Recrutements au Sénégal

UNESCO recrute 01 Consultant-Version préliminaire de référentiel de compétences de l’enseignant pour la PEV-E et l’EED

UNESCO recrute 01 Consultant-Version préliminaire de référentiel de compétences de l’enseignant pour la PEV-E et l’EED

Description de l’offre


Consultant-Version préliminaire de référentiel de compétences de l’enseignant pour la PEV-E et l’EED

United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization (UNESCO)
Dakar (Senegal)
Grade: Level 4, Unspecified
Occupations: Educations
Closing soon: 5 Jan 2022


JOB DESCRIPTION
Secteur de tutelle : Field Office
Lieu d’affectation: Dakar
Classification of duty station:[[filter12]]
Standard Duration of Assignment: [[filter13]]
Catégorie d’emplois: Éducation
Type de contrat : Personnel non permanent
Durée du contrat : De 1 à 6 mois
Recrutement ouvert à : Candidats externes
Clôture des candidatures (minuit heure de Paris) : 05-01-2022
Valeurs fondamentales de l’UNESCO : Engagement envers l’Organisation, intégrité, respect de la diversité, professionnalisme

CONTEXTE
Dans la région du Sahel, l’extrémisme violent porte gravement atteinte à la paix et aux principes des droits de l’homme. L’édification de sociétés ouvertes, équitables, inclusives et pluralistes, fondées sur le plein respect des droits humains et offrant des perspectives économiques à tous est le moyen le plus concret pour prévenir l’extrémisme violent et pour lui faire perdre tout attrait (Plan d’action pour la prévention de l’extrémisme violent, A/70/674, Rapport du Secrétaire Général des Nations Unies, décembre 2015).
La prévention de l’extrémisme violent par l’éducation (PEV-E) utilise la puissance douce de l’éducation en créant des conditions qui rendront difficiles la prolifération des idéologies et des actes d’extrémisme violent. La PEV-E consiste à renforcer les compétences pour la résilience des apprenants (dont : conscience de soi, confiance en soi, empathie, mentalité de croissance, esprit critique, pensée créative, interdépendance, communication interculturelle, collaboration, résolution de problèmes) (source : Autonomisation des jeunes pour la construction de la paix et de la résilience, la prévention de l’extrémisme violent dans le Sahel et dans les pays environnants : Guide de l’enseignant, IICBA, 2020) et leur engagement en faveur de la paix et de la non-violence dans leur communauté.

Au niveau de l’école, la PEV-E est mise en place au moyen d’une pédagogie transformationnelle qui est une pédagogie active centrée sur l’apprenant qui sollicite son engagement par la mise en pratique des acquis en dehors de la salle de classe. Dans cette pédagogie, l’enseignant joue un rôle central de facilitateur de l’acquisition de compétences pour la résilience, tout en se comportant comme un modèle pour les élèves.
Considérant la multiplicité des facteurs de l’extrémisme violent, des partenariats sont essentiels pour l’efficacité des activités de prévention, en particulier, par l’éducation. En effet, même les établissements scolaires et les systèmes éducatifs les plus performants ne peuvent, en général, pas à eux seuls faire face à l’ensemble des causes de l’extrémisme violent. Ils ne peuvent pas non plus aider efficacement les élèves à risque et leur famille sans collaborer avec les autres acteurs de la communauté et secteurs de la société, notamment ceux de la justice, les jeunes, les médias. La collaboration avec ces acteurs est une des composantes clés de la PEV-E.
Les Ministères de l’éducation du Burkina Faso, du Mali et du Niger se sont engagés dans la mise en œuvre de la pédagogie transformationnelle dans des écoles pilotes en vue d’une généralisation, notamment à travers la formation initiale des enseignants. Leur plan d’action intègre l’éducation à l’état de droit (EED) et l’approche genre comme composantes complémentaires aux efforts de PEV-E. L’UNESCO soutient depuis 2019 la mise en œuvre de ces plans. Entre autres, l’Organisation a produit une note d’orientation pour aider les écoles dans la mobilisation des partenariats. En complément, il est tout aussi important que les enseignants aient les compétences cognitives, socio-émotionnelles et comportementales adéquates pour être des facilitateurs des apprentissages et établir le lien avec la communauté.

