France

Refugee Women’s Centre recrute 01 Coordinatrice – référent social

Refugee Women’s Centre recrute 01 Coordinatrice – référent social

Description du poste 

En tant que Coordinatrice – Référent social au Refugee Women’s Centre, vous travaillerez aux côtés de trois autres coordinatrices et encadrerez une équipe de bénévoles pouvant compter jusqu’à 13 personnes. 

Sur le terrain, il s’agira d’identifier, surveiller et faire un suivi des besoins spécifiques, ainsi qu’y réagir dans des situations d’urgence. Vous devez savoir construire une relation forte, solidaire et durable avec les femmes afin de répondre de manière efficace et empathique à leurs besoins différents.

Vous serez responsable d’organiser et assurer le suivi individuel et personnalisé des femmes et des familles vulnérables sur les campements.

  • Identifier, surveiller et faire un suivi des besoins et vulnérabilités (non-matériels) spécifiques, en lien avec l’équipe de bénévoles.
  • Accompagner et informer les bénévoles par rapport à l’identification des vulnérabilités, en étant un point référant dans l’équipe pour toute question de suivi, vulnérabilité, safeguarding etc
  • Mettre en place des activités adaptées au soutien de certaines femmes vulnérables.
  • Répondre à des situations de violence familiale ou harcèlement sexuel et soutenir les femmes et filles victimes de violences.
  • Soutenir les femmes et familles dans leurs démarches administratives, légales etc
  • Créer des liens avec des institutions locales (par exemple dans le domaine d’hébergements)
  • Organiser l’accompagnement des femmes à leurs rendez-vous
  • Organiser et faire partie des journées des femmes qui ont lieu deux fois par semaine aux locaux de Secours Catholique à Calais.
  • Créer, mettre à jour et garder les dossiers confidentiels des femmes que nous soutenons.

Rôle dans le maintien et le développement de notre réseau partenarial

  • Faire le lien avec les acteurs pertinents afin d’assurer la meilleure prise en charge de la personne selon le besoin (besoin d’un hébergement, conseil juridique, accès aux soins etc).
  • Vous assisterez aux réunions sur la thématique des femmes et de la santé
  • Vous serez un point de contact sur le terrain pour les autres associations et participerez à l’ancrage local de l’association.
  • Établir et maintenir des liens étroits avec les associations qui ont un rôle clé dans le système d’orientation et soutien aux femmes, par exemple les associations médicales et légales spécialisées.
  • Développer une relation avec les structures d’hébergement ou femmes et familles sont hébergées
  • Vous serez libre de prendre des initiatives, notamment concernant la planification des réunions, le développement de partenariats déjà établis, mais également le développement de partenariats nouveaux.

Coordination de l’équipe terrain, gestion des opérations et management d’une équipe multiculturelle de bénévoles

  • Vous serez plusieurs fois par semaine sur le terrain à Grande-Synthe et à Calais. Vous serez active et capable de mener des activités, distributions de matériel et maraudes sur le terrain. 
  • Vous identifiez les lacunes d’information parmi des bénévoles et assurez l’accès à des formations pertinentes.
  • Vous auriez un rôle actif dans l’accueil, l’accompagnement et le soutien des bénévoles sur le terrain.
  • Vous serez, en relation avec les trois autres coordinatrices, en charge du management de l’équipe de bénévoles.
  • Vous serez un point de contact et d’information pour l’équipe et le conseil d’administration

A propos du Refugee Women’s Centre

Le Refugee Women’s Centre (RWC) est une association soutenant les femmes exilées et leurs familles dans le nord de la France. Notre soutien sur le terrain consiste principalement à : 

  • Organiser des activités pour les femmes et les enfants ayant pour but de développer des compétences individuelles et collectives, et mettant l’emphase sur le soutien psychosocial (comme des activités manuelles et artistiques, du sport, des activités de bien-être ou encore des cours de langue). 
  • Organiser des distributions matérielles pour les personnes exilées (vêtements, tentes, produits d’hygiène), adaptées aux besoins individuels de chacune. 
  • Informer quant aux possibilités d’hébergement, de soutien juridique, d’accès aux soins, etc.

L’association est aujourd’hui complètement mobile. Nous nous déplaçons en van et en voiture sur les lieux de vie des personnes exilées (campements informels, centres d’hébergement). Actuellement, nous travaillons à Calais et Grande-Synthe en terme de lieux informels, mais également dans plusieurs centres d’hébergement répartis à travers le nord de la France. Notre action est presque exclusivement à l’extérieur sur l’ensemble de l’année, et principalement avec les femmes et les familles qui résident dans des campements informels, situés le plus souvent sur des zones arborées ou zones industrielles. 

Travailler au Refugee Women’s Centre peut être éprouvant physiquement et émotionnellement. Les journées sont longues et les conditions de vie des exilées dans les campements sont difficiles à supporter. Nos bénévoles se doivent d’être résilientes et préparées à travailler dans un environnement intense. 

Comment nous travaillons? 

En étant présentes sur le camp de manière quotidienne, et en fournissant un apport matériel essentiel sur le terrain, les bénévoles du Refugee Women’s Centre créent une relation de confiance avec les femmes et familles. Cependant, le Refugee Women’s Centre ne doit pas être l’unique référence de ces femmes et ces familles, ainsi nous les orientons et accompagnons vers des services professionnalisés comme des conseillers juridiques ou des structures médicalisées. 

Pour cette raison, nous travaillons au sein d’un réseau dense qui inclut des associations humanitaires, des bénévoles indépendants, des mairies, sous-préfectures et préfectures, des organisations gouvernementales, des structures de services publics et parfois des entreprises privées. Nous travaillons avec une grande diversité d’acteurs car c’est par une coopération à l’échelle globale que des changements systémiques importants peuvent subvenir. Les exilés que nous soutenons viennent de pays différents et parlent de nombreuses langues. Cette diversité des acteurs requiert une grande flexibilité et adaptabilité, mais également une réelle volonté d’apprendre. L’environnement de travail est multiculturel, également au sein de l’équipe du Refugee Women’s Centre, et au sein de nos associations partenaires et autres acteurs. Cela signifie que l’attention et patience sont nécessaires et ceci à tout moment et en toutes circonstances. 

Expériences / Formation

Essentiel

  • Avoir de l’expérience dans le soutien de femmes vulnérables et/ou victimes de violences familiales y sexuelles
  • Avoir de l’expérience de travail avec des populations réfugiées
  • Connaissances de procédures de protection nationales (administratives, légales, sociales) pour des personnes vulnérables
  • Capacité de construire des relations professionnelles, mais solidaires et empathiques avec les personnes exilées sur les camps.
  • Parler couramment français et anglais.
  • Compétences communicationnelles (en personne, au téléphone et par email)
  • Connaissances du système d’asile français et européen.
  • Compétences en termes de médiation et résolution de problèmes sur le terrain. 
  • Doit avoir un permis de conduire depuis deux ans, et avoir au moins 21 ans.
  • Verification du casier judiciaire valide.

Désirable

  • Avoir des compétences dans le domaine du social
  • Expérience professionnelle au Moyen Orient ou Afrique du Nord, compétences linguistiques en kurde, arabe, farsi, amharique ou tigrinya. 
  • Avoir son propre véhicule
  • Expérience de gestion et formation de bénévoles 

Salaire

Poste Consultante (auto-entrepreneur) temps plein, pour une période minimum d’un an (Décembre 2020-Décembre 2021).

Indemnisation: EUR 600 / mois

Date de début souhaitée : Début décembre 2020

Conditions d’emploi

Ce poste est un rôle à plein temps, particulièrement immersif, car vous travaillerez au sein d’une équipe de huit personnes, avec lesquelles vous partagerez des espaces de vie commun. Les langues parlées au sein de l’équipe sont l’anglais et le français. Considérant les difficultés des conditions de travail et de vie, les bénévoles de l’équipe du RWC et spécifiquement les coordinateurs, recevront un soutien. Ce soutien est constitué de temps non travaillés obligatoires, de bilans individuels et collectifs, ainsi que d’un soutien financier. Les coordinatrices peuvent recevoir EUR 600 de défraiement par mois, à partir du deuxième mois en poste.

La coordinatrice devra se déclarer en tant qu’auto-entrepreneur consultant et sera responsable de ses cotisations sociales, et déclarations d’impôts selon le pays où elle est contribuable.

L’hébergement est pris en charge par l’association, ainsi que les trajets nécessaires au poste. 

Un engagement sur un an est nécessaire, avec le premier mois étant un période de passation avec l’ancienne coordinatrice. Ceci vous permettra de savoir si ce poste peut vous convenir.

Comment postuler

Pour candidater, nous vous prions de nous envoyer votre CV et une lettre de motivation à supportus@refugeewomenscentre.com avec l’intitulé ‘Candidature – Coordinatrice référent social’ avant le 2 novembre 2020.

Cliquez ici pour postuler

www.dunkirkrefugeewomenscentre.com

Laisser un commentaire