le programme ; 

•    Assurer la gestion et l’encadrement des collaborateurs placés sous sa responsabilité en matière d’organisation et d’évaluation de la performance ;

•    Effectuer des analyses complexes et établir des rapports précis en temps utile pour l’usage interne du programme ;

•    Assurer la liaison avec les différents départements et unités de la Commission aux fins de coordination et d’harmonisation ;

•    Participer à la préparation du budget du programme conformément aux cadres pertinents ;

•    Contribuer activement à l’élaboration de stratégies, de politiques, de programmes et de plans, le cas échéant ;

•    Superviser et évaluer les activités du personnel relevant directement de son autorité.

Responsabilités spécifiques

•    Développer un système de suivi et d’évaluation pour le programme et les projets connexes ;

•    Contribuer à la composante « suivi et rapports » du projet de la CEEAC ;

•    Consigner les enseignements tirés de toutes les composantes du projet et soutenir la diffusion des connaissances issues du programme ;

•    Effectuer une évaluation régulière de la mise en œuvre du programme afin de mesurer la performance par rapport aux objectifs ;

•    Documenter les réalisations et les défis sur la base du suivi régulier du programme ; 

•    Produire des rapports de suivi réguliers et soutenir la production de rapports d’activité et de rapports annuels pour le programme ;

•    Apporter son soutien à l’examen et à l’évaluation externes du programme AMCC+ ; 

•    Organiser des formations sur l’utilisation des modèles et des directives recommandés pour l’établissement de rapports et le suivi ;

•    Examiner les rapports techniques périodiques de la mise en œuvre du programme, notamment pour la région de la CEEAC ; 

•    S’acquitter de tout autre tâche qui pourrait lui être confiée par son superviseur.

Formations universitaires et expériences requises

•    Le candidat doit être titulaire d’un Master en sciences de l’environnement, développement durable ou dans un domaine connexe, avec un minimum de sept (7) ans d’expérience professionnelle pertinente acquise de manière progressive dans la planification, le suivi et l’évaluation de projets, y compris une expérience pratique dans la conception du suivi et de l’évaluation de projets de développement, dont trois (3) ans d’expérience à des postes de supervision.

OU 

•    Il doit être titulaire d’une Licence dans un des domaines d’études susmentionnés, avec un minimum de dix (10) ans d’expérience professionnelle pertinente acquise de manière progressive, dont trois (3) ans à des postes de supervision. 

•    Une qualification ou une expérience en gestion de programmes/projets, y compris la conception, la formulation, la gestion, le suivi et l’évaluation, serait un atout supplémentaire.

•    Expérience dans la planification, le suivi et l’évaluation de projets, y compris une expérience pratique dans la conception, le suivi et l’évaluation de projets de développement et l’établissement de relations avec les partenaires. 

•    Une expérience dans les négociations sur des projets liés au changement climatique serait un atout supplémentaire. 

•    Une expérience dans les pays de la CEEAC (c’est-à-dire les États membres) et la connaissance des langues officielles de ceux-ci seraient un atout supplémentaire. 

Compétences requises

•    Excellentes aptitudes dans les relations interpersonnelles ; 

•    Excellentes aptitudes en matière de planification et d’organisation ;

•    Aptitude à négocier diplomatiquement ;

•    Aptitude à déléguer des responsabilités, des obligations redditionnelles et le pouvoir décisionnel appropriés en ce qui concerne la gestion de la performance et du développement professionnel ; 

•    La maîtrise d’une des langues de travail de l’UA (anglais, arabe, espagnol, français et portugais) est requise. La maîtrise d’une autre langue de l’UA serait un atout supplémentaire.

Compétences en leadership

Vision stratégique

Valorisation des autres

Gestion du changement

Gestion des risques.

Compétences de base

Établissement de relations

Promotion de la culture de la responsabilité

Perception de l’apprentissage

Communiquer avec influence ..

Compétences fonctionnelles

Réflexion conceptuelle

Connaissance du travail et partage de l’information ….

Recherche de résultats ..

Orientation vers l’amélioration continue

ÉGALITÉ DE CHANCES :

La Commission de l’Union africaine est un employeur qui donne l’égalité de chances aux hommes et aux femmes, et les femmes qualifiées sont vivement encouragées à soumettre leurs candidatures.

DURÉE DU CONTRAT ET PRISE DE FONCTION :

L’engagement à ce poste se fait sur la base d’un contrat à durée déterminée pour une période initiale de 1 an, dont les 3 premiers mois seront considérés comme une période probatoire. Par la suite, le contrat est renouvelable pour une période similaire d’un an, sous réserve de résultats satisfaisants et de la disponibilité des fonds. 

DES LANGUES :

Maîtrise d’une des langues de travail de l’Union africaine (anglais, arabe, espagnol, français, portugais). La connaissance d’une autre langue de l’UA serait un atout supplémentaire.

RÉMUNÉRATION :

Le salaire correspondant à cette fonction (P3 Échelon 5) est une somme forfaitaire annuelle de   96,921.34   $ EU, toutes indemnités incluses conformément aux règlements régissant les fonctionnaires internationaux de la Commission, et de  78,461.08  $ EU, toutes indemnités incluses conformément aux règlements régissant les fonctionnaires locaux de la Commission.

Les candidatures doivent être déposées au plus tard Le 11 juillet 2022.

Requisition ID: 1182POSTULER

Laisser un Commentaire

%d blogueurs aiment cette page :