Recrutements au Sénégal

La FAO recrute 01 Consultant national en migration

La FAO recrute 01 Consultant national en migration

La FAO s’attache à assurer la diversité – parité hommes-femmes, répartition géographique équilibrée et diversité linguistique – parmi son personnel et les consultants internationaux qu’elle emploie, afin de servir au mieux les États Membres dans toutes les régions.

Les femmes et les ressortissants d’États Membres non représentés ou sous-représentés possédant les qualifications requises sont encouragés à présenter leur candidature.
Les personnes handicapées sont également encouragées à présenter leur candidature.
Toutes les candidatures seront traitées dans la plus stricte confidentialité.

Cadre organisationnel

La pandémie COVID-19 a eu des répercussions généralisées sur le système agroalimentaire au Sénégal. Les mesures de restriction et les pénuries de main-d’œuvre qui en résultent affectent particulièrement le coût et la disponibilité des aliments (par exemple, il y a eu une augmentation de 30 pour cent du prix du riz et de 150 pour cent du manioc), avec des effets significatifs sur la sécurité alimentaire et la nutrition. La migration est une stratégie de subsistance importante pour de nombreux ménages ruraux. Les migrants se déplacent principalement à l’intérieur du Sénégal ou à l’intérieur de la région en Afrique. En raison des blocages et des pertes d’emplois dans les villes, les migrations urbaines vers les zones rurales augmentent. Les données provenant des activités montrent actuellement une augmentation du nombre de jeunes qui retournent dans les zones rurales. Alors que la migration urbaine à rurale s’accélère, elle exerce une pression immédiate sur la sécurité alimentaire, les ressources familiales et les moyens de subsistance globaux dans les zones rurales. Les familles dépendantes des envois de fonds sont également durement touchées et devraient continuer d’être gravement touchées par les répercussions du COVID-19. Ces envois représentent une source importante de revenus pour jusqu’à 63% des ménages sénégalais, qui dépendent de ces recettes pour les dépenses essentielles. Pour les envois de fonds internationaux, une réduction de 30% des envois de fonds vers le Sénégal en 2020 a été notée (PNUD, 2020).

Dans ce contexte, le renforcement des moyens de subsistance des migrants qui retournent dans les zones rurales, tant internes qu’internationales, est un besoin émergent d’être abordé dans le plan d’intervention du Sénégal à l’égard du COVID-19. La proposition vise à renforcer la préparation nationale aux chocs et aux crises futurs, une priorité au Sénégal. Comme le souligne le Plan Sénégal Emergent (PSE),) continue d’être une priorité pour le pays, et le renforcement des liens entre les zones rurales et urbaines est essentiel au développement de systèmes alimentaires durables, inclusifs et résilients. Le projet aura un impact catalyseur en appuyant les processus et les mécanismes relevant du gouvernement pour répondre aux besoins imprévus qui ont surgi de la pandémie COVID-19. Ces processus et mécanismes sont intégrés et alignés sur la Politique nationale de migration au Sénégal, le Plan Stratégique et Opérationnel (PSO) qui traite de la migration avec une approche territoriale par l’aménagement du territoire et l’autonomisation des institutions locales, et le Programme National d’Investissement Agricole pour la Sécurité Alimentaire et la Nutrition (PNIASAN 2018-2022) qui met l’accent sur un ensemble d’investissements publics de base, le développement agricole, le développement de la chaîne de valeur et la protection.

La proposition s’appuie également sur l’évaluation de l’impact socio-économique du COVID-19 (juin 2020), des plans d’intervention COVID-19 de la FAO et du cadre stratégique sous-régional nouvellement conçu pour l’Afrique de l’Ouest (2020-2025). Les activités proposées s’appuient sur la collaboration de longue date avec le Gouvernement sénégalais et visent à intensifier les réalisations du projet précédent sur la migration, l’emploi, le développement de la chaîne de valeur, la protection sociale, la nutrition et le genre, mis en œuvre au Sénégal depuis 2015. En particulier, la FAO a soutenu l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi des jeunes (ANPEJ) dans la conception d’un modèle de fermes rurales centrées sur la jeunesse (Modèle d’Insertion des Jeunes Agripreneurs – MIJA – plateformes), qui dans la phase actuelle a commencé à inclure les migrants de retour dans le cadre d’un mécanisme pilote. La FAO soutient également la Direction Générale d’Appui aux Sénégalais de l’Extérieur (DGASE) dans la mise en place des Bureaux Communaux d’Accueil d’Orientation et de Suivi (BCAOS) au niveau communal dans le cadre du Mécanisme multi-partenaires flexible (FMM) 2020/2021 « Renforcement de la capacité d’exploiter les effets positifs des migrations ».

