Recrutements au Sénégal

Le PNUD recrute 01 Analyste de programme

Le PNUD recrute 01 Analyste de programme

Contexte

Le Sénégal est reconnu comme un pays de longue tradition démocratique qui a placé la bonne gouvernance au centre des mécanismes de gestion du développement et des affaires publiques. Plusieurs réformes institutionnelles et structurelles menées depuis les indépendances ont permis de stabiliser un système démocratique considéré comme un modèle de bonne gouvernance en Afrique et de mettre en place un cadre favorable à la promotion des libertés.

Le gouvernement du Sénégal s’est engagé, depuis plus de deux décennies à faire de la promotion de la bonne gouvernance un axe prioritaire de développement. C’est dans cette perspective que le secteur de la gouvernance est considéré comme prioritaire dans la nouvelle politique de développement du Sénégal. Pour opérer les ruptures qui permettront d’inscrire le Sénégal sur une nouvelle trajectoire de développement durable et permettre de satisfaire la forte aspiration des populations à un mieux-être, le Sénégal s’est inscrit depuis 2014 dans le Plan Sénégal Émergent (PSE).

Le PSE est le référentiel de la politique économique du pays qui vise l’émergence économique du Sénégal à l’horizon 2035. Il repose sur trois principaux axes : (i) la transformation structurelle de l’économie et la croissance, (ii) le capital humain, la protection sociale et le développement durable, (iii) la gouvernance, les institutions, la paix et la sécurité.

Le Système des Nations Unies, à côté du Gouvernement du Sénégal s’est montré particulièrement attentif et s’est toujours investi, à travers l’instrument commun de Coopération « le PNUAD/UNDAF » sur la période 2019-2023, pour s’assurer de l’efficacité de son appui et de son accompagnement pour lutter contre les inégalités et l’exclusion, assurer la durabilité de l’environnement et une justice sociale et pour l’émergence économique du Sénégal.

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) appuie le gouvernement en contribuant à la mise en œuvre de sa politique de gouvernance. Le gouvernement ayant opté pour une gouvernance sobre et vertueuse dans la gestion des affaires publiques, s’est entouré de garanties nécessaires pour y parvenir. C’est ainsi qu’il a renforcé son cadre institutionnel à travers :

  • La création d’un Ministère chargé de la promotion de la bonne gouvernance ;
  • La création de l’Office National de Lutte contre la Fraude et la Corruption (OFNAC) avec des missions et prérogatives renforcées ;
  • L’élaboration d’une stratégie nationale de bonne Gouvernance, d’une stratégie nationale de lutte contre la corruption et d’une stratégie nationale du numérique, SN 2025, la stratégie nationale d’égalité et d’équité de genre ;
  • Le renforcement des moyens des institutions supérieures de contrôle que sont l’Inspection Générale d’Etat (IGE) et la Cour des Comptes (CC) ;
  • La mise en place de la Cellule nationale de Traitement des Informations Financières (CENTIF) chargée de lutter contre le blanchiment de capitaux et la criminalité financière ;
  • L’opérationnalisation de la Cellule nationale de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (CN-ITIE) ;
  • L’introduction dans le domaine de compétence de l’Assemblée nationale d’une nouvelle prérogative en matière d’évaluation des politiques publiques à coté de ses missions traditionnelles de vote de la loi et de contrôle de l’action gouvernementale ;
  • L’analyse à l’échelle nationale du coût et de la perception de la corruption au Sénégal.
  • La réforme de la politique de décentralisation à travers l’Acte III qui promeut des territoires viables, compétitifs et porteurs de développement durable.

En dépit de ces avancées, de nombreux défis sont à relever : La gouvernance économique souffre de la faible efficacité des dépenses publiques et de la faiblesse des capacités de suivi et d’évaluation des politiques publiques. La corruption constitue l’une des manifestations les plus visibles d’une mauvaise gouvernance des finances publiques. Dans le domaine de la gouvernance politique, les structures de gouvernance tels que les assemblées/conseils élus, les partis politiques, les organisations de la société civile méritent d’être renforcées en termes de ressources financières et humaines de qualité pour participer aux efforts de renforcement de la démocratie. En matière de gouvernance territoriale, les défis portent sur la formation des élus, la participation des femmes dans la sphère politique et économique et leurs places au niveau des instances décisionnelles, mais aussi sur les dispositifs opérationnels de management et de contrôle et la mise en place d’un système d’information territoriale.

Les défis de gouvernance se posent également, en termes de manque d’harmonisation, d’articulation et de rationalisation des outils de planification du développement territorial, la faiblesse de l’administration à innover, se moderniser, conduire et mettre en œuvre des projets de développement pour assurer des services de qualité pour les usagers ; le faible portage de la mise en œuvre des ODD.

Afin de contribuer à relever ses défis, rationaliser ses interventions et accélérer la mise en œuvre de son portefeuille Gouvernance, le Bureau pays du PNUD recrute un analyste de programme pour appuyer la mise en œuvre des projets et initiatives développés.

