Centrafrique

SI recrute 01 Responsable programme urgence (H/F)

SI recrute 01 Responsable programme urgence (H/F) – KAGA-BANDORO

Date de prise de fonction souhaitée 15/03/2022

Durée de la mission : 12 mois

Localisation Kaga Bandoro

QUE FAISONS NOUS…

Les équipes de SOLIDARITÉS INTERNATIONAL réhabilitent des infrastructures d’eau et d’assainissement, tout en formant des comités de gestion de l’eau pour garantir leur durabilité. Des campagnes de sensibilisation à l’hygiène et à l’utilisation des points d’eau aident à faire face à la forte pression exercée par l’afflux massif de populations. SOLIDARITÉS INTERNATIONAL approvisionne en eau potable les familles, mais aussi les agriculteurs, en réparant certains forages défectueux et en assurant le transport et le stockage de cette eau jusqu’à leurs terres, contribuant à améliorer la sécurité alimentaire.

Des travaux d’intérêt communautaire permettent de faciliter les activités agricoles, pastorales et commerciales et donc d’augmenter la disponibilité en nourriture et de relancer le marché. Nos équipes fournissent des kits d’outils et des semences aux agriculteurs et aux éleveurs, et dispensent des formations.

Grâce à un mécanisme de réponse d’urgence rapide et à la constitution d’un stock d’urgence, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL se tient prêt à intervenir dès les premières heures d’une catastrophe d’origine humaine ou naturelle afin d’assurer un accès à l’eau potable et à un environnement sain pour les populations vulnérabilisées par un choc, une catastrophe naturelle ou une épidémie.

Mécanisme de Réponse Rapide (RRM) : Le RRM vise à apporter une réponse rapide aux personnes affectées par un choc, que ce soit le conflit ou une catastrophe naturelle (inondation). Il se décline en 4 étapes : alerte, évaluation rapide multisectorielle, réponse, et suivi post réponse. Le RRM est un projet multisectoriel, qui couvre les secteurs AME (distribution), EHA (water trucking, réparation de points d’eau, construction de latrines et douches d’urgence, sensibilisation à l’hygiène), Abris (réponse en bâche uniquement) et Sécurité Alimentaire (distribution de biscuits protéinés).

BHA : Le programme BHA de Solidarités International répond aux urgences alimentaires dans les localités de Nana-Gribizi, Bamingui Bangoran, Kemo et l’Ouham et peut déployer des interventions dans ces différentes localités en lien avec les interventions RRM. Ces interventions peuvent se faire suivant trois modalités : transfert monétaire, distribution directe ou foire. A noter qu’à partir de Septembre 2022, le projet basculera très probablement en consortium avec ACF.

DESCRIPTIF DU POSTE

Le/la Responsable Programmes Urgence :

  • S’assure de la bonne exécution du programme en s’attachant au respect des délais et des résultats à atteindre.
  • En lien étroit avec le/la Coordinateur/trice Terrain et le Directeur Pays Adjoint aux Programmes, il/elle définit les stratégies d’intervention pour évaluer et répondre aux urgences.
  • Est garant.e de la qualité des données récoltées lors des évaluations multisectorielles,
  • Analyse ces données, valide les rapports d’évaluations multisectorielles et les recommandations et dimensionne les réponses d’urgence en EHA et AME. Son superviseur hiérarchique est le Coordinateur terrain (CT) de la base de Kaga-Bandoro et son/sa superviseur fonctionnel le Directeur Pays Adjoint aux Programmes.

Priorités des 03 premiers mois :

 MAITRISE DU TERRAIN ET CONNAISSANCE DES MEMBRES DE L’ÉQUIPE : Le RRM est un programme d’urgence où les contraintes de terrain sont multiples et variées selon les zones d’intervention et le type d’activité. Il est primordial pour le/la Responsable programmes Urgence de se rendre sur le terrain avec les équipes pour participer aux différents stades des activités : MEX, MSA, ciblage, interventions. Cette connaissance pratique est essentielle pour coordonner efficacement les activités, connaitre le comportement des équipes, réaliser les interventions de qualité et dans les délais. Cela est d’autant plus vrai que les zones historiques de SI ont été étendues, incluant maintenant les préfectures de la Bamingui-Bangoran et la Kémo.

– MISE EN ŒUVRE DU PROJET RRM : Le/la Responsable programmes Urgence est le/la premier.e responsable de la mise en œuvre et le/la garant(e) de la qualité des activités dans sa zone d’intervention. Un gros enjeu pour SI dans les années précédentes a été de se repositionner en tant qu’acteur fort du RRM, après une période difficile. L’année 2020-2021 a été une année permettant une sorte de consolidation de ce positionnement interne au RRM pour SI, particulièrement grâce à la réalisation de plusieurs interventions de transfert monétaire (4 au total). Pour 2022, il s’agira de poursuivre cette dynamique en démontrant une bonne réactivité et flexibilité dans des nouvelles zones d’intervention, avec l’intégration du projet d’assistance alimentaire BHA en complémentarité du RRM. La capitalisation sur le projet RRM est continue par nature et permet d’être flexible et de s’adapter pendant la mise en œuvre du projet. Ainsi, un gros travail de révision de certaines procédures RRM est à prévoir en 2022 pour gagner en efficacité et en qualité de réponse.

MISE EN ŒUVRE DU PROJET BHA : Le/la Responsable programmes Urgence devra poursuivre les activités liées à la sécurité alimentaire (mise en œuvre des interventions, rapports d’intervention, rapports intermédiaires et rapport final) et en besoin de renforcement de capacité de l’équipe. Plusieurs distributions déjà planifiées seront à réaliser.

– FORMATION/RENFORCEMENT DE CAPACITÉS DES ÉQUIPES : Certains membres de l’équipe ont été promus à des postes plus élevés (superviseur, adjoint au RP etc.). Bien que maitrisant bien les aspects de terrain, ils doivent cependant continuer d’être accompagnés sur les aspects de rédaction, d’organisation et suivi des activités, managériaux, bureautiques, d’archivage etc.

VOTRE PROFIL

Compétences/expériences spécifiques requises :

  • Formation généraliste en gestion de projet ou en SAME ou en EHAExpérience indispensable d’au moins 2 ans sur un poste de management de préférence incluant la mise en place de projets humanitaires d’urgence en EHA et/ou AME ;
  • Expérience en management d’équipe ;
  • Expérience dans l’évaluation et le suivi de projets ;
  • Expérience de travail en situation d’insécurité / expérience en gestion de l’insécurité ;
  • Expérience dans le domaine de la distribution d’AME et dans les activités de transfert monétaires
  • Expérience ou à minima intérêt pour la collecte de données mobiles (MDC)

Compétences et connaissances techniques :

  • Esprit d’analyse et de synthèse : Analyse du contexte géopolitique – sécuritaire et ses répercussions sur la situation humanitaire. Analyse des données récoltées lors des évaluations et capacité à formuler des recommandations d’intervention d’urgence.
  • Connaissance indispensable de l’humanitaire – acteurs en présence ; mandats UN/ONG
  • Excellentes aptitudes rédactionnelles (analyse, synthèse, orthographe, sens du détail et de la présentation) : nombreux rapports (rapports d’évaluations multisectorielles, rapports d’intervention, tableau de suivi des activités, notes de diffusion externes sur le programme) et diffusion externe.

Qualités :

  • Polyvalence et réactivité
  • Flexibilité : Compte tenu de la nature même des projets, le candidat devra être capable de s’adapter à un rythme de travail intensif
  • Grand sens de l’organisation et capacité à planifier les activités et besoins logistiques, humains et financiers qui en découlent dans un contexte d’urgence
  • Alternance de périodes d’astreinte/ périodes sur le terrain, de façon imprévisible puisque liées à la survenance de crises humanitaires et à l’accès sécuritaire
  • Capacités d’adaptation à des milieux culturellement diversifiés

Langue :

  • Français première langue requise.
  • Anglais – bonne maîtrise (rapports pour le projet FFP devront être rédigés en anglais)
  • Le Sangho est la langue locale. Sa connaissance est un plus mais n’est pas nécessaire, la volonté d’apprendre est cependant très appréciée par les équipes locales

Autres :

  • Informatique : Pack Office (et excellente maîtrise d’Excel), google earth, photoshop/mapinfo, ODK collect, capacité d’apprentissage rapide de nouveaux logiciels (Activity Info de REACH-UNICEF)

SI VOUS OFFRIRA LES CONDITIONS SUIVANTES

Poste salarié : Selon l’expérience, à partir de 1800 euros bruts par mois, (+ 10% de prime de congés payés versés mensuellement, soit 1980 euros brut par mois), + Per Diem mensuel de 480 000 cfa

SI prend également en charge les frais d’hébergement ainsi que les frais de déplacements entre le pays d’origine de l’expatrié et le lieu de mission.

Couverture sociale :

L’expatrié(e) bénéficie d’une couverture sociale de qualité permettant de couvrir tous les frais de santé et d’une prévoyance accident incluant les risques de guerre.

Break : En cours de mission, une alternance travail – repos est assurée par des breaks prévus tous les trois mois avec une allocation de 850 USD.

Sur la base d’une mission d’un an : breaks de 7 jours ouvrés à 3, 6 et 9 mois de mission (avec une participation de 850 USD versée par Solidarités). A ces temps de break, il faut ajouter l’octroi d’un jour de repos supplémentaire par mois travaillé soit 12 jours en plus pour un contrat d’un an.

CONDITIONS DE VIE :

Depuis avril 2018, SI occupe à Kaga-Bandoro de nouveaux locaux vers la partie nord, notamment dans la partie majoritairement habitée par la communauté musulmane. Les bureaux et la maison sont situés dans le même compound. Le nouveau bâtiment compte 6 chambres, 1 salon/salle à manger, 1 cuisine et 1 salle de bain. Le compound est grand ce qui limite la sensation d’enfermement bien que les activités extra professionnelle soient limitées et un couvre-feu national instauré. L’électricité est disponible 24h/24h, et de l’équipement comme un poste de télé (package CANAL+), micro-onde, frigo, machine à laver. La base dispose du réseau Internet (V-Sat) 24h/24h. Des travaux pour disposer de l’eau courante à la résidence sont en cours. De plus, il y a à chaque instant (aussi les week-ends) un véhicule disponible pour les déplacements du personnel international.

Un certain nombre d’acteurs humanitaires sont présents à Kaga Bandoro : OCHA y a notamment un bureau, ainsi que le CICR, ALIMA, NRC, INTERSOS, MDA, Plan International et IRC. Bien que les opportunités de sortie soient limitées, la présence de ces acteurs permet d’avoir une vie sociale en dehors du travail. Des consultations sont possibles en cas de suspicions de maladie (hôpital préfectoral soutenu par le CICR), et un hôpital de la MINUSCA (le choix préféré) est également accessible. En cas de problème sérieux, un rapatriement sur Bangui sera effectué. Comme en capitale, la prise régulière d’un antipaludéen, est très fortement recommandée, particulièrement pendant la saison des pluies.

Comment postuler

Vous reconnaissez-vous dans cette description? Si oui, envoyez-nous votre CV et Lettre de Motivation en français. Les candidatures contenant uniquement les CV ne seront pas considérées.

Solidarités International se réserve la possibilité de clore un recrutement avant la date d’échéance de l’annonce. Merci de votre compréhension.

Maintenant que vous avez démontré votre intérêt en étant courageusement allé au bout de cette annonce, vous pouvez aller en découvrir plus sur Solidarités International !

www.solidarites.org

Cliquez ici pour postuler

emea3.recruitmentplatform.com/syndicated/private/syd_apply.cfm?id=PI0FK026203F3VBQB6G8N8NW6&nPostingTargetID=68412

Laisser un Commentaire

%d blogueurs aiment cette page :