Niger

PRAPS recrute 01 Spécialiste en Sauvegardes Sociales et Genre

PRAPS recrute 01 Spécialiste en Sauvegardes Sociales et Genre

Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel (PRAPS)

Niamey, Niger
La République du Niger a obtenu de l’Association Internationale de Développement (IDA), le financement du Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel (PRAPS).
L’objectif de développement du PRAPS (PDO) vise à « améliorer l’accès à des moyens et services de production essentiels et aux marchés pour les pasteurs et agropasteurs dans des zones transfrontalières sélectionnées et le long des axes de transhumance dans les six pays du Sahel, et d’améliorer la
capacité de ces pays à répondre à temps et de façon efficace en cas de crises pastorales ou d’urgences.
De cette façon, le projet proposé soutiendra l’amélioration de la productivité, la durabilité et la résilience des moyens d’existence pastoraux, comme une priorité dans la Déclaration de Nouakchott sur le pastoralisme.
Le projet s’organise au niveau des 5 composantes suivantes :
i).amélioration de la santé animale
ii) amélioration de la gestion des ressources naturelles
iii) facilitation de l’accès aux marchés iv) amélioration de la gestion des crises pastorales
iv) la gestion du projet.
Le gouvernement du Niger entend utiliser une partie du crédit de la Banque Mondiale pour recruter un(e) spécialiste en sauvegardes sociales et genre pour appuyer la mise en œuvre du projet.
Mandat du Specialiste en Sauvegardes Sociales et Genre
L’objectif principal du poste est de gérer la mise en œuvre et le suivi des risques sociaux, et la mise en œuvre des mesures de sauvegardes sociales du projet ainsi que d’autres questions de
développement social, y compris l’engagement des parties prenantes, l’afflux de main-d’œuvre, le travail des enfants et le genre et la violence basée sur le genre.
Le Spécialiste des sauvegardes sociales dirigera la préparation, la mise en œuvre et le suivi des activités de sauvegardes sociales et veillera à ce que le projet soit conforme aux politiques de sauvegarde sociale de la Banque mondiale et aux lois et politiques pertinentes du Niger.
Sous la supervision directe du Coordonnateur national du Projet,
Le Spécialiste en Sauvegardes sociales est chargé de
-Assurer la revue, la mise à jour et la diffusion du plan d’engagement Environnemental et Social (PEES) et du Plan de participation des parties prenantes du projet en conformités avec les exigences du cadre Environnemental et Social (CES) de la Banque Mondial et des politiques de gestion des risques et impacts environnementaux et sociaux du Niger ;
-Participer à la préparation des fiches de sélection environnementale et sociale pour le screening social des sous projets ;
-Préparer s’il ya lieu les TDR requis de toutes les études sociales (PAR, PSR, évaluation sociale, plan d’action genre ou VBG à soumettre à la Banque mondiale pour avis etc.
-Participer au processus de recrutement de consultants compétents pour la réalisation des instruments de sauvegardes sociales ;
-Faire la revue qualité et conformité des instruments de sauvegardes avant soumission à la Banque mondiale ;
-Appui à la mise en œuvre et au suivi du plan d’action d’action de violence basée sur le genre (VBG) ;
-Assister le Coordonnateur dans la mise en œuvre du plan d’Engagement Environnemental et Social, du plan de Mobilisation des parties prenantes ; la procédure de gestion de la main d’œuvre et du plan d’action de violence basée sur le genre(VBG) ;
-Coordonner la mise en œuvre des mesures sociales et la gestion des risques sociaux du projet ;
-En partenariat avec l’environnementaliste du projet, collaborer avec le Bureau National d’Evaluation Environnementale (BNEE) et les autres acteurs dans l’élaboration des guides environnementaux et sociaux pertinents et participer au screening environnemental et social des activités inscrites dans le plan de travail annuel.
-Fournir des conseils et superviser le travail quotidien des entreprises et prestataires en évaluation dans les activités de sauvegarde social en mettant l’accent sur le genre, la gestion de la main d’œuvre, l’engagement des citoyens, les systèmes de gestion des plaintes, etc. ;
-S’assurer que les aspects sociaux fassent partie intégrante du processus de réception provisoire ou définitive des travaux ;
-Assurer(i) que les DAO des travaux incluent des clauses environnementales et social, genre et VBG appropriées et que les tableaux des devis quantitatifs estimatifs contiennent les lignes nécessaire pour budgétiser les aspects sociaux ; et (ii) que les TDR/Contrats des cabinets de contrôle incluent la supervision des clauses sociales ;
-Travailler en collaboration avec le Spécialiste en passation pour s’assurer que les études environnementales sociales requises sont intégrées dans le plan de passation de Marchés (Intégration
d’un critère environnemental de notation dans la grille d’analyse et d’évaluation des offres) ;
-Assurer l’application des codes de bonne conduite dans les contrats liés au projet pour prévenir les VBG, notamment l’exploitation et abus sexuels et le harcèlement sexuel (EAS/HS).
La présence d’une main d’œuvre dans les constructions des infrastructures pourrait potentiellement avoir des effets négatifs sur la population locale, en particulier les femmes et les filles susceptibles de nouer des relations avec les travailleurs des chantiers. Parmi les conséquences négatives potentielles de ces
relations transitoires figurent les infections sexuellement transmissibles, les grossesses précoces et la violence sexuelles ,sans compter les risques encourus par les filles tels que le harcèlement sexuel;
-Mettre en place les programmes de formation en gestion des risques sociaux pour la coordination du projet et les autres partenaires de terrain du projet, des formations et sensibilisations pourraient être organisées dans le domaine du CGB ;
-Élaboration ou adapter des procédures opérationnelles standard pour un mécanisme de gestion des plaintes(MGP) basé sur les meilleures pratiques afin de traiter efficacement les plaintes sensibles, notamment ceelles liées aux VBG dont les EAS/HS Le mécanisme proposé devrait fournir un système sûr et confidentiel et signalement des incidents de VBG dont les EAS/HS adoptant une approche axée sur la survivante et assurant le respect des principes directeurs concernant la confidentialité et la sécurité
dans la collecte, le stockage, et le partage éthiques des données liées aux plaintes de VBG
-Promouvoir la participation des parties prenantes et l’engagement citoyen, y compris les groupes vulnérables dans toutes les activités ;
-Organiser un dispositif de gestion de l’information afin de produire les rapports de suivi des mesures de sauvegarde dans le domaine social et assurer la documentation et l’archivage de l’ensemble des activités liées aux mesures de sauvegardes sociales, ainsi que le reporting pour l’UCP et pour la Banque Mondiale ;
-Faciliter le processus d’alimentation et d’actualisation des données sur les aspects de sauvegardes ;
-Assister le comité technique dans la préparation du PRAPS 2 et la revue sociale des instruments de sauvegardes ;
-Prendre part aux missions de supervision avec la Banque mondial et préparer les rapports périodiques sur les performances des sauvegardes sociales à transmettre à la Banque Mondiale ;
-Exécuter toutes tâches à lui confiées par le Coordonnateur national du Projet et qui sont en relation avec les tâches définies dans ses TDR.
Obligations du Specialiste en Sauvegardes Sociales et Genre
Le (la) spécialiste en sauvegardes sociales et genre signera un contrat de performance avec la coordination du projet afin d’assurer en temps voulu la production régulière des rapports d’activité trimestriels, semestriels et annuels,. Le (la) spécialiste en sauvegardes sociales et genre remettra à l’unité de coordination du projet un rapport trimestriel d’activités au plus tard quinze (15) jours après la fin du trimestre auquel il se rapporte et un rapport final en fin de mandat.
Obligations de l’Administration (Projet)
L’administration remettra au (à la) spécialiste en sauvegardes sociales et genre l’ensemble des documents, dossiers et outils appropriés et nécessaires à l’exécution de sa mission. Elle remettra également à la disposition dudit spécialiste, les locaux et équipements nécessaires pour assurer une bonne prestation de service. Une évaluation de la performance du (de la) spécialiste en sauvegardes sociales et genre sera faite au moins une fois l’année deux mois avant la date d’échéance du contrat et sur la base de critères préalablement établis.
Qualifications Professionnelles et Academiques
1.Etre titulaire d’un diplôme universitaire en sociologie, anthropologie, science politique, géographie, planification, sciences sociales ou dans un domaine connexe ou toute autre discipline assimilée du niveau Bac +5
2.Avoir au moins 5 années d’expérience pratique et pertinente dans la préparation et la mise en œuvre et le suivi des mesures de sauvegardes sociales, la réinstallation volontaire de populations, l’acquisition des terres, et les compensations, les aspects genre, VBG/EAS/HS ;
3.Avoir une expérience matière de renforcement des capacités, la participation communautaire, l’engagement des citoyens et le genre.
4.Justifier d’une expérience d’au moins 5 ans dans le domaine de la protection sociale, de préférence en rapport avec les projets financés par l’IDA ;
5.Maitriser les législations nigériennes et les conventions internationales relatives à la protection sociale ;
6.Avoir des connaissances sur la problématique du déplacement des populations et la gestion/préventions des crises et catastrophes ;
7.Avoir une connaissance des politiques de sauvegardes sociales et des normes environnementales et sociales de la Banque Mondiale ou institutions assimilées (FED,BAD,BID,….);
8.Avoir une bonne capacité de synthèse et de rédaction de rapports ;
9.Avoir des aptitudes à travailler en équipe ;
9.Avoir une connaissance informatique des logiciels courants (Word, Excel, Power Point, Email et autres outils de communication).
B.Demande d’Informations / Renseignements
Les termes de référence complets du poste sont disponibles à l’unité de coordination du Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel (PRAPS)(, BP : 13 017, Tél. : (227) 96 97 15 46/ 20 32 54 56 Niamey -Niger et peuvent être obtenus en envoyant une demande à l’adresse électronique suivante : : sfode2001@yahoo.fr
C. Duree de la Mission et Lieu de Travail
. La durée totale des prestations est d’un (1) an renouvelable. Le (la) candidat(e) retenu(e) sera invité(e) à signer un contrat d’une année renouvelable compte tenu de ses performances et sera reversé(e) dans le compte du PRAPS II en cas d’évaluation positive.
D. Composition et Date de Depot des Dossiers des Candidatures
Le dossier de candidature devra être composé des pièces suivantes :
– un CV détaillé, faisant état du parcours scolaire et des diplômes obtenus, de toute expérience professionnelle par ordre chronologique inversé, des compétences linguistiques, et de tout autre titre (ou certification) professionnel approprié ;
– les copies certifiées des diplômes et attestations ;
– les attestations de service ou preuves attestant de l’expérience professionnelle du candidat ;
– un casier judiciaire datant de moins de trois (3) mois.
Les dossiers de candidature doivent être déposés au plus tard le 07 décembre 2020 avant 14H00, heure locale de Niamey(TU+1) :
*soit sous plis fermés, au Secrétariat Général du Ministere de l’Agriculture et de l’Elevage
soit envoyés par email (format PDF) à l’adresse suivante :  sfode2001@yahoo.fr
*Dans le cas où les candidatures sont communiquées sous plis fermés, les dossiers doivent être envoyés dans une enveloppe format A4 portant l’intitulé suivant : « Recrutement d’un (e) Specialiste en Sauvegardes Sociales et Genre pour le PRAPS – NIGER »
Les candidatures envoyées par fax ne seront pas acceptées.
Les candidats présélectionnés seront contactés pour un entretien.
Aucune question et/ou appel téléphonique des postulants ne sera accepté avant la publication de la liste des présélectionnés.
Le Consultant sera sélectionné conformément aux Directives « sélection et Emploi des Consultants par les Emprunteurs de la Banque mondiale dans le cadre ses Prêts de la BIRD et des Crédits et Dons de l’IDA (édition de Janvier 2011 révisée en Juillet 2014) » et le(la) candidat(e) retenu(e) aura un statut de
consultant.
A cet égard, il est important de rappeler les dispositions de l’article 1.13 d) qui précisent que les représentants du gouvernement et les fonctionnaires peuvent être engagés pour des marchés portant sur des services de conseil, à titre individuel ou en tant que membres de l’équipe d’experts d’un bureau de consultants, sous réserve que cela ne soit pas incompatible avec le droit de la fonction publique ou d’autres lois et règlements, ou politiques du pays de l’Emprunteur et (i) s’ils sont en congé sans solde, retraités ou ont démissionné ; (ii) s’ils ne sont pas engagés par l’organisme pour lequel ils travaillaient avant leur départ en congé sans solde, en retraite ou leur démission ; et (iii) si leur engagement ne
donne pas lieu à un conflit d’intérêts (voir paragraphe 1.9 des mêmes Directives).
Le poste sera basé à Niamey avec des possibilités de missions périodiques à l’intérieur du pays.
Le Secrétariat Général

Laisser un commentaire