Niger

ARST recrute 01 Directeur (trice) de la Régulation du Transport Routier

ARST recrute 01 Directeur (trice) de la Régulation du Transport Routier

L’Autorité de Régulation du Secteur des Transports (ARST)

Niger

Le cabinet COSEF recherche pour le compte de l’Autorité de Régulation du Secteur des Transports (ARST), le personnel cidessous pour servir au niveau de son Bureau à Niamey.
1. Un(e) Directeur (trice) de la Régulation du Transport Routier

1.1. Responsabilités et tâchesSous l’autorité hiérarchique du Directeur Général de l’ARST, le /la Directeur (trice) de la Régulation du Transport Routier aura pour mission, de coordonner les activités de régulation exercées dans le sous-secteur du transport routier.
De façon spécifique, le /la Directeur (trice) de la Régulation du Transport Routier, assurera les tâches et responsabilités suivantes :• Définir, élaborer, mettre en œuvre et assurer le suivi-évaluation de la loi sous- sectorielle de régulation du transport routier ;• Elaborer, mettre en œuvre et assurer le suivi-évaluation des textes relatifs au sous – secteur transport routier ;• Participer à l’élaboration, à la mise en œuvre et au suivi-évaluation de la Stratégie de Régulation ;• Définir, élaborer, et assurer le suivi-évaluation des outils permettant de garantir la libre concurrence, dans des conditions objectives, transparentes et non –discriminatoires dans le sous- secteur transport routier ;• Assurer le contrôle de l’application stricte des textes législatifs et règlementaires au respect des termes de conventions, de licences et des autorisations dans des conditions objectives, transparentes et non- discriminatoires dans le sous-secteur transport routier ;• Assurer la promotion et le développement du sous- secteur transport routier en veillant à son équilibre économique et financier;• Assurer l’approbation des tarifs de transport routier de marchandises et des voyageurs urbain, suburbain, interurbain, international pour s’assurer de la juste rémunération du transporteur et la couverture des coûts réels du service dans les conditions normales d’exploitation ;• Participer à l’organisation des services de transports (service régulier, service à la demande, service privé et les services à la demande) ;• Assurer le contrôle des conditions opérationnelles de conformité aux règles d’accès et d’exercice de la profession de transporteur routier ;• Assurer la protection des intérêts de l’’Etat, des utilisateurs et des opérateurs dans l’exploitation du marché du transport routier et à l’occasion de toutes modifications de la règlementation dans le soussecteur;• Participer à la promotion de la sécurité routière en rapport avec le Ministère Sectoriel et l’Agence chargée de la Sécurité Routière ;• Assurer l’évaluation de la qualité et de la disponibilité de service dans le sous-secteur transporteur routier ;• Assurer la coordination rail route ;• Assurer la promotion du transport international (ferroutage, aéroport – gare- routière etc…) ;• Participer au recouvrement du fonds d’accès universel aux services de transports ;• Participer à la vulgarisation des textes législatifs et réglementaires et de toutes autres informations portant sur le sous-secteur transport routier;• Formuler l’avis préalable sur les contrats programmes, les conventions et /ou contrats de concession et/ou de délégation de service public ou toutes autres conventions de subvention passées entre l’autorité publique et l’entreprise de transport routier ;• Mettre en place un mécanisme organisé de consultation des utilisateurs et des opérateurs du sous-secteur transport routier tels que prévus par les lois et les règlement en vigueur ;• Formuler un avis préalable sur l’ouverture de toute nouvelle desserte qui assure un service régulier ou public a la demande ;• Formuler l’avis préalable pour la délivrance ou le renouvellement d’agrément de contrat, de convention ou toutes autres autorisations permettant de mener une activité dans le sous-secteur du transport routier;• Formuler l’avis préalable sur tout projet de texte relatif au soussecteur transport routier, notamment les textes qui fixent la perception des redevances ou autres taxes dans le sous-secteur ;• Faire la formulation d’avis sur les litiges se rapportant à l’exécution des ternes des conventions, des licences, des autorisations, des cahiers de charges pouvant opposer les opérateurs du sous-secteur transport routier, les administrations de tutelle ou leurs démembrements, les organisations professionnelles du sous-secteur ou les utilisateurs des services de transport routier et d’intermédiation;• Participer à la conception des politiques, stratégies, plans et programmes portant sur le sous-secteur transport routier ;• Réaliser des enquêtes relatives aux activités du sous-secteur transport routier dans le but d’établir les faits qui ont été portés à la connaissance de l’ARST et en déduire soit l’irrégularité, soit l’existence d’irrégularité présumée;• Assurer le contrôle d’ordre technique et / ou financier, à la demande ou d’Office des opérateurs publics et privés exerçant des activités dans le sous-secteur de transport routier ;• Faire la proposition de mise en demeure des opérateurs publics et /ou privés en cas de manquement aux obligations légales, règlementaires, conventionnelles ou de celles découlant des licences et des autorisations;• Participer à la publication des mises en demeure délivrées par l’ARST par tout moyen approprié ;• Participer à la saisine des juridictions, lorsque les infractions relevées sont constitutives de crimes, de délits ou de  contraventions;• Proposer des sanctions à l’encontre des opérateurs publics et privés en cas de non-respect ou manquement aux dispositions des conventions ou de cahier de charges ;• Assurer la coordination des activités de la direction de la régulation du transport routier (DRTR) ;• Elaborer le programme annuel d’activités ainsi que les rapports d’activités de la DRTR ;• Participer à l’élaboration du rapport d’activités de l’ARST ;• Proposer toutes actions ou activités nouvelles entrant dans le domaine de compétences de la direction, qui pourraient être mise en œuvre dans le cadre de la politique générale et du programme d’activité de l’ARST ;• Assurer l’arbitrage des situations éventuellement critique afin de veiller à l’atteinte des objectifs définis;• Proposer au Directeur Général de l’ARST, toutes mesures correctrices pour l’atteinte des objectifs assignés ;• Participer à la coordination des actions de l’ARST avec celles des ministères et institution intervenant dans le transport routier ;• Assurer la préparation des dossiers techniques relatifs au soussecteur transport routier à soumettre aux sessions du CNRST;• Organiser des réunions périodiques avec les agents et rendre régulièrement compte à sa hiérarchie ;• Faire le compte rendu au Directeur Général des activités déployées et des difficultés rencontrées ;• Œuvrer pour la visibilité de la direction de la Régulation du Transport Routier et entretenir les relations avec les partenaires.
1.2. Profil• Avoir une formation du niveau supérieur (BAC + 5 ans) minimum dans le domaine du transport routier ;• Avoir une forte capacité à créer des convergences, à faire travailler ensemble une équipe multidisciplinaire, à concevoir et à diriger un projet complexe et à obtenir des résultats cohérents et concrets dans le temps ;• Avoir au minimum une expérience approfondie de cinq (5) ans dans le domaine du transport routier ;• Avoir une importante expérience en matière de conduite dans la définition de la politique sous- sectorielle, la gestion et le contrôle dans un ou plusieurs domaines liés au secteur du transport routier ;• Avoir des connaissances juridiques et économiques sont des atouts ;• Etre de nationalité nigérienne ;• Avoir accompli la majorité civile et jouir de ses droits civiques et politiques ;• Etre de bonne moralité ;• Avoir de solide connaissance théorique et pratique de la finance et/ou du droit ;• Avoir des solides connaissances du secteur de transport routier ;• Avoir des connaissances approfondies de la réglementation nationale ou communautaire (CEDEAO, UEMOA) applicable dansle secteur des transports ;• Etre proactif et posséder une capacité d’anticipation, le sens du résultat et de la performance et de réelles capacités d’analyse et synthèse ;• Avoir le sens du social et de l’économique, de l’organisation collective et la culture d’entreprise ;• Avoir une connaissance de l’outil informatique ;• Avoir la maîtrise de l’anglais est un atout.
2. Un (e) Auditeur (trice) Interne 