Dans ce sens, le Bureau régional multisectoriel de l’UNESCO pour l’Afrique de l’Ouest (Sahel) cherche un consultant qui sera chargé d’élaborer une version préliminaire de référentiel de compétences de l’enseignant – du pré-scolaire au secondaire – pour la PEV-E, l’EED et l’approche genre.

RESULTATS ATTENDUS
• Une ébauche de référentiel de compétences de l’enseignant pour la PEV-E, l’EED et le genre est disponible pour les niveaux préscolaire, primaire et secondaire.
• Des recommandations concrètes sont formulées pour la prise en compte des compétences pour la PEV-E, l’EED et le genre manquantes dans les documents nationaux relatifs aux compétences des enseignants

TACHES
Dans le cadre du projet « Promotion de la paix et du développement durable par le renforcement des compétences pour la vie et le travail dans le Sahel – phase I », sous l’autorité du Directeur du Bureau régional multisectoriel de l’UNESCO pour l’Afrique de l’Ouest (Sahel) et sous la supervision directe de la Spécialiste de Programme, le consultant contribuera à l’élaboration d’un référentiel de compétences des enseignants du pré-scolaire au secondaire pour la prévention de l’extrémisme violent par l’éducation (PEV-E), intégrant les composantes éducation à l’état de droit et genre dans la PEV-E.

En pratique, la PEV-E est mise en œuvre à l’école à travers une pédagogie dite transformationnelle qui comprend 6 approches clés (https://unesdoc.unesco.org/ark:/48223/pf0000371537_fre) :
1. La sensibilité au contexte et aux réalités des apprenants
2. Un environnement d’apprentissage sain et sécurisé
3. Les enseignants et autres acteurs de l’écoles comme modèles
4. L’apprentissage participatif et collaboratif
5. L’approche scolaire globale
6. Le soutien d’actions en faveur de la paix proposées par les apprenants

En particulier, le consultant réalisera les tâches suivantes :
1. Soumettre (livrable 1) à l’UNESCO (i) une liste de documents qui feront l’objet d’une revue documentaire sur la pédagogie transformationnelle pour la PEV-E, l’éducation à l’état de droit et l’approche genre, (ii) le plan du rapport final.
2. Procéder à une revue documentaire sur la base de la liste établie en vue d’identifier les compétences génériques et par niveau d’éducation (pré-scolaire, primaire, secondaire) attendues des enseignants pour mettre en œuvre les différentes approches de cette pédagogie.
3. Soumettre (livrable 2) pour approbation par l’UNESCO un rapport initial contenant les résultats de la revue documentaire et listant les compétences identifiées pour la PEV-E, l’EED et le genre (compétences génériques et par niveau d’éducation).
4. Sur la base de la revue documentaire et en consultation avec les équipes techniques nationales travaillant sur la PEV-E au Burkina Faso, au Mali et au Niger et d’autres parties prenantes concernées, élaborer et soumettre pour approbation par l’UNESCO (livrable 3) une version préliminaire d’un référentiel de compétences de l’enseignant pour la PEV-E, l’EED et l’approche genre pour les niveaux pré-scolaire, primaire et secondaire.

5. Recenser et collecter les documents nationaux du Burkina Faso, Mali et Niger présentant les compétences souhaitables des enseignants du pré-scolaire au secondaire (par exemple le « Référentiel métier de l’enseignant » au Niger).
6. Déterminer, pour chaque pays, les compétences pour la PEV-E, l’EED et le genre déjà prises en compte dans ces documents nationaux et celles qui ne le sont pas.
7. Soumettre (livrable 4), un rapport final qui comprendra, sur la base de la revue documentaire, les contenus suivants :
• Une proposition des (référentiels de) compétences PEV-E pour les enseignants (pré-scolaire au secondaire)
• Etat de lieux concernant les compétences PEV-E à acquérir par les enseignants au Burkina Faso, au Mali et au Niger :
o Compétences déjà prise en compte dans leurs documents nationaux
o Compétences manquantes dans leurs documents nationaux
• Orientations pour les pays pour la prise en compte des compétences manquantes

DUREE DU CONTRAT
Le contrat débutera en janvier 2022 et prendra fin le 20 avril 2022. Le livrable 2 (rapport sur la revue documentaire et compétences identifiées) devra être soumis le 14 février au plus tard.

