Niger

L’UNICEF recrute 01 Consultation internationale individuelle

L’UNICEF recrute 01 Consultation internationale individuelle

Consultation internationale individuelle Elaboration d’une stratégie de communication sur les VBG, VSBG et les Pratiques Néfastes.
Job Number: 521836 | Vacancy Link
Locations: Africa: Niger
Work Type : Consultancy
1. Contexte et justification
L’Union européenne (UE) et l’Organisation des Nations Unies (ONU) s’engagent dans une nouvelle initiative mondiale pluriannuelle visant à éliminer toutes les formes de violences à l’égard des femmes et des filles. Cette initiative est nommée ‘’Spotlight’’. Elle est ainsi nommée car elle attire l’attention sur l’impératif de lutter et de d’éliminer ces violences, la place sous les projecteurs et au cœur des efforts menés pour atteindre l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, en accord avec les Objectifs de développement durable (ODD) à l’horizon 2030.
Au Niger, les violences faites aux femmes et aux filles ou violences basées sur le genre (VBG) se présentent sous diverses formes, allant des violences physiques, psychologiques, sexuelles, aux pratiques néfastes (PN). On peut noter, entre autres, le taux élevé de mariage des enfants avec 24% des filles qui sont mariées avant 15 ans et 76% avant 18 ans (EDSN/MICS 2012). Les filles les plus exposées au mariage avant l’âge adulte sont celles qui vivent dans les zones les plus reculées et sont issues des catégories sociales les plus pauvres. Pour ces adolescentes comme pour leur famille, l’accès à l’information et à la participation est rare, bien qu’essentiel pour les aider à mieux comprendre les solutions qui s’offrent à elles, faire valoir leurs opinions et enfin influencer le processus de prise de décision en leur faveur. Les violences conjugales sont répandues et acceptées par la majorité comme l’atteste les résultats de l’EDNS/MICS 2012, avec 60% des femmes pensent qu’il est normal qu’un homme batte sa femme pour des raisons diverses. Les violences sexuelles ne sont pas du reste avec 7% des femmes qui sont touchées selon une étude de 2015 (UNFPA). Les viols sont plus fréquents en milieu urbain (9%). Outre le viol, les femmes sont aussi victimes de harcèlement et les actes connexes (attouchements et avances sexuelles déplaisantes) qui constituent 3% d’occurrence. Les autres formes de violences sexuelles se portent à 2% de prévalence.
Il faut noter qu’au sein des groupes subissant les VBG et PN, il y a des catégories de personnes plus exposées. On peut y citer la catégorie de Wahaya ou esclave sexuel et les travailleuses de sexe. Elles sont stigmatisées et marginalisées dans l’accès aux services de prévention et de traitement du VIH/IST. Les Femmes vivant avec handicap font principalement face à l’exploitation économique à travers la mendicité et au faible accès aux Soins de Santé de la Reproduction (SSR).
En dépit des dispositions légales qui répriment certains types de violences, celles-ci persistent pour des causes multiples : normes sociales concernant le statut de la femme, rôles et relations de genre, et le concept d’enfance ; manque d’accès, de couverture et de qualité des services sociaux de base, en particulier, des services d’éducation, lesquels manquent de pertinence et n’offrent pas un environnement protecteur pour les filles ; pauvreté ; législation non conforme aux normes internationales, malgré la ratification du Niger aux conventions et traités protégeant les droits des femmes et des filles. Pour infléchir la tendance, il est tout à fait indiqué de disposer d’une bonne stratégie de communication tenant compte des spécificités du pays.
Partie prenante au ODD, le Gouvernement du Niger s’est engagé à entreprendre des actions visant à mettre fin aux violences faites aux femmes et aux filles. Et c’est pour accompagner cet engagement que le pays est éligible à l’Initiative Spotlight mise en œuvre à travers un programme conjoint UNFPA-PNUD- UNICEF- ONUFEMMES sous le leadership de la Coordinatrice du Système des Nations Unies.
2. Objectif de la consultation
L’objectif général de la consultation est de mettre à disposition des différents intervenants un document contenant des orientations, des approches, des outils et messages clés leur permettant de communiquer et promouvoir des comportements visant l’élimination des violences basées sur le genre y compris sexuelles et les pratiques néfastes.
Il s’agit de manière spécifique de :
1. Procéder à une analyse du contexte socio-culturel du pays par rapport à la communication sur des sujets portant sur les VBG, les VSBG, les DSSR et les pratiques néfastes ;
2. Définir une vision et des objectifs de communication à déployer ;
3. Développer les approches et outils de communication appropriés pour accélérer l’élimination des violences faites aux femmes et aux filles et les pratiques néfastes au niveau national, régional, local et communautaire ;
4. Identifier les acteurs moteurs, adhérents, désabusés/sceptiques, opposants au niveau national, régional, local et communautaire, et adapter la forme et le contenu des messages à ces publics cibles ;
5. Identifier les publics cibles (primaires, secondaires, tertiaires, niveau méso et niveau macro) auxquels les acteurs moteurs vont s’adresser, ainsi que les messages appropries à ces cibles.