2.1. Responsabilités et tâchesSous l’autorité hiérarchique du Directeur Général de l’ARST, l’Auditeur (trice) Interne aura pour mission, d’assurer les tâches et responsabilités suivantes :• Coordonner les activités de la Direction de l’Audit Interne ;• Elaborer le programme annuel d’activités ainsi que les rapports d’activités de la DAI ;• Superviser la mise en œuvre du programme d’activités de la direction, arbitrer les situations éventuellement critiques et veiller à l’atteinte des objectifs définis ;• Elaborer et mettre en œuvre le manuel d’audit interne de l’ARST ;• Promouvoir le management des risques ;• Etablir une charte d’audit, veiller à sa mise à jour et à son respect scrupuleux;• Identifier, évaluer et établir une cartographie des risques qui pourraient être source de disfonctionnement susceptible de remettre en cause l’atteinte des objectifs de l’ARST ;• Faciliter et accompagner les missions de contrôle interne sur le terrain et faire la revue de la mise en œuvre des recommandations des auditeurs externes et des missions de supervision ;• Gérer toute autre activité de l’audit interne ;• Contrôle les inventaires de caisse, des stocks de carburant, de fournitures consommable set des immobilisations ;• Assister les différentes entités de l’ARST dans la maitrise de leurs opérations en leur prodiguant des conseils pratiques ;• Identifier et évaluer les risques significatifs, afin de contribuer à l’amélioration des systèmes de management des risques et de contrôle ;• Assurer le suivi régulier de la mise en œuvre des recommandations émises aussi bien dans le cadre des missions d’audit interne que des missions d’audit externe ;• Contribuer et participer à l’élaboration du rapport annuel d’activités de l’ARST;• Veiller au respect des dispositions du manuel des procédures relatives aux aspects de gestion financière de l’ARST ;• Veiller au respect des dispositions de passation de marchés décrites dans le manuel des procédures de l’ARST ;• Proposer toute action nouvelle entrant dans le domaine de compétence de la direction, qui pourrait être mise en œuvre par la direction dans le cadre de la politique général et le programme d’activités de l’ARST ;• Prendre ou proposer au Directeur Général toute mesure correctrice qui serait rendue nécessaire en cas de non-respect ou  préavis des objectifs assignés ;• Rendre compte au Directeur Général des activités déployées et des difficultés ou obstacles rencontrés ;• Exécuter toutes missions confiées par le Directeur Général dans son domaine d’activité.
2.2. Profil• Avoir une formation du niveau supérieur (BAC + 5 ans) minimum dans le domaine de l’audit et comptabilité, contrôle interne ou contrôle de gestion;• Avoir une formation complémentaire économie ou comptabilité/finance ou en droit ;• Avoir au minimum une expérience professionnelle confirmée de cinq (5) ans dans le domaine de l’audit au sein d’une institution, cabinet ;• Avoir une expérience pertinente dans le domaine de l’audit et de contrôle ;• Avoir une expérience dans la collecte et l’analyse d’informations techniques, commerciales et financières ou dans les études d’évaluation de projet ;• Avoir une connaissance de gestion et/ ou de travail dans le secteur privé est un atout ;• Avoir une forte capacité à créer des convergences, à faire travailler ensemble une équipe multidisciplinaire, à concevoir et à diriger un projet complexe obtenir des résultats cohérents et concrets dans le temps ;• Avoir le sens du sociale, de l’économique de l’organisation collective;• Avoir de réelles capacités d’analyse et de synthèse ;• Etre de nationalité nigérienne ;• Avoir accompli la majorité civile et jouir de ses droits civiques et politiques ;• Etre de bonne moralité ;• Avoir de solides connaissances théoriques et pratiques de la finance et/ou de gestion ;• Etre proactif et posséder une capacité d’anticipation, le sens du résultat et de la performance et de réelles capacités d’analyse et synthèse ;• Avoir le sens du social et de l’économique, de l’organisation collective et la culture d’entreprise ;• Avoir une bonne maitrise de l’outil informatique (Word, Excel, Outlook) ;• Etre disponible immédiatement.
3. Un(e) Directeur (trice) de la Régulation du Transport Maritime

