France

MLEZI MAORE recrute 01 Chef de service Maison de Santé Mentale F/H

MLEZI MAORE recrute 01 Chef de service Maison de Santé Mentale F/H

Le poste et son environnement

Valeurs : Dans le respect des valeurs Institutionnelles, de l’éthique de MLEZI MAORE, et de la déontologie professionnelle, promouvoir la santé, l’autonomie, et le bien-être des personnes accueillies.

Il s’agit de l’ouverture d’un nouvel établissement retenu dans le cadre du PTSM élaboré par l’ARS en lien étroit avec le CHM. Cette MSM sera gérée par l’Association MLEZI MAORE.

Trois unités : Pédopsychiatrie, Psychiatrie Adolescente (MDA), Psychiatrie adulte,

Compétences et aptitudes spécifiques attendues :

Ce poste nécessite un intérêt et une forte capacité à gérer la structure, son organisation, les dimensions institutionnelles, tenant compte de toutes les contraintes tenant à l’édification et au fonctionnement d’un tel établissement (juridique ou législatives, réglementaires, éthiques etc…).  Les capacités suivantes sont indispensables : fédérer, animer, structurer, planifier, décider, contrôler, sécuriser…

Nous recherchons un mode de leadership qui promeut et valorise à la fois, l’équipe dans sa globalité (25 ETP), les trois unités qui la composent (Pédopsychiatrie, Psychiatrie Adolescence, Psychiatrie Adulte), tout en soutenant les professionnels dans leur individualité, leur métier, leur fonction, en créant les conditions permettant à chacun des membres de cette équipe, d’évoluer dans sa pratique et sa professionnalité.

Le chef de service devra avoir un vif intérêt et une connaissance minimale des métiers, des missions, des pratiques professionnelles des praticiens, un vif intérêt et une connaissance, une culture dans le champ de la psychiatrie transculturelle, de la psychopathologie et de la clinique.

Cette MSM se veut inscrite, intégrée dans son territoire, en lien étroit avec lui, et le chef de service aura à encourager tout ce qui fera la promotion d’une maison de santé mentale ouverte sur le monde, sur la vie, sur l’avenir, sur la cité, en développant des liens avec le tissu partenarial du territoire.

La recherche d’une participation des acteurs (internes et externes) pouvant contribuer utilement à la réussite de ce projet sera encouragée, visant la qualité des soins, le bien-être des patients tout autant que ceux qui les entourent ou sont ressources pour eux.

Le défi sera de créer les conditions institutionnelles, les contextes de travail, qui permettent de développer un état d’esprit positif, en ne perdant jamais le sens et la raison d’être de cette MSM centrée sur les personnes qui présentent des fragilités de santé mentale, de développer des conditions favorables, qu’elles concernent la matérialité, les exigences professionnelles, les régulations collectives, l’articulation des unités et des fonctions, la définition d’objectifs attendus.

Nous attendrons que le chef de service développe un mode d’encadrement participatif, un modèle de pensée qui valorisent les atouts et compétences individuels, respectent les identités professionnelles, tout en soutenant une culture collective, un groupe, une équipe qui construit, un sens et un cap commun, des pratiques cliniques discutées et réfléchies, une éthique sans cesse réinterrogée à partir de l’analyse des retours d’expérience.

Il favorisera l’unité du groupe, les interactions, les articulations, les coopérations, les coordinations, les synthèses, en faveur des patients et usagers de cette Maison de Santé Mentale.

Développer de l’autonomie professionnelle, de l’autonomie collective mais en ayant en permanence le souci du sens et de la cohérence des projets de soins, le respect des patients (parcours, capacités, demandes ou besoins…) et de leur famille, l’adhésion aux propositions thérapeutiques.

Il sera garant avec les médecins psychiatres et une large implication de m l’équipe, du projet de soins de l’établissement, des orientations et choix structurants, de son animation, de sa mise en œuvre, de sa qualité, de son appropriation et de sa diffusion, de sa traduction collective au sein de l’équipe, de son évaluation.

Penser la Maison de Santé Mentale, son entité, le modèle qu’elle propose, penser les praticiens et leurs pratiques, penser les usagers et patients de cette structure, penser leur entourage de proximité, les personnes qui peuvent être ressources pour eux, penser les environnements dans une lecture et une approche systémique sera fortement encouragé.

Réunir les conditions requises pour qu’un espace d’intercompréhension profitable puisse s’ouvrir entre le patient, (son entourage, sa communauté), l’équipe soignante et la Maison de Santé Mentale dans sa représentation institutionnelle, sera l’un des fils conducteurs dont le chef de service sera le garant.

Le chef de service sera préoccupé et prendra soins de chaque niveau, de chaque fonction au sein de l’équipe, contribuant à alimenter les dynamiques d’évolution et de mieux être recherchées chez les usagers.

Vous êtes titulaire du Diplôme requis, Niveau I ou II, Cadre du champ sanitaire ou médico-social.

Vous avez de l’expérience d’encadrement dans ces champs d’activité.

Vous disposez du permis de conduire.

Lieu de travail : COMBANI/ 97680 TSINGONI

Salaire : CC 51

Horaires de travail : 35h par semaine

Envoyer CV et lettre de motivation par mail à l’association MLEZI MAORE

recrutement@mlezi-maore.com

Laisser un Commentaire

%d blogueurs aiment cette page :