Recrutements au Sénégal

FAO recrute 01 Spécialiste de la gestion de projet (système d’innovation)

FAO recrute 01 Spécialiste de la gestion de projet (système d’innovation)

FAO

Dakar, Sénégal
Humanitaire (ONG, Associations, …), Projet/programme de développement

Description de l’emploi: 2202141

Spécialiste de la gestion de projet (système d’innovation)

Date de dépublication: 23/août/2022, 23:59:00

Organizational Unit: FRSEN

Type d’emploi: Travail temporaire

Type de réquisition: NPP (personnel national de projet)

Grade: N/A

Lieu principal: Sénégal-Dakar

Durée: 12 mois

Numéro de poste: N/A

La FAO s’attache à assurer la diversité – parité hommes-femmes, répartition géographique équilibrée et diversité linguistique – parmi son personnel et les consultants internationaux qu’elle emploie, afin de servir au mieux les États Membres dans toutes les régions.

•    La FAO s’engage à assurer la diversité de ses effectifs, en veillant à une représentation équilibrée des femmes et des hommes ainsi que des nationalités, des profils et des cultures. 

•    Les femmes, les ressortissant(e)s d’États Membres non représentés ou sous-représentés et les personnes handicapées possédant les qualifications requises sont encouragés à présenter leur candidature. 

•    Toute personne travaillant pour la FAO est tenue d’adhérer aux normes les plus strictes d’intégrité et de conduite professionnelle et de respecter les valeurs de la FAO. 

•    La FAO, en sa qualité d’institution spécialisée des Nations Unies, a adopté une politique de tolérance zéro en ce qui concerne les comportements incompatibles avec son statut, ses objectifs et son mandat, notamment l’exploitation et les atteintes sexuelles, le harcèlement sexuel, l’abus de pouvoir et la discrimination. 

•    Les références et les antécédents de tous les candidats sélectionnés feront l’objet de vérifications rigoureuses. 

•    Toutes les candidatures seront traitées dans la plus stricte confidentialité. 

Cadre organisationnel

La FAO œuvre à développer un environnement propice à l’innovation et à renforcer les institutions nationales de recherche agricole et les services de conseil agricole et de vulgarisation rurale, et d’enseignement agricole, en dispensant des conseils et une assistance technique à ses pays membres, en encourageant les études, la concertation politique, les réseaux et les partenariats à tous les niveaux, et en soutenant le renforcement des capacités des institutions rurales du savoir. Un accent particulier est mis sur le renforcement des systèmes inclusifs d’innovation agricole pour répondre aux besoins des petits producteurs et réaliser pleinement le potentiel de l’innovation agricole en faveur de l’agriculture familiale. La FAO appuie le renforcement des capacités de ses pays membres en utilisant le concept de système d’innovation agricole (SIA) pour développer leurs institutions et leurs politiques.

Au Sénégal, la FAO intervient autour de trois axes prioritaires de coopération : la promotion d’un secteur agro-sylvo-pastoral, halieutique et aquacole durable, diversifié, compétitif, inclusif et porteur de croissance; l’amélioration de la sécurité alimentaire et de la nutrition et renforcement de la résilience des populations vulnérables et la gestion durable de l’environnement et des ressources naturelles. Ces domaines sont articulés autour des priorités de l’Agenda 2030 des Objectifs de Développement Durable (ODD), du Plan Sénégal Émergent (PSE), du Plan-cadre des Nations Unies pour l’Assistance au Développement (PNUAD) 2019-2023 et des Initiatives Régionales (RI) de la FAO. 

La FAO a bénéficié d’un financement de l’Union Européenne pour la mise en œuvre du projet GCP/GLO/017/EC « Développer les capacités dans les systèmes d’innovation agricole: application et adaptation de l’approche du cadre de travail commun de la plateforme pour l’agriculture tropicale ». Ce projet entre dans le cadre de l’initiative globale de l’Union Européenne nommée DeSIRA (Développement de l’innovation intelligente par la recherche dans le domaine de l’agriculture : vers des systèmes de connaissance et d’innovation agricole sur le changement climatique). 

Le projet GCP/GLO/017/EC est mis en œuvre par l’Unité Recherche et  Vulgarisation (OINR, FAO Rome), en collaboration étroite avec les représentations de la FAO et les Ministères de tutelle au Burkina Faso, en Érythrée, au Malawi, au Rwanda, au Sénégal, au Cambodge, au Laos, au Pakistan et en Colombie. La durée du projet est de 5 ans (2019-2024).