6. Proposer les canaux les plus efficaces de communication dans le contexte du Niger ;
7. Mettre à la disposition des acteurs œuvrant dans le domaine un document de référence pour les interventions de communication holistique sur les VBG, VSBG et les pratiques néfastes (PN) notamment le mariage des enfants.
3. Activités spécifiques à réaliser
Les principales activités devant conduire l’élaboration de la stratégie nationale se déclinent comme suit :
3.1 Développer une méthodologie et un plan de travail qui sera soumis à la validation de l’équipe technique de l’Initiative Spotlight et du comité interministériel mis en place à cet effet ;
3.2 Mener une recherche à travers des entretiens et/ou focus groupes avec les différents acteurs sur les éléments favorisant la persistance des VBG/VSBG/PN au Niger en dépit tous les efforts menés et proposer des solutions en termes de communication pour lever les goulots afin d’accélérer l’élimination des VBG/VSBG/PN ;
3.3 Procéder à une revue documentaire des stratégies de communication holistique sur les VBG/VSBG/PN éventuellement existantes au Niger et dans la sous-région ou ailleurs tout en tenant compte des spécificités du Niger ;
3.4 Produire sur la base de toute cette documentation et la recherche sur le terrain un draft 1 de stratégie nationale de communication holistique sur les VBG/VSBG/PN pour le Niger qui sera présenté à l’équipe technique de l’Initiative Spotlight et le Comité interministériel ;
3.5 Sur la base du draft 1 amendé, proposer les supports et les messages de communication appropriés aux différents types d’acteurs (moteurs, adhérents, désabusés/sceptiques, opposants) identifiés et développer une stratégie de renforcement de capacités adaptée à ces différents types d’acteurs afin de créer un réseau de communicateurs sur les VBG/VSBG/PN auprès des communautés. Cette stratégie de renforcement de capacité sera partie intégrante du document de stratégie nationale de communication holistique sur les VBG ;
3.6 Proposer un draft 2 de la stratégie nationale de communication holistique sur les VBG/VSBG/PN en tenant compte des spécificités régionales et l’analyse typologique des acteurs (moteurs, adhérents, désabusés/sceptiques, opposants), incluant l’aspect renforcement de capacités des acteurs ;
3.7 Animer un atelier de validation de la stratégie nationale de communication holistique sur les VBG/VSBG/PN en présence de tous les services étatiques concernés et les autres acteurs de mise en œuvre de l’Initiative Spotlight ;
3.8 Intégrer les amendements/enrichissements issus de l’atelier de validation et soumettre une version finale de la stratégie nationale de communication holistique sur les VBG/VSBG/PN.
4. Résultats/produits spécifiques attendus
Au cours de cette consultation, les produits suivants sont attendus :
Produit 1 : Feuille de route et protocole de l’analyse du contexte
Produit 2 : Draft 1 de la Stratégie de Communication
Produit 3 : Draft 2 de la Stratégie de Communication et rapport de l’atelier de validation de la stratégie
Produit 4 :  Paquet des messages essentiels par approches spécifiées, avec rapport de validation de l’atelier sur les messages.
Produit 5 : Rapport de fin de consultation.
5. Qualifications
– Formation : Diplôme universitaire du niveau de la maîtrise en communication, journalisme, relations publiques, ou de la communication d’entreprise
– Expérience : au moins 8 ans d’expérience dans les domaines du plaidoyer, de la communication, de l’élaboration de stratégies et/ou de communication pour le développement
– Bonne connaissance du paysage médiatique et des questions relatives au plaidoyer et à la communication et des attitudes et connaissances des populations du Niger serait un atout
– Expérience avérée de travail dans la communication sur les VBG, de l’égalité de genre et/ou autres pratiques néfastes.
– Compétences : excellente capacité de facilitation, plaidoyer, négociation, communication, organisation
– Langues : français courant ; anglais : capacité de lire des textes relatifs au domaine de la consultation.
6. Durée de la consultation
Durée : 60 jours calendaires.
 7. Supervision et conditions de travail
Le/la Consultant/e travaillera sous la supervision du chef de section Communication pour le Développement en collaboration avec le Bureau de la Coordinatrice du SNU et de l’équipe technique de l’Initiative Spotlight. Il/elle collaborera étroitement avec le Comité interministériel de coordination qui sera mis en place.
Le/la consultante travaillera avec un/e Consultant/e national/e qui sera recruté/e.
Le/La consultant/e devra utiliser son propre équipement informatique et téléphonique. Un espace de bureau sera mis à sa disposition, ainsi que l’accès à Internet. Un véhicule sera mis à disposition pour les déplacements officiels dans le pays.
8. Lieu d’affectation
Niamey, Niger. Eventuellement quelques voyages ans les 4 régions de l’Initiative Spotlight.
9. Honoraires
Les candidats doivent indiquer le montant des honoraires journaliers qu’ils souhaiteraient recevoir pour effectuer cette consultation.
10. Voyage et frais de séjour
Les voyages internationaux se feront en classe économique le plus direct et le moins cher.
11. Calendrier de déboursement des honoraires