La mission de l’analyste de programme aura pour objectif d’apporter un appui stratégique et opérationnel à l’Unité Gouvernance du PNUD dans la réalisation de ses missions.

Taches et responsabilités

L’unité Gouvernance est appuyée en matière de gestion opérationnelle et stratégique

  • Développer en collaboration avec les autres membres de l’équipe, les partenaires principaux du gouvernement, de la société civile, les plans annuels de travail des projets dans le domaine de la gouvernance ;
  • Contribuer à la rédaction des documents nécessaires à l’organisation de comités de pilotage, comités techniques et groupes de travail avec les partenaires ;
  • Fournir au Team leader Gouvernance des conseils stratégiques à la mise en œuvre du portefeuille ;
  • Contribuer à la rédaction de rapports, notes, termes de référence, compte rendus et présentations diverses ;
  • Appuyer la mobilisation de ressources pour le secteur de la Gouvernance par l’élaboration de fiches de projets, notes conceptuelles, documents de projets, présentations et participations diverses à différentes rencontres auprès des donateurs, du secteur privé ;
  • Appuyer l’exploration, le développement, la coordination et le suivi des partenariats avec les agences onusiennes, les institutions gouvernementales, les donateurs bilatéraux et multilatéraux, le secteur privé, la société civile, etc.
  • Développer un plan de décaissement des projets et initiatives mises en œuvre dans le cadre du portefeuille
  • Appuyer la mise en œuvre des exercices corporate (ROAR, IRRF, SCAN, Transparency, etc.) ainsi que le suivi des projets dans atlas

Le digital ainsi que les solutions innovantes sont promues

  • Appuyer le processus de validation et de mise en œuvre de la stratégie nationale « Sénégal Numérique SN 2025 » ainsi que la formulation d’un cadre approprié et opérationnel de la transformation numérique de l’administration sénégalaise, la dématérialisation des procédures administratives ;
  • Assurer le suivi de la mise en place des espaces « Sénégal Services », services partagés pour la délivrance de services publics partagés ;
  • Appuyer la mise en œuvre de solutions innovantes dans le cadre des « Accelerator labs »

La gouvernance des collectivités territoriales est renforcée

  • Appuyer le processus d’élaboration des documents de planification au niveau des communes ;
  • Appuyer le processus de mise en place d’un système d’information territoriale

La mesure du progrès en matière de gouvernance est renforcée, à travers le monitoring de l’ODD 16

  • Assurer le suivi du monitoring de l’ODD 16, notamment en termes de cartographie de données et définition d’indicateurs de mesure des progrès en matière de gouvernance ;
  • Contribuer à une réflexion préliminaire sur les cibles, données de référence, statistiques et arrangements institutionnels pour la mise en œuvre de l’ODD 16 en matière de Gouvernance
  • Suivre la réalisation de la cartographie des données et indicateurs de suivi en matière d’ODD en collaboration avec les partenaires clés du gouvernement et les agences du SNU

Toutes autres tâches que le superviseur voudra bien lui demander dans le cadre de la mise en œuvre des missions de l’Unité Gouvernance

Impact sur les résultats 

  • Une meilleure organisation en termes de planification, mise en œuvre, suivi évaluation et mobilisation de ressources du portefeuille assurée ;
  • Les capacités des partenaires nationaux dans la gestion et la mise en œuvre des projets renforcées ;
  • L’accès aux usages du numérique au niveau de l’administration centrale et territoriale amélioré ;
  • L’intégration des ODD dans les documents de planification des collectivités territoriales pilotes effective ;
  • Les usagers du service public satisfaits dans la délivrance des services par l’administration ;
  • La transparence, la redevabilité et la reddition des comptes renforcée ;
  • Davantage d’égalité et d’équité de genre dans la mise en œuvre des politiques publiques ;
  • Une participation citoyenne plus accrue dans les politiques publiques et dans le dialogue avec les acteurs politiques et de développement.

Qualifications et expérience

Education

  • Master ou équivalent dans le domaine des sciences sociales ou juridiques, sciences politiques, économiques, statistiques ou similaire

Experience

  • 05 années d’expérience dans le domaine du management de projets ;
  • 04 années d’expériences dans le domaine du renforcement et développement des capacités des acteurs tels que le gouvernement, les collectivités territoriales, la société civile ;
  • 1 an d’expérience au niveau national ou international dans la promotion de l’économie numérique et les innovations ;
  • Une bonne expérience dans le suivi des indicateurs de gouvernance au niveau central et territorial ;
  • Expérience de travail avec les agences sœurs du système des Nations Unies est un atout ;
  • Expérience dans l’utilisation de l’ordinateur et des logiciels bureautiques (MS Word, Excel, etc.) ainsi que les outils collaboratifs;

Langues

  • Excellente maîtrise orale et écrite du français ;
  • Capacité de travailler en anglais.

La candidature féminine est fortement recommandée.

Date limite : 27-Oct-20

Pour postuler à ce poste veuillez visiter jobs.undp.org.

Laisser un commentaire