Dans ce contexte, le bureau pays de la FAO souhaite recruter un(e) Consultant(tante) national(e) pour appuyer la mise en œuvre du projet, dont l’objectif est de renforcer la capacité des autorités nationales et locales à mettre en place des actions d’intervention et de relèvement inclusives et rapides pour l’aide aux migrants dont les moyens de subsistance ont été affectés par la pandémie du COVID-19 et en particulier les jeunes migrants qui retournent dans les zones rurales à partir de centres urbains; les migrants saisonniers qui ont perdu leur emploi en raison des restrictions de mouvements; et les familles dépendantes des envois de fonds touchées par une réduction drastique des envois de fonds envoyés par des membres de leur famille à l’étranger ou vivant ailleurs au Sénégal.

Position hiérarchique

Le/la consultant(e) national(e) en migration sera placé(e) sous la supervision générale du Programme Officer-ESP et de l’Assistant FAOR. Le consultant travaillera en étroite collaboration avec le Coordinateur national du projet et les experts en migration à la Représentation de la FAO au Sénégal et du siège de la FAO. Le consultant devra collaborer avec toutes les parties prenantes nationales concernées, y compris le Ministère de l’agriculture et de l’équipement rural (MAER), le Ministère des affaires étrangères (MAESE) et sa direction des Sénégalais de l’étranger (DGASE), l’Agence Nationale pour l’emploi des jeunes (ANPEJ) et les associations des migrants et de la diaspora.

Domaine de spécialisation

Economie, économie du développement, économie agricole, sociologie du développement, migration & développement, sciences sociales ou autres domaines connexes.

Tâches et responsabilités

Le/la consultant(e) national(e) migration soutiendra le coordonnateur national de projet dans la mise en œuvre du projet au niveau local et dans la préparation et l’exécution des activités de formation et incubation des jeunes migrants de retour.

En particulier, le consultant national sera en charge des tâches suivantes :

  • Soutenir le coordinateur national de projet dans la mise en place des Bureaux Communaux d’Accueil d’Orientation et de Suivi (BCAOS), y compris la formation des formateurs pour soutenir les activités d’orientation au niveau local;
  • Soutenir le coordinateur national de projet dans la préparation de la formation et incubation des jeunes migrants dans le plateformes MIJA, y compris l’identification des bénéficiaires, le processus de sélection, et l’organisation de la logistique et intégration dans activités les fermes pilotes;
  • Contribuer à la préparation des rapports de projet;
  • Contribuer à réaliser une revue documentaire sur les expériences d’incubation des migrants de retour au Sénégal ;
  • Contribuer à capitaliser l’expérience et à relever les « succes stories »;
  • Réaliser toutes autres tâches selon les besoins.

Conditions minimales à remplir

Les candidatures seront examinées en regard des critères suivants

  • Diplôme d’études supérieures (Master ou équivalent) en économie, économie du développement, économie agricole, sociologie du développement, migration & développement, sciences sociales ou autres domaines connexes.
  • Expérience professionnelle minimum de deux années dans le domaine de la migration ou de l’emploi des jeunes et l’entreprenariat, principalement en milieu rural, ou un thème lié;
  • Expérience en matière de gestion des connaissances et de formation ;
  • Maîtrise du français écrit et parlé;
  • Bonnes compétences en informatique.
  • Nationalité sénégalaise.

Compétences de base exigées par la FAO

  • Gestion axée sur les résultats ;
  • Avoir l’esprit d’équipe ;
  • Savoir communiquer ;
  • Établir des relations constructives ;
  • Partage des connaissances et amélioration continue.

Aptitudes techniques/fonctionnelles

Étendue et pertinence de l’expérience dans le secteur ;
Très bonne compétence en rédaction technique et de synthèse ;
Expérience professionnelle du travail avec les communautés locales, les ONG, et les collectivités territoriales.

Renseignements complémentaires

La FAO ne perçoit de frais à aucun stade du recrutement (dépôt de candidature, entretien, traitement du dossier).

Les dossiers de candidature incomplets ne seront pas examinés. Pour toute question ou demande d’aide, s’adresser à: Careers@fao.org

Les candidatures reçues après la date de clôture de l’avis ne seront pas acceptées.

Seuls les diplômes d’aptitude linguistique délivrés par des prestataires externes reconnus par les Nations Unies et/ou les résultats des examens officiels de la FAO (examens d’aptitude linguistique de niveaux B et C et test de recrutement linguistique) seront acceptés comme attestation du niveau de connaissance des langues indiquées dans le formulaire de candidature en ligne.

Pour d’autres questions, veuillez consulter la page web Emploi à la FAO: http://www.fao.org/employment/home/fr/

Prière de noter que tous les candidats doivent adhérer aux valeurs de la FAO – engagement envers l’Organisation, respect de chacun, intégrité et transparence.

Comment postuler

Pour présenter votre candidature, veuillez remplir le formulaire en ligne sur le site web de la FAO consacré au recrutement, Jobs at FAO. Les dossiers de candidature incomplets ne seront pas examinés.
Seules les candidatures reçues par l’intermédiaire du portail de recrutement seront prises en considération.
Les candidats sont encouragés à enregistrer leur candidature en prévoyant un délai largement suffisant avant la date limite.

Pour postuler à ce poste veuillez visiter jobs.fao.org.

Laisser un commentaire