Centrafrique

Solidarités International recrute 01 COORDINATEUR ACCÈS HUMANITAIRE ET SÉCURITÉ

Solidarités International recrute 01 COORDINATEUR ACCÈS HUMANITAIRE ET SÉCURITÉ

 

Date de prise de fonction souhaitée : 15 /05 /2019
Durée de la mission : 6 mois
Localisation : Bangui

 

QUE FAISONS NOUS …

 

En 2018, Solidarités International est intervenu dans les sous-préfectures de Kabo, Kaga-Bandoro et Paoua avec des projets de relance agricole et économique, d’appui à la construction/reconstruction d’abris, et d’amélioration de l’accès à l’eau potable. Solidarités International est également un partenaire depuis 2014 du Mécanisme de Réponse Rapide, un projet piloté par UNICEF qui permet une réponse rapide et multisectorielle (NFI, Abri et EHA) à des chocs (conflit ou catastrophe naturelle), et notamment aux déplacements de population.

La mission à la projection en 2019 d’un budget annuel de 4.4M d’Euros et est composée à l’heure actuelle de 14 expatriés et 72 personnels nationaux.

Le poste est un poste transversal qui vient en support à la mise en œuvre de l’ensemble des projets de SI en RCA. Une contribution particulière sera toutefois attendue sur le projet RRM (Mécanisme de Réponse Rapide) qui peut impliquer le déploiement d’équipes hors zones SI (Bossangoa, Bouca, Ouogo…). De la même manière, le Coordinateur Accès humanitaire & sécurité sera plus fortement sollicité dans le cadre d’un projet EHA/Santé mené par MENTOR et financé par DFID, qui amènera les équipes de SI à se déployer temporairement sur de nouvelles zones telles que Bocaranga, Bambari ou Bria.

Par ailleurs, plusieurs propositions de projets ont été soumises ou vont l’être à différents bailleurs de fonds, afin de poursuivre ces interventions en 2019.

 

DESCRIPTIF DU POSTE

 

Le/la coordinateur(rice) Accès Humanitaire et Sécurité appuie le Directeur pays et les Coordinateurs Terrain dans l’analyse sécuritaire et contextuelle, la mise en œuvre de procédures de gestion de la sécurité, et la représentation externe en lien avec la sécurité et l’accès. A travers une meilleure veille et analyse sécuritaire, et des procédures adaptées aux risques, il/elle contribue à améliorer les conditions de travail des équipes mais aussi l’accès aux populations affectées.

 

Il/elle contribue activement à la veille humanitaire et l’analyse contextuelle, appuie le Directeur pays (DP) dans le développement et la mise à jour de règles de sécurité adaptées aux risques, appuie le DP dans la gestion d’incidents de sécurité, participe activement au développement d’une stratégie d’accès aux niveau national et local (par zone), assiste le DP dans la représentation externe en lien avec la sécurité.

 

  • Enjeux et défis spécifiques

 

L’enjeu du poste est donc de permettre à SI de gagner en opérationnalité et en accès humanitaire, à travers (i) une meilleure analyse contextuelle, (ii) des procédures de gestion de la sécurité adaptées aux risques et qui permettent aux équipes de rester opérationnelles et réactives, et (iii) une meilleure gestion des incidents de sécurité n’affectant pas durablement la présence ou capacité opérationnelle de SI sur une zone. Il s’agit pour SI de se donner les moyens de rester un acteur de première ligne en RCA.

 

  • Priorités pour les 2-3 premiers mois

 

LA MISE À JOUR ET OPÉRATIONNALISATION DES PLANS DE SÉCURITÉ LOCAUX : les plans de sécurité de Bangui, Kaga Bandoro, Kabo et Paoua sont en cours de mise à jour. Le Coordinateur Accès et sécurité assura un support pour rendre opérationnels ces plans de sécurité en appuyant le Directeur pays et les différents coordinateurs terrain.

 

LE DEVELOPPEMENT DE STRATEGIES D’ACCES : au-delà de la mise à jour du cadre de gestion de la sécurité, le Coordinateur Accès et Sécurité aura la responsabilité, en lien avec les Coordinateurs terrain, de développer une stratégie d’accès adaptée pour chaque zone d’intervention de SI, ainsi que pour toute nouvelle zone opérationnelle.

 

LA FORMATION DES ÉQUIPES AUX PROCÉDURES DE GESTION DE LA SÉCURITÉ : le Coordinateur Sécurité et Accès participera activement au briefing des nouveaux expatriés et du personnel national sur les aspects sécuritaires, et proposera/développera des formations sur les procédures de gestion à la sécurité à destination des équipes.

 

LA PRODUCTION D’UN MAPPING DES ACTEURS ET DÉVELOPPEMENT D’UN RÉSEAU DE PERSONNES RESSOURCES : le Coordinateur Accès et Sécurité appuiera les Coordinateurs Terrain pour développer le mapping des acteurs en présence sur les zones d’intervention, et contribuera activement au développement d’un réseau en lien avec la sécurité, y compris avec les parties prenantes au conflit.

