Mali

ASF France recrute 01 Coordinateur(trice) de Projet

ASF France recrute 01 Coordinateur(trice) de Projet

Projet ProFOTO – « Promotion des droits fondamentaux des détenus et
application des instruments juridiques de prévention de la torture au Mali

 

DESCRIPTION DE L’ORGANISATION

Avocats Sans Frontières France (ASF France) est une association de solidarité internationale régie par la loi française du 1er juillet 1901. Elle a pour mission de :

  • Favoriser l’accès au droit et à une justice équitable pour les personnes vulnérables éloignées de celle-ci, détenues arbitrairement ou torturées
  • Défendre toute personne privée d’une défense libre et indépendante ainsi que les défenseurs des droits de l’Homme menacés ou violentés dans l’exercice de leur fonction
  • Renforcer la capacité d’agir et l’autonomie des acteurs locaux de la défense et de la promotion des droits de l’Homme (société civile et acteurs du système judiciaire).

ASF FRANCE AU MALI

ASF France travaille au Mali depuis 2008. Nos projets déployés au Mali l’ont toujours été en partenariat avec ASF Mali, association sœur, et dans le cadre du renforcement de l’Etat de droit et donc de la justice formelle. ASF France a aussi mis en œuvre des actions en faveur du respect des droits des personnes privées de liberté. Ainsi, ces actions ont permis de révéler les besoins structurels de renforcement de compétences de tous les acteurs de la chaîne pénale et les effets pervers induits par l’absence d’assistance judiciaire.

CONTEXTE DE LA MISSION

Le Mali fait face depuis deux décennies à des conflits qui ont causé des centaines de milliers de victimes, parmi lesquelles les prisonniers et les suspects sont particulièrement touchés. En 2012 le pays a connu une crise multidimensionnelle sans précèdent. Dans ce contexte, aussi perturbé que complexe, le Mali est devenu un lieu où la loi du plus fort a remplacé l’Etat de droit : intégrité menacée, coup d’Etat militaire et violations graves des droits de l’Homme, parmi lesquelles il convient de citer la torture et la peine de mort.

Le système pénitentiaire malien est confronté à de nombreux défis : surpopulation carcérale, absence de séparation catégorielle des détenus, imperfection des dispositifs sécuritaires, insuffisante formation du personnel, déficit de contrôle de la durée et des conditions de détention des personnes privées de liberté et inefficacité de la politique de réinsertion. Cette situation est propice au développement de comportements inadaptés au détriment des détenus, alors même que les 59 centres pénitentiaires au Mali connaissent une dégradation quasi constante, accentuée par la crise multidimensionnelle qui perdure depuis 2012.

En amont, les forces de police et de gendarmerie sont aussi confrontées à un manque drastique de moyens et à un déficit de formation pouvant conduire dans certains cas à des actes de tortures et des mauvais traitements infligés aux personnes suspectées. Celles-ci se retrouvent privées de liberté bien souvent au-delà des délais légaux, dans des conditions indignes, alors même que la “religion de l’aveu” peut conduire à des pratiques condamnables.

Cette situation a été aussi soulevée lors de la visite au Mali du Sous-Comité pour la Prévention de la Torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants en 2014. Suite au rapport publié, la Commission Nationale des droits de l’Homme (CNDH) est chargée de faire le suivi de la mise en œuvre des recommandations formulées à l’issue de la visite et elle concentre ces efforts sur la prévention de la torture.

DESCRIPTION DU POSTE

Basé à Bamako, et sous la responsabilité de la Chargée de projets au siège, le/la Coordinateur(trice) terrain veille à la mise en œuvre du projet « Promotion des droits fondamentaux des détenus et application des instruments juridiques de prévention de la torture au Mali ».

PRINCIPALES RESPONSABILITES ET FONCTIONS

  1. Coordination
  • Garantir la coordination, le développement, le suivi et l’évaluation des activités du projet.
  • Assurer la bonne mise en œuvre du projet conformément aux termes de référence du projet et aux engagements pris avec les bailleurs de fonds.
  • Assurer le suivi opérationnel du projet (finance, logistique, administratif) et des missions dans leurs composantes humaines, matérielles et financières.
  • Assurer les relations avec les partenaires du projet : ASF Mali et la CNDH.
  1. Gestion technique
  • Planifier, suivre et superviser la mise en œuvre des activités.
  • Organiser les missions des experts ASF France sur le terrain.
  • Organiser les actions de plaidoyer et préparer le matériel nécessaire aux activités.
  • Créer et mettre en place des outils de suivi du projet et assurer leur mise à jour régulière.
  • Compiler toutes les données collectées auprès des partenaires et des bénéficiaires et transmettre les rapports d’activités au siège et aux partenaires.
  • Participer à l’évaluation et à la capitalisation du projet.
  • Fournir une analyse régulière de la situation du projet.
  • Rendre compte à la chargée de projets d’ASF France au siège.
  1. Gestion financière, administrative et logistique
  • Effectuer le contrôle et le suivi budgétaire du projet selon les règles et procédures d’ASF France.
  • Elaborer les prévisionnels de trésorerie et les demande de fonds nécessaires au projet ProFOTO en collaboration avec l’AFL.
  • Contrôler et valider les dépenses engagées dans le cadre du projet ProFOTO au Mali (signer les Vouchers)
  • Superviser l’élaboration des rapports financiers remis aux bailleurs de fonds.
  • Rendre compte au Gestionnaire Financier d’ASF France au siège de toute anomalie identifiée.
  • Superviser l’archivage, la tenue et la sécurisation de tous les dossiers du projet.
  1. Représentation et communication
  • Communication interne
    • Assurer la circulation de l’information entre l’équipe CNDH, ASF Mali et le siège d’ASF France.
    • Préparer des rapports internes hebdomadaires et mensuels sur le suivi du projet (gestion financière, activités, etc.).
  • Communication externe
    • Etablir des relations et représenter le projet au sein des partenaires techniques et financières (PTF).
    • Assurer la visibilité du projet.
  1. Divers
  • Répondre aux demandes du siège d’ASF France.
  • Identifier les opportunités de cofinancement et élaboration des demandes de financement.
  • Assurer les rapports demandés par le gouvernement malien.

 

Expériences / Formation

  1. Formation
  • Bac + 5 en Management, Gestion de projets, Droit ou Sciences Politiques.
  1. Expériences
  • Expérience de 3 ans minimum en gestion de projets de coopération internationale (gestion financière et administrative, cycle de projet, mécanismes de coopération), avec idéalement des connaissances sur des questions de renforcement de l’Etat de droit.
  • Expérience en gestion ou comptabilité.
  • Expérience de travail avec les bailleurs de fonds internationaux.
  1. Compétences
  • Compétences juridiques et compétences portant spécifiquement sur la torture.
  • Maîtrise de la gestion du cycle de projet.
  • Capacités avérées en coordination de projets.
  • Excellentes capacités rédactionnelles et d’analyse.
  • Connaissances des enjeux des réformes institutionnelles au Mali.
  • Maîtrise écrite et orale du français.
  • Maîtrise Pack Office indispensable (Word, Excel, Power Point, Publisher, Internet Explorer)

Salaire

Statut contrat de droit local

Rémunération selon profil et expérience

Durée du contrat : 8 mois (mi-temps)

Prise de fonction : 1 mai 2020

Comment postuler

Envoyer CV, lettre de motivation et références au plus tard le 7 avril 2020 à l’adresse suivante : coordination@avocatssansfrontieres-france.org

[subscribe]

Laisser un commentaire