Maroc

FAO recrute 01 Consultant (e) International(e) en élaboration de supports pédagogiques

FAO recrute 01 Consultant (e) International(e) en élaboration de supports pédagogiques – formation en aquaculture

FAO

Rabat, Maroc
Humanitaire (ONG, Associations, …), Projet/programme de développement

Description de l’emploi CALL FOR EXPRESSIONS OF INTEREST – VACANCY ANNOUNCEMENT: 2002524 Consultant (e) international(e) en élaboration de supports pédagogiques – formation en aquaculture
Date de dépublication: 20/nov./2020, 23:59:00Organizational Unit: FNMORType d’emploi: Travail temporaireType de réquisition: Consultant / PSA (titulaires d’un accord de services personnels)Grade: N/ALieu principal: Maroc-RabatDurée: 50 joursNuméro de poste: N/A
 La FAO s’attache à assurer la diversité – parité hommes-femmes, répartition géographique équilibrée et diversité linguistique – parmi son personnel et les consultants internationaux qu’elle emploie, afin de servir au mieux les États Membres dans toutes les regions.
Les femmes et les ressortissants d’États Membres non représentés ou sous-représentés possédant les qualifications requises sont encouragés à présenter leur candidature.Les personnes handicapées sont également encouragées à présenter leur candidature.Toutes les candidatures seront traitées dans la plus stricte confidentialité.
Cadre organisationnelLe Maroc a lancé en 2009 le plan Halieutis, une stratégie nationale pour le développement du secteur halieutique. Dans ce contexte, l’Agence Nationale pour le Développement de l’Aquaculture (ANDA) a été créée en 2011, avec pour mission de promouvoir le développement du secteur par la mise en œuvre de la stratégie nationale de l’aquaculture, l’élaboration de plans d’actions spécifiques, l’accompagnement de l’investissement, la promotion de l’activité et le développement de ses marchés.

Depuis sa création, l’ANDA a élaboré des plans d’aménagement aquacoles au niveau de différentes régions du Maroc, où un potentiel de production important a été identifié notamment en pisciculture et en conchyliculture. 
L’aquaculture marine est une activité en plein développement au Maroc. Le secteur aquacole marin est dominé par la conchyliculture mais il existe aussi quelques expériences d’élevage piscicole en mer.
Actuellement, le Maroc n’offre pas de filières de formation professionnelle préparant aux métiers d’aquaculture. Seules des formations de niveau universitaire à finalité de recherche sont dispensées. Les entreprises et coopératives actuellement opérationnelles et les porteurs de projets manifestent un grand besoin pour la formation technique et le développement des compétences en aquaculture. Les profils recherchés sont en premier lieu ceux de niveau technicien et ouvrier qualifié ou spécialisé en aquaculture. Il s’avère ainsi nécessaire de renforcer le dispositif de la formation professionnelle en aquaculture.
C’est dans ce contexte que le Département de la Pêche Maritime du Ministère de tutelle et l’ANDA, ont fait appel au soutien de la FAO et à la coopération Norvégienne et Néerlandaise en vue de mettre en place les assises d’un programme de renforcement des capacités en aquaculture, à travers d’une part,  la réalisation d’une ferme pédagogique piscicole et mytilicole, et  d’autre part, l’élaboration de programmes de formation aux métiers d’aquaculture au profit des formateurs, des opérateurs du secteur aquacole et des futurs étudiants/apprentis. Ce projet dont dépend la présente prestation a démarré en 2020. Les premières actions sont en cours pour la mise en place des installations piscicole et l’identification des besoins spécifiques en formation pour l’aquaculture offshore.
Parallèlement, dans le cadre de la réforme du système de la formation professionnelle basé sur l’Approche par Compétence (APC), la Direction de la Formation Maritime et de la Promotion Socioprofessionnelle (DFMPSP) relevant du Ministère de l’agriculture et de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts s’est inscrite depuis 2012 dans une démarche de développement et d’implantation progressive des programmes de formation selon l’approche par compétence dans l’ensemble des établissements de formation maritime. Dans ce sens, un projet mené avec la coopération canadienne en 2015 a réalisé une étude préliminaire sur l’aquaculture[1] afin d’identifier les besoins qualitatifs et quantitatifs en main d’œuvre en aquaculture. Cette étude a permis la caractérisation des activités aquacoles du Maroc, de même que l’identification et la description des fonctions de travail liées aux exploitations aquacoles.
Cette étude a donné lieu à l’élaboration du programme de formation d’ «Ouvrier aquacole »[2], selon le cadre méthodologique marocain d’élaboration des programmes APC (disponible vie le lien suivant : http://www.reapcmaroc.com/pages/pub/doc/1-CM Presentation_generale.pdf, version 2015). Toutefois la mise en route de la formation nécessite l’élaboration préalable de documents pédagogiques.
Le projet a donc anticipé la réalisation de cette prestation à la demande de la DFMPSP afin de permettre à celle-ci de mettre rapidement en œuvre la formation d’ouvrier aquacole.
Ainsi, à la demande du Gouvernement Marocain, la FAO fournira une assistance technique pour l’élaboration de guides de soutien pour les 14 modules du programme de formation « ouvrier aquacole » élaboré par la DFMPSP. Ces guides de soutien serviront également lors du lancement des formations dans le cadre du projet d’appui au développement des métiers d’aquaculture.
Position hiérarchiqueSous la supervision générale de la Représentante de la FAO au Maroc, la supervision du fonctionnaire technique chargé de la pêche et de l’aquaculture au bureau sous régional de la FAO pour l’Afrique du Nord, et en collaboration avec la Direction de la Formation Maritime et de la Promotion Socioprofessionnelle du Département de la Pêche Maritime et l’Agence Nationale pour le Développement de l’Aquaculture, l’expert (e) consultant (e) chargé de cette prestation, sera donc appelé à réaliser la tâches suivantes.
Domaine de spécialisationFormation en aquaculture