 

LE RENFORCEMENT DU SYSTÈME DE VEILLE SÉCURITAIRE AU NIVEAU DE LA MISSION : le Coordinateur Accès et Sécurité contribuera à une meilleure remontée, analyse, et gestion des informations sécuritaires, notamment entre les bases et la coordination. Il proposera des outils devant faciliter la veille et le partage d’informations aux personnes concernées, notamment dans un nouveau contexte où les principaux acteurs du conflit centrafricain ont signé un accord de paix le 6 février 2019 à Bangui suite aux pourparlers de paix et de réconciliations tenus à Khartoum au Soudan fin janvier 2019.

 

VOTRE PROFIL

 

COMPÉTENCES SPÉCIFIQUES REQUISES

 

Expérience d’au moins 2 ans dans le secteur humanitaire pour une ONG

Expérience préalable obligatoire en gestion de la sécurité dans des contextes difficiles

Expérience préalable dans la négociation d’accès humanitaire appréciée.

 

 

COMPÉTENCES ET CONNAISSANCES TECHNIQUES :

 

Maitrise des concepts et outils de gestion de la sécurité

Maitrise des concepts d’acceptation, d’accès humanitaire, et de « ne pas nuire »

Maitrise du Droit International Humanitaire et des principes humanitaires

Capacité démontrée à représenter l’organisation et à défendre les intérêts de SI

Goût pour le travail en équipe et attrait pour le renforcement de capacités des personnes

Compétences en matière d’organisation et de priorisation

Compétences en communication et représentation externe (pour négociation accès)

Grosse capacité de travail et résistance au stress

Disponibilité, flexibilité, autonomie

Fortes capacités d’adaptation

Connaissance du contexte centrafricain un plus

Habitué(e) à travailler dans un environnement instable sur le plan politique et sécuritaire.

 

Langues

Français courant

La connaissance du Sango est un plus

 

SI VOUS OFFRIRA LES CONDITIONS SUIVANTES

 

Poste salarié : à partir de 2 640 euros brut (2400 euros salaire de base + 10% de prime de congés payés versés mensuellement) et Per Diem mensuel de 320 000 FCFA.

SI prend également en charge les frais d’hébergement ainsi que les frais de déplacements entre le pays d’origine de l’expatrié et le lieu de mission.

Couverture sociale : L’expatrié(e) bénéficie d’une couverture sociale de qualité permettant de couvrir tous les frais de santé et d’une prévoyance accident incluant les risques de guerre.

 

Break : En cours de mission, une alternance travail – repos est assurée par des breaks prévus tous les trois mois avec une allocation de 850 USD.

Nous venons de modifier cette politique : sur la base d’une mission de 1 an, breaks de 7 jours ouvrés à 3 , 6 et 9 mois de mission (avec une participation de 850 USD versée par Solidarités).
A ces temps de break, il faut ajouter l’octroi d’1 jour de repos supplémentaire par mois travaillé> soit 12 jours en + pour un contrat d’1 an.

 

Conditions de vie

Bangui est une ville de taille moyenne de faible densité avec un accès aux équipements sportifs : piscine, terrains de tennis et de squash, une salle de musculation…

Il est possible de trouver beaucoup de produits français dans les grands supermarchés de Bangui, mais à un prix relativement élevé. On trouve de nombreux restaurants (cuisine française, libanaise, chinoise, et bien sûr africaine)

Internet est disponible aussi bien au bureau qu’à la maison. L’électricité de ville est régulièrement coupée, mais la base dispose d’un système inverteur et d’un générateur permettant d’avoir du courant en quasi-permanence. Les expatriés ont accès au centre médico-social de l’ambassade de France (adhésion payante puis soins remboursés par la mutuelle de SI), et des tests médicaux poussés peuvent être réalisés à l’institut Pasteur de Bangui. Ces deux institutions sont capables de traiter efficacement la majorité des problèmes de santé.

 

COMMENT POSTULER

 

Vous reconnaissez-vous dans cette description? Si oui, envoyez-nous votre CV et Lettre de Motivation en français. Les candidatures contenant uniquement les CV ne seront pas considérées.

Solidarités International se réserve la possibilité de clore un recrutement avant la date d’échéance de l’annonce. Merci de votre compréhension.

Maintenant que vous avez démontré votre intérêt en étant courageusement allé au bout de cette annonce vous pouvez aller en découvrir plus sur Solidarités International (www.solidarites.org)!

Experience3 à 5 ans
FonctionsGestion de projets/programmes, Autre
Secteurs d’activitéEau et assainissement, Gestion crise / post-crise
PaysAfrique, Centrafrique
Postuler en ligne https://emea3.recruitmentplatform.com/syndicated/private/syd_apply.cfm?id=PI0FK026203F3VBQB6G8N8NW6&nPostingTargetID=39229
Date de fin de validité22/05/2019

A propos de l'auteur

Bamba

Laisser un commentaire