Produits

Echeances

Proportion

Produit 1 : Feuille de route et protocole de l’analyse du contexte

J+10

10%

Produit 2 : Draft 1 de la Strategie de Communication

J+20

25%

Produit 3 : Draft 2 de la Strategie de Communication et rapport de l’atelier de validation de la strategie

J+36

15%

Produit 4 : Paquet des messages essentiels par approches specifiees, avec rapport de validation de l’atelier sur les messages.

J+55

40%

Produit 5 : Rapport de fin de consultation

J+60

10%

12. Dossier de candidature.
Le dossier de candidature comprend une lettre de motivation, le formulaire P11 (Historique Personnel) à télécharger sur http://www.unicef.org/about/employ/index_apply.html (ou sur le site des Nations Unies), un CV à jour, une copie du diplôme le plus élevé.
Les candidats doivent indiquer dans leur lettre de motivation, leur aptitude et disponibilité à réaliser les termes de référence, ainsi que leur proposition de rémunération en dollars américains. Cette rémunération devra comprendre les honoraires journaliers, per diem, billet d’avion le cas échéant (itineraire le plus court et le moins cher) et autres frais liees à la consultation. Les candidatures incomplètes ne seront pas prises en compte. Seuls les candidats sélectionnés seront contactés.
NB : L’UNICEF est engagé à promouvoir la diversité et l’inclusion au sein de son personnel, et encourage fortement les candidatures féminines et masculines de toutes origines nationales, ethniques et religieuses, y compris les personnes vivant avec un handicap, de postuler.
L’UNICEF a une politique de tolérance zéro sur des comportements incompatibles avec les buts et objectifs des Nations Unies et de l’UNICEF, y compris l’exploitation et les abus sexuels, le harcèlement sexuel, abus de pouvoir et la discrimination. L’UNICEF adhère également aux principes stricts de protection de l’enfance. Tous les candidats sélectionnés seront donc soumis à une vérification rigoureuse des références et des antécédents, et devront adhérer à ces normes et principes.
Closing Date Tue Jul 30 2019 23:55:00 GMT+0100 (Afr. centrale Ouest)

A propos de l'auteur

Bamba

Pour publier des offres d'emploi sur Concoursn.com, veuillez les envoyer à moussakayre@gmail.com
Pour voir le résumé des offres au Sénégal chaque jour, veuillez vous abonner à la chaine youtube Rebranding Sénégal https://www.youtube.com/c/moussakayre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :