Congo RDC

PNUD recrute 01 Expert(e) National(e) en Relèvement Communautaire

PNUD recrute 01 Expert(e) National(e) en Relèvement Communautaire

PNUD

Tshikapa,Congo RDC
Humanitaire (ONG, Associations, …), Projet/programme de développement

Job Description
Agency: UNDPTitle: Expert(e) National(e) en Relèvement CommunautaireJob ID: 33171Practice Area – Job Family: Democratic GovernanceVacancy End Date: (Midnight New York, USA) 06/11/2020Duty Station: Tshikapa, Congo, The Democratic Republic
Education & Work Experience: I-Master’s Level Degree – 7 year(s) experienceLanguages Required: French                      Desired: English, Tshiluba
Grade: SB4
Vacancy Type: Service Contract (SC)Posting Type: ExternalBureau: AfricaContract Duration: 12 mois BackgroundIssue du nouveau découpage administratif de la RDC, la province du Kasaï (dont le chef-lieu est Tshikapa) a été le théâtre à partir de 2016 de violents affrontements entre des milices locales (Kamuina Nsapu, Bana Mura et Ecurie Pembe, en particulier) et les forces de sécurité (Police, Armée, Renseignements). L’évènement déclencheur de ce conflit fut l’assassinat de Jean Pierre Mpandi, dans le territoire de Dibaya (Province du Kasaï Central), suite à un différend l’opposant à l’État, qui refusait de reconnaitre officiellement/administrativement son titre de chef coutumier Kamuina Nsapu1. De nombreux jeunes, femmes et hommes, parfois des enfants, ont été enrôlés dans les groupes armés, notamment à travers des recrutements mystico-religieux. Ce conflit, à l’origine coutumière localisée, s’est rapidement étendu dans l’ensemble de la province du Kasaï Central et du Kasaï, où il a été alimenté par des tensions interethniques latentes (le poids économique et politique des Lubaphones étant contesté par les Tchokwe, les Tetela et les Pende), par l’instrumentalisation du conflit par les autorités politiques et par un ressentiment général en raison de la marginalisation économique, politique et sociale des jeunes et des femmes. Le conflit a eu des conséquences humanitaires et sociales dramatiques sur les populations : des milliers de personnes ont trouvé la mort et des milliers d’autres se sont déplacées pour fuir les violences, dont certaines ont traversé la frontière pour trouver refuge en Angola. Après avoir observé une accalmie suite à l’alternance politique de décembre 2018, des nouvelles tensions sont apparues, liées notamment au retour massif de ressortissants congolais d’Angola et à la démobilisation spontanée de nombreux miliciens Kamuina Nsapu dans les provinces du Kasaï et du Kasaï Central, les uns et autres ayant rencontré des difficultés à s’intégrer au sein de leurs communautés respectives.   Au regard de ce qui précède, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et d’autres parties prenantes se sont joints au Gouvernement de RDC en vue de rechercher une réponse à la crise, conformément aux recommandations issues de la Conférence sur la Paix, la Réconciliation et le Développement de l’espace Kasaïen organisée par le Gouvernement et ayant pour objectif de trouver des solutions pacifiques au conflit déchirant l’ensemble de la région. C’est dans cette perspective que le PNUD l’OIM et l’ONU Femmes ont mis en place le Projet de Renforcement de la cohésion sociale et la confiance entre la population et les autorités à travers la police de proximité, le dialogue et la revitalisation socio-économique. Ce projet a pour but de consolider les acquis de paix, palier le vide sécuritaire dans la province à travers une police de proximité, renforcer la cohésion sociale inter et intracommunautaire en créant des opportunités socioéconomiques pour les jeunes, les femmes et les personnes vulnérables ainsi que l’accès aux services sociaux de base en tenant compte de l’aspect genre. Il est financé à hauteur de 4 500 000 USD par le Fonds de la Consolidation de la Paix pour une durée totale de 18 mois dans la province du Kasaï. Il est aligné sur les priorités du Gouvernement de la République Démocratique du Congo notamment au Pilier II du Plan National Stratégique de Développement (2020-2024) (PNSD), le cadre du Programme national de Stabilisation et reconstruction des zones sorties des conflits armés (STAREC) ainsi qu’inspiré des interventions menées dans le cadre de la stratégie de stabilisation (ISSSS). Il contribue également à la mise en œuvre du Plan d’Action Quinquennal de la réforme de la PNC et du Plan d’action triennal de la PNC de lutte contre les violences sexuelles en RDC. Au regard de la complexité des problèmes de développement économique, qui se posent dans la Province du Kasaï, il est nécessaire de pouvoir développer et mettre en œuvre une stratégie qui consiste à embaucher les bénéficiaires dans les activités de réhabilitation des infrastructures communautaires suivant l’approche de haute intensité de la main d’œuvre (HIMO) et par la suite, accompagner les bénéficiaires dans le développement des activités génératrices de revenus (AGR) ainsi que le regroupement en mutuelle de solidarité (MUSO). Ainsi, il est nécessaire de faire appel une expertise technique de haut niveau dans le domaine du relèvement communautaire et de la relance de l’économie locale. Afin de se doter des capacités internes adéquates pour contribuer à la mise en œuvre et au suivi des activités prévues dans le cadre de ce Projet, le PNUD recherche un Expert national en relèvement communautaire.  
Duties and ResponsibilitiesSous la responsabilité du Chef de Bureau PNUD pour le Grand Kasaï et sous la supervision directe de l’Analyste au Programme en charge de la composante Moyens d’Existence Durables (MED), la personne recrutée assurera la mission à plein temps d’Expert national en relèvement communautaire et Agrobusiness.   L’Expert/e   National/e aura pour mission : Contribution à la gestion au quotidien du Projet :-Assurer la mise en œuvre cohérente des activités de l’axe d’intervention 2 du projet portant sur la relance de l’économie locale et la réintégration socioéconomique des individus et communautés affectées par le conflit.  -Veiller à ce que les membres de la catégorie cible soient les véritables bénéficiaires du Projet.  -Sensibiliser les autorités et la population sur la mise en place d’un écosystème favorable, des droits économiques et sociaux.  -Associer les membres des communautés dans l’identification des infrastructures communautaires à réhabiliter par le biais des Comités Locaux de Paix et Développement.-Appuyer les bénéficiaires à mettre en place des mutuelles de solidarité, MUSO. -Appuyer les bénéficiaires dans le diagnostic des filières, l’identification des chaines de valeur, l’aménagement des terrains, le développement des activités génératrices de revenu, AGR. -Veiller à l’alignement stratégique des interventions de l’axe d’intervention 2 du Projet aux Recommandations de la Conférence de Paix de Kananga, aux Objectifs de Développement Durable (ODD), au Plan Cadre des Nations Unies pour l’Assistance au Développement en RDC (UNSDCF), et du Plan National Stratégique de Développement (PNSD).-Appuyer dans toutes autres taches à la demande de la hiérarchie.  Développement du partenariat :-Appuyer les communautés locales à mettre en place des Comité Locaux de Paix et de Développement.-Assurer l’étroite collaboration entre les autorités locales, les bénéficiaires, les autres partenaires et le Bureau du PNUD sur le terrain. -Assister aux réunions techniques du Projet. -Formuler des recommandations sur la bonne marche du Projet.  -Veiller à une synergie et synchronisation dans les idées et dans la mise en œuvre des activités avec les autres animateurs du Projet en vue de rester dans le cadre logique du Projet.-Capitaliser les acquis des projets similaires dans la zone d’intervention en vue d’une bonne gestion des ressources.  Capitalisation des enseignements et gestion des connaissances :-Capitaliser les leçons apprises dans la mise en œuvre du projet afin de les transposer à d’autres projets similaires présents ou à venir, dans la région et ailleurs.-Documenter de manière claire toutes les étapes du Projet et particulièrement la partie portant sur l’agrobusiness. Administration et reporting  -Assister aux réunions du Bureau et aux réunions du Comité Technique du Projet. -Faire le suivi des activités portant sur l’axe d’intervention 2 du Projet.-Contribuer à la préparation des différents rapports périodiques du Projet. 
Competencies
Compétences de base Ethique et valeurs : -Promouvoir l’éthique et l’intégrité. Travail en équipe: -Promouvoir des équipes efficaces. -Développement des capacités / Coaching et mentorat : Renforcer les capacités du personnel ;-Créer un environnement de créativité et d’innovation au sein de l’équipe. Communication/information: -Créer et promouvoir un environnement favorable grâce à une communication ouverte Auto- gestion et l’intelligence émotionnelle : -Rester positif/ve même dans les moments difficiles, agir avec diplomatie et tact face à des situations tendues et avoir un comportement cohérent envers les autres -Etre capable de travailler sous pression et avec un minimum de supervision Gestion des conflits / négociation et résolution des conflits : -Rechercher des solutions de manière proactive. -Respecter les différents points de vue et diriger l’énergie vers une solution mutuellement acceptable Partage des connaissances / apprentissage continu : -Promouvoir l’organisation et la mise en place d’une culture de partage des connaissances et d’apprentissage -Pratiquer une prise de décision appropriée et transparente : un processus de prise de décision équitable, transparent, créatif et éclairé. Compétences fonctionnelles  -Aptitude à coordonner la planification stratégique, la gestion et communication axée sur les résultats -Excellentes aptitudes de communication, notamment dans la rédaction et la présentation des documents/rapports de projet -Le développement et l’efficacité opérationnelle -Aptitude à assurer la gestion des activités du projet -Capacités d’analyse et de résolution des problèmes -Efficacité dans l’établissement et la promotion de bonnes relations avec ses homologues, des agences du système des Nations Unies, des ONG, des partenaires locaux et nationaux et les bénéficiaires.  -Renforcer le dialogue intercommunautaire.  -Promotion de la gestion des connaissances et d’un environnement d’apprentissage au lieu de travail -Bonne connaissance des ressources financières et humaines, des contrats, des procédures d’acquisition des biens et services, des technologies de l’information et de la communication, de l’administration générale -Travail en synergie permanente et attitude positive et constructive -Démonstration d’ouverture au changement et de capacité à gérer la complexité. Le/la candidat(e) devra faire preuve d’autonomie, de maturité personnelle et professionnelle et d’aptitudes d’écoute et de communication, de capacité de négociation et d’arbitrage. Il ou elle devra avoir une pratique du travail en équipe, ainsi qu’un bon sens de l’organisation et de la gestion. 
Required Skills and Experience
Education :
Etre titulaire au moins d’un diplôme universitaire BAC+5 ou d’une Licence en Développement Rural, en Sciences Sociales, d’Ingénieur Agronome. Expérience:-Avoir au moins 7 ans d’expérience dans la mise en œuvre des projets de développement, ainsi que dans le domaine du relèvement communautaire et de la réintégration des groupes vulnérables 
-Avoir des expériences avérées dans la mise en œuvre des interventions dans le domaine des travaux à Haute Intensité de Main d’œuvre (HIMO), de la promotion des AGR et/ou des Mutuelles de solidarité (MUSO).   -Une expérience dans les domaines de genre et de l’environnement serait également un atout majeur. -Etre capable de travailler dans une équipe multiculturelle et sous des conditions sécuritaires précaires -Une expérience dans le système des Nations Unies, en particulier au PNUD ou des organisations internationales serait un atout -Avoir de très bonnes capacités d’analyse et de synthèse -Avoir la maîtrise des logiciels suivants : Word, Excel, Power Point
Langues:  -La maitrise du français tant à l’oral qu’à l’écrit est indispensable 
-La maitrise du Tshiluba comme langue nationale parlée dans le Kasaï est un atout.  -Un bon niveau de connaissance de l’Anglais comme langue de travail est un atout Les candidatures féminines sont hautement encouragées.
DisclaimerImportant applicant information
All posts in the SC categories are subject to local recruitment.
Applicant information about UNDP rosters
Note: UNDP reserves the right to select one or more candidates from this vacancy announcement.  We may also retain applications and consider candidates applying to this post for other similar positions with UNDP at the same grade level and with similar job description, experience and educational requirements.
Workforce diversity
UNDP is committed to achieving diversity within its workforce, and encourages all qualified applicants, irrespective of gender, nationality, disabilities, sexual orientation, culture, religious and ethnic backgrounds to apply. All applications will be treated in the strictest confidence.
Scam warning
The United Nations does not charge any application, processing, training, interviewing, testing or other fee in connection with the application or recruitment process. Should you receive a solicitation for the payment of a fee, please disregard it. Furthermore, please note that emblems, logos, names and addresses are easily copied and reproduced. Therefore, you are advised to apply particular care when submitting personal information on the web.POSTULER

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :