Concoursn

Une licence en journalisme à l’UGB l’année prochaine

journalisme-ufr-crac 

L’annonce a été faite par le chef de la section Communication de l’UFR des Civilisations, Religions, Arts et Communication (Crac) samedi en marge de la célébration de la journée mondiale de la Liberté de la presse à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis. 

« Le monopole de la formation au métier de journaliste ne doit pas être l’apanage de la ville de Dakar », a expliqué Mamadou Diouma DIALLO. 

« Aujourd’hui dans la région du nord, il y a beaucoup de correspondants, de personnes intéressées par le journalisme qui pourraient être bien formées à l’UGB », a-t-il dit. 

La célébration de cette journée à l’Université Gaston Berger a vu la participation de professionnels des médias sénégalais autour d’un panel sur enjeux sécuritaires et la poussée vertigineuse du numérique qui interpellent l’avenir de cette profession. 

Madiambal DIAGNE, président du Groupe « Avenir Communication » a insisté sur la nécessité d’adopter des modèles économiques viables permettant aux organes de presse sénégalais d’assurer leur autonomie financière. Pour lui, “l’offre surabondante des médias favorise la précarité dans cette profession” au moment où la  rareté des ressources publicitaires devient permanente. 

Il s’est réjoui par ailleurs de l’environnement juridique « stable » qui, pour lui, favorable à l’épanouissement du métier de traitement et de collecte d’information. Toutefois, il, a  rappelé que la floraison des médias et les enjeux de la professionnalisation sont des défis à relever. 

Le Fondateur du journal en ligne “Ouestaf News”, a,  quant à lui,  déploré “le  règne du buzz et du sensationnel”. Cette déperdition favorise de grands risques de manipulation et une “qualité de l’offre éditoriale en baisse”. 

Tidjane SY a évoqué une “irruption plus grande de non-professionnels des médias dans l’Université des médias qui brouillent les cartes” et les conséquences désastreuses de ces instruisions. 

L’UFR CRAC, créée par décret n° 2010-1455 du 05 novembre 2010, a choisi de mettre les ressources de la modernité au service d’une africanité consciente de sa contemporanéité avec les autres civilisations humaines, toutes désireuses de construire un monde de paix et de progrès. 

Nardinfo

Une affaire que l’équipe  concoursn suivra de près pour vous communiquer les conditions d’entré à temps.

Laisser un commentaire