MODALITES DE TRAVAIL
Le consultant travaillera à distance. Il percevra un montant forfaitaire de pour couvrir ses honoraires et toutes autres dépenses liées à l’exécution du contrat à l’exception des éventuels frais de mission qui seront ajoutés selon les règles de l’UNESCO.

COMPETENCES (Fondamentales / Managériales)
Responsabilité (F)
Communication (F)
Innovation (F)
Partage des connaissances et volonté constante d’amélioration (F)
Planification et organisation (F)
Culture du résultat (F)
Travail en équipe (F)
Professionnalisme (F)
Pour plus d’informations, merci de consulter le Référentiel des compétences de l’UNESCO.

QUALIFICATIONS ET EXPERIENCES REQUISES
• Master en sciences de l’éducation ou qualification équivalente.
• Minimum 10 années d’expérience professionnelle dans le domaine de l’éducation en Afrique de l’Ouest.
• Expérience avérée dans la formation des enseignants.
• Parfaite maîtrise du français écrit et oral.

QUALIFICATIONS SOUHAITEES
• Avoir une bonne connaissance des systèmes et pratiques éducatifs du Burkina Faso, du Mali et du Niger.
• Expérience prouvée dans le domaine de la prévention de l’extrémisme violent par l’éducation et de la pédagogie transformationnelle.

PROCESSUS DE SOUMISSION DE CANDIDATURE
Les candidatures seront soumises via le formulaire en ligne sur le site web de l’UNESCO. En plus des informations requises, le candidat soumettra :
• une lettre de motivation
• une note méthodologie expliquant comment il compte mener le travail et contenant un calendrier estimatif
• une proposition financière désagrégée par livrable

Seules les candidatures en ligne seront acceptées. En cas de difficultés pour joindre les documents demandés dans la candidature en ligne, ceux-ci peuvent être envoyés par voie électronique à l’adresse indiquée au plus tard à la date et heure indiquée de limite de candidature.

PROCESSUS DE SÉLECTION ET DE RECRUTEMENT
Veuillez noter que tous les candidats doivent remplir une demande en ligne et fournir des informations complètes et exactes. Pour postuler, veuillez visiter le site Web de l’UNESCO carrières. Aucune modification ne peut être apportée à la candidature soumise.
L’évaluation des candidats est basée sur les critères de l’avis de vacance de poste et peut inclure des tests et/ou des évaluations, ainsi qu’un entretien basé sur les compétences.
L’UNESCO utilise des technologies de communication telles que la vidéo ou la téléconférence, la correspondance par e-mail, etc. pour l’évaluation des candidats.
Veuillez noter que seuls les candidats sélectionnés seront contactés et que les candidats à l’étape de sélection finale seront soumis à une vérification des références sur la base des informations fournies.
« L’UNESCO rappelle que la considération dominante dans le recrutement du personnel doit être la nécessité d’assurer à l’Organisation les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité. L’UNESCO applique une politique de tolérance zéro à l’égard de toute forme de harcèlement. L’UNESCO s’est engagée à atteindre et à maintenir une répartition géographique équitable et diversifiée, ainsi que la parité des genres parmi les membres de son personnel dans toutes les catégories et à tous les niveaux. En outre, l’UNESCO est résolue à atteindre une diversité de personnel sur le plan du genre, de la nationalité et de la culture. Les candidatures de ressortissants d’États membres non et sous-représentés sont particulièrement bienvenues et vivement encouragées. Les personnes issues de groupes minoritaires et de groupes autochtones, ainsi que les personnes handicapées, sont également encouragées à postuler. Toutes les candidatures seront traitées avec la plus grande confidentialité. Une mobilité mondiale est requise pour les membres du personnel nommés sur des postes internationaux. »
« L’UNESCO ne prend de frais à aucune étape du recrutement. »

COMMENT POSTULER ?
Postulez en ligne à cette offre :

https://careers.unesco.org/job/Dakar-Consultant-Version-pr%C3%A9liminaire-de-r%C3%A9f%C3%A9rentiel-de-comp%C3%A9tences-de-l’enseignant-pour-la-PEV-E-et-l’EED/738363902/


Seules les candidatures en ligne seront acceptées. En cas de difficultés pour joindre les documents demandés dans la candidature en ligne, ceux-ci peuvent être envoyés par voie électronique à c.collin@unesco.org au plus tard à la date et heure indiquée de limite de candidature.

Laisser un Commentaire

%d blogueurs aiment cette page :