Le projet GCP/GLO/017/EC vise principalement au renforcement des capacités nationales à innover à travers la mise à l’échelle du cadre commun de travail de la Plateforme pour l’Agriculture Tropicale (TAP). L’objectif ultime est que les capacités à innover des acteurs clés de chaque système national d’innovation agricole soient renforcées durablement. Il appuiera spécifiquement la mise en œuvre du plan d’action 2018-2021 de la TAP, qui propose des approches et méthodes pour renforcer les capacités d’innovation des individus, des organisations et du contexte institutionnel. 

Position hiérarchique

Le/la Spécialiste/ gestionnaire sera responsable de la mise en œuvre des activités du projet GCP/GLO/017/EC « Développer les capacités dans les systèmes d’innovation agricole: application et adaptation de l’approche du cadre de travail commun de la plateforme pour l’agriculture tropicale ».

Sous la supervision générale du Représentant de la FAO au Sénégal et la supervision directe de l’Assistant au Représentant de la FAO au Sénégal, Chargé de Programme, l’assistance technique et la facilitation du coordonnateur du projet GCP/GLO/017/EC au niveau de l’Unité   Recherche et vulgarisation agricoles (OINR, FAO Rome) et en étroite collaboration avec le point focal au Ministère de l’agriculture et de l’équipement rural (MAER), le/la spécialiste sera responsable de la mise en œuvre du projet dans sa dernière année et conformément aux objectifs précédemment définis 

Il/elle sera responsable des taches suivantes :

Domaine de spécialisation

Agronomie, sciences sociales (gestion de l’innovation, développement des organisations, politiques publiques, économie du développement)

Tâches et Responsabilités

•    Planifier , exécuter et suivre les activités prévues de renforcement des capacités des acteurs du système national d’innovation agricole

–    Concevoir les activités de renforcement de capacité et rédiger des notes conceptuelles de description de ces activités;

–    Concevoir et gérer le programme de travail et le budget annuel du projet;

–    Veiller à l’alignement des activités du projet avec les événements dans le contexte national et à dans le contexte du projet global;

–    Coordonner l’organisation (technique, logistique, administrative, etc.) de tous les événements (réunions, ateliers, formations, etc.) du projet conformément aux règles et procédures de la FAO;

–    Rédiger les rapports d’étape et annuels conformément au système de suivi et d’évaluation du projet;

–    Organiser les réunions du comité technique de suivi du projet et rédiger les compte-rendu;

–    Mettre en œuvre les recommandations. 

•    Mobiliser et superviser des consultants et prestataires de service

–    Mettre en œuvre les activités de renforcement des capacités en mobilisant les consultants et les fournisseurs de services nécessaires;

–    Contribuer à l’identification et à la sélection d’experts, préparer des protocoles d’accords de partenariats et identifier des prestataires de service pour des tâches ponctuelles (consultations, revues, formation, facilitation) qui seront définies en étroite collaboration avec OINR, le Ministère de l’Agriculture et de l’Equipement Rural et FAO Sénégal ;

–    Rédiger les termes de référence pour le recrutement de consultants, la préparation de lettres d’accord et les correspondances sortantes et assurer un suivi technique des lettres d’accord, en étroite collaboration avec l’équipe de l’unité OINR;

–    Superviser l’exécution des activités des consultants, leur apporter l’appui technique nécessaire pour assurer la mise en œuvre efficace des activités convenues et l’atteinte des résultats attendus de ces activités ; suivre la remise et finalisation de leurs livrables dans les délais prescrits.

•    Travailler en étroite synergie avec les différentes parties prenantes du projet  

–    Tenir des réunions régulières de coordination et mutualisation des activités avec le coordonnateur national du projet, les partenaires nationaux,  l’unité de mise en œuvre du projet de la FAO (OINR) et les équipes du bureau de la FAO au Sénégal qui travaillent sur des sujets connexe, conformément au cadre logique du projet global;

–    Faciliter l’engagement des partenaires du projet dans les activités prévues ;

–    Assurer la liaison avec le gouvernement,  le Ministère de l’Agriculture et de l’Equipement Rural, par le biais du coordinateur national du projet ;

–    Appuyer le coordinateur national du projet pour une meilleure visibilité du projet et un alignement des activités du projet avec des priorités nationales en matière de renforcement du système national d’innovation agricole ;

–    Tenir régulièrement informée la délégation de l’union européenne au Sénégal des avancées du projet.