Tâches et responsabilitésElaborer des guides de soutien pour chacun des 14 modules suivants :
Se situer au regard du métier et de la formation.Prévenir les atteintes à la sécurité à l’hygiène et à l’environnement.Assurer la survie en mer.Assurer le suivi des paramètres biologiques et physico-chimiques des élevages.Communiquer au sein d’une exploitation aquacole.Confectionner et maintenir des structures d’élevage conchylicole.Effectuer les opérations liées aux grossissements conchylicoles.Préparer le produit à commercialiser en conchyliculture.Assurer le bon fonctionnement du système d’élevage piscicole.Effectuer les opérations liées aux grossissements piscicoles.Préparer le produit à commercialiser en pisciculture.Appliquer le règlement international pour prévenir les abordages en mer.Assurer la sécurité à bord de la barque.Conduire une barque. Définition et contenu des guides de soutien :
Il est entendu par les guides de soutien aux formateurs les outils accompagnant l’implantation du programme de formation d’Ouvrier Aquacole, en vue de la planification pédagogique des modules (compétences) du programme. Le guide de soutien comprend l’ensemble des ressources utilisables dans un parcours de formation pour faciliter l’action du formateur et accompagner le stagiaire dans ses apprentissages dans un contexte d’approche par compétences.
Les guides de soutien doivent contenir à titre indicatif les ressources suivantes :La description des activités et des phases d’acquisition de chaque compétence ; La matrice des compétences du programme de formation ;La compétence telle que décrite dans la « fiche prescrite » et dans les « suggestions pédagogiques » du programme de formation ; Le plan du module ;La planification globale du module ;Le plan des leçons ; Les ressources didactiques (notes techniques, moyens multimédias, références bibliographiques, médiathèque, etc.).
LES CANDIDATURES SERONT EXAMINÉES EN REGARD DES CRITÈRES SUIVANTS :
Conditions minimales à remplir   Diplôme universitaire en aquaculture ou autres domaines liés ;
Un minimum de 10 ans d’expérience dans le domaine de la formation en aquaculture avec une expérience avérée dans l’élaboration d’outils de formation selon l’approche par compétence ;Connaissance courante du français (écrit et parlé) et connaissance moyenne d’une autre des langues officielles de la FAO (anglais, espagnol, arabe, chinois ou russe) ;
Compétences de base exigées par la FAOAttention portée aux résultats
Avoir l’esprit d’équipeSens de la communicationÉtablissement de relations constructivesPartage des connaissances et amélioration continue
Aptitudes techniques/fonctionnellesBonne capacité organisationnelle et bonne aptitude à travailler en équipe ;
 [1] L’étude préliminaire sur l’aquaculture sera communiquée au prestataire
[2] Le programme de formation « ouvrier aquacole » sera communiqué au prestataire
Prière de noter que tous les candidats doivent adhérer aux valeurs de la FAO – engagement envers l’Organisation, respect de chacun, intégrité et transparence.
RENSEIGNEMENTS COMPLÉMENTAIRES• La FAO ne perçoit de frais à aucun stade du recrutement (dépôt de candidature, entretien, traitement du dossier).• Les dossiers de candidature incomplets ne seront pas examinés. Pour obtenir de l’aide, écrire à: Careers@fao.org.• Les candidatures reçues après la date de clôture de l’appel ne seront pas acceptées.• Seuls les diplômes d’aptitude linguistique délivrés par des prestataires externes reconnus par les Nations Unies et les résultats des examens officiels de la FAO (examens d’aptitude linguistique de niveaux B et C et test de recrutement linguistique) seront acceptés comme attestation du niveau de connaissance des langues indiquées dans le formulaire de candidature en ligne.• D’autres offres peuvent être consultées sur la page web Emploi à la FAO: http://www.fao.org/employment/home/fr/

COMMENT POSTULERPour présenter votre candidature, veuillez remplir le formulaire en ligne sur le site web de la FAO consacré au recrutement, Jobs at FAO. Les dossiers de candidature incomplets ne seront pas examinés. Seules les candidatures reçues par l’intermédiaire du portail de recrutement seront prises en considération.Les candidats sont encouragés à enregistrer leur candidature en prévoyant un délai largement suffisant avant la date limite.Pour obtenir de l’aide, écrire à: Careers@fao.org.
LA FAO EST UN ESPACE NON FUMEUR.POSTULER

Laisser un commentaire