•    Suivre et évaluer les effets des activités du projet

–    Organiser des ateliers de mise à jour de la cartographie des incidences du projet et évaluer les marqueurs de progrès des bénéficiaires de l’action du projet ;

–    Préparer les rapports d’évaluation finale des effets du projet et de ses contributions à des changements dans le système national d’innovation.

•    Communiquer et publier

–    Préparer des produits de communication sur une base régulière : brèves, points d’information à l’issue d’événements importants, organiser la couverture médiatique des activités du projet ;

–    Elaborer des publications issues du travail des consultants et des activités du projets : histoires de changement, documents de cadrage méthodologiques, brèves politiques, etc.

LES CANDIDATS SERONT ÉVALUÉS EN FONCTION DES CRITERES SUIVANTS.

Conditions minimales à remplir    

–    Diplôme universitaire (Master ou Doctorat) ou d’ingénieur en agronomie, diplôme de troisième cycle universitaire en sciences sociales : gestion de l’innovation, développement des organisations, politiques publiques, économie du développement; 

–    Avoir au moins 3 ans d’expérience avérée en matière de gestion de projet;

–    Une excellente capacité de communication verbale et écrite en français est obligatoire. La maîtrise de l’anglais est fortement recommandée ;

–    Ressortissant du Sénégal.

Compétences de base exigées par la FAO

–    Attention portée aux résultats

–    Avoir l’esprit d’équipe

–    Sens de la communication

–    Établissement de relations constructives

–    Partage des connaissances et amélioration continue

Critères de sélection

–    Connaissance et compréhension des principaux enjeux d’appui à l’innovation agricole et des politiques et stratégies nationales en lien avec la recherche, le conseil agricole, l’enseignement supérieur, l’entreprenariat agricole et le développement rural;

–    Connaissance des concepts et approches de renforcement de capacité en général, des renforcements des capacités à innover et des systèmes d’innovation agricole en particulier;

–    Bonne connaissance de l’environnement institutionnel de recherche, de conseil agricole et de formation professionnelle en général au Sénégal;

–    Expériences des approches participatives, animation, formation et facilitation de groupes de travail;

–    Excellentes compétence de gestion de projet (management, travail en équipe, communication, gestion des conflits, organisation) et avec un sens de responsabilité, d’intégrité et un esprit d’initiative et d’analyse;

–    Bonnes compétences sociales et relationnelles pour la création de partenariats et la mobilisation de réseaux d’innovation;

–    Dynamique, indépendant, et apte à travailler sous pression individuellement et en équipe dans un environnement pluridisciplinaire et multiculturel, avec une capacité d’analyse et de synthèse et aptitude à organiser des priorités;

–    Bonnes aptitudes et compétences en informatique;

–    Expérience professionnelle de travail dans le Système des Nations Unies (SNU) est un atout;

–    Bonne connaissance et maitrise de l’anglais sont un atout favorable pour échanger avec les autres pays du projet.

RENSEIGNEMENTS COMPLÉMENTAIRES

• La FAO ne perçoit de frais à aucun stade du recrutement (dépôt de candidature, entretien, traitement du dossier).

• Les dossiers de candidature incomplets ne seront pas examinés. Pour toute question ou demande d’aide, s’adresser à: Careers@fao.org 

• Les candidatures reçues après la date de clôture de l’avis ne seront pas acceptées.

• Veuillez noter que la FAO ne prend en considération que les titres universitaires et diplômes délivrés par des établissements reconnus figurant dans la Base de donnée mondiale de l’enseignement supérieur, la liste mise à jour par l’Association internationale des universités (IAU)/UNESCO. Pour accéder à la liste, prière de cliquer ici  www.whed.net/ 

• Pour d’autres questions, veuillez consulter la page web Emploi à la FAO: http://www.fao.org/employment/home/fr/

Prière de noter que tous les candidats doivent adhérer aux valeurs de la FAO – engagement envers l’Organisation, respect de chacun, intégrité et transparence.

COMMENT POSTULER

Pour présenter votre candidature, veuillez remplir le formulaire en ligne sur le site web de la FAO consacré au recrutement, Jobs at FAO. Les dossiers de candidature incomplets ne seront pas examinés.

Seules les candidatures reçues par l’intermédiaire du portail de recrutement seront prises en considération.

Les candidats sont encouragés à enregistrer leur candidature en prévoyant un délai largement suffisant avant la date limite.

Pour obtenir de l’aide, écrire à: Careers@fao.org.

LA FAO EST UN ESPACE NON FUMEUR.POSTULER

Laisser un Commentaire

%d blogueurs aiment cette page :