3.1. Responsabilités et tachesSous l’autorité hiérarchique du Directeur Général de l’ARST, le /la Directeur (trice) de la Régulation du Transport Maritime aura pour mission de coordonner les activités de régulation exercées dans le  sous-secteur du transport maritime et assimilées.
De façon spécifique, le/la Directeur (trice) de la Régulation du Transport Routier, assurera les tâches et responsabilités suivantes :• Définir, élaborer, mettre en œuvre et assurer le suivi-évaluation de la loi sous- sectorielle de régulation du transport maritime;• Participer à l’élaboration, à la mise en œuvre et au suivi-évaluation de la Stratégie de Régulation ;• Définir, élaborer et assurer le suivi-évaluation des outils permettant de garantir la libre concurrence, dans des conditions objectives, transparentes et non –discriminatoires dans le sous- secteur transport maritime;• Assurer le contrôle de l’application stricte des textes internationaux, régionaux, communautaires et nationaux, ainsi que le respect des termes des conventions des licences et des autorisations, dans des conditions objectives, transparentes et non-discriminatoire dans le sous-secteur transport maritime;Cabinet de Conseil, d’Etudes et de Formation en Gestion des Ressources Humaines et en Management• Participer à la promotion et au développement du sous- secteur transport maritime en veillant à son équilibre économique et financier;• Assurer le contrôle des conditions opérationnelles et conformités aux règles d’exercice de la profession de transport maritime ;• Assurer la protection des intérêts de l’Etat des utilisateurs et des opérateurs dans l’exploitation du marché du transport maritime et à l’occasion de toutes modifications de la réglementation dans le soussecteur ;• Participer à la promotion de la sureté et la sécurité maritime en rapport avec le Ministère sectoriel et le Conseil National desUtilisateurs de Transports publics (CNUT) ;• Procéder à l’évaluation de la qualité et de la disponibilité de service dans le sous-secteur transport maritime ;• Faire la promotion de la coordination inter et intra modale avec le transport maritime ;• Elaborer, mettre en œuvre et assurer le suivi-évaluation des textes relatifs au transport maritime ;• Participer à la vulgarisation de textes internationaux, régionaux,communautaires et nationaux et toutes autres informations du  sous secteur transport maritime ;• Participer à la mise en place d’un mécanisme organisé de consultation des utilisateurs et des opérateurs tels que prévus par les lois et les règlements en vigueur ;• Formuler l’avis préalable sur tout projet de texte relatif au transport maritime, notamment les textes qui fixent la perception de redevance ou autres taxes dans le sous-secteur ;• Formuler un avis préalable pour la délivrance ou le renouvellement d’agrément de contrat de convention ou toutes autres autorisations permettant de mener une activité dans le sous-secteur du transport maritime ;• Assurer la formulation d’avis sur les litiges se rapportant à l’exécution des termes des conventions, des licences, des autorisations, des cahiers de charges pouvant opposer les opérateurs du sous-secteur transport maritime, les administrations de tutelle ou leurs démembrements, les organisations professionnelles du soussecteur ou les utilisateurs des services de transport maritime et d’intermédiation ;• Participer à la conception et à l’exécution des politiques, stratégiques plans et programmes portant sur le sous-secteurtransport maritime ;• Réaliser des enquêtes relatives aux activités du sous-secteurtransport maritime dans le but d’établir les faits qui ont été portés  à la connaissance de l’ARST et en déduire soit l’irrégularité, soit l’existence d’irrégularités présumées ;• Assurer le contrôle d’ordre technique et/ou financier, à la demande ou d’office, des opérateurs publics et privés exerçant des activités dans le sous-secteur de transport maritime ;• Faire la proposition de mise en demeure en cas de manquement aux obligations légales, règlementaires, conventionnelles ou de celles découlant des licences et des autorisations;• Participer à la publication des mises en demeure délivrée par l’ARST par tout moyen approprié ;• Participer à la saisine des juridictions, lorsque les infractions relevées sont constitutives de crimes, de délits ou de contraventions;• Proposer des sanctions à l’encontre des opérateurs publics et privés en cas de non-respect du manquement aux dispositions des conventions ou de cahier de charges ;• Assurer la coordination des activités de la direction de la régulation du transport maritime (DRTM) ;• Elaborer le programme annuel d’activités ainsi que les rapports d’activités de la DRTM ;• Participer à l’élaboration du rapport annuel d’activités de l’ARST ;• Proposer toutes actions ou activités nouvelles entrant dans le domaine de compétences de la direction, qui pourraient être mise en œuvre dans le cadre de la politique générale et du programme d’activité de l’ARST ;• Assurer l’arbitrage des situations éventuellement critique afin de veiller à l’atteinte des objectifs définis ;• Proposer au Directeur Général de l’ARST, toutes mesures correctrices pour l’atteinte des objectifs assignés ;• Participer à la coordination des actions de l’ARST avec celles des ministères et institution intervenant dans le transport maritime ;• Assurer la préparation des dossiers techniques relatifs au soussecteur transport maritime à soumettre aux sessions du CNRST;• Organiser des réunions périodiques avec les agents et rendre régulièrement compte à sa hiérarchie ;• Faire le compte rendu au Directeur Général des activités déployées et des difficultés rencontrées ;• Exécuter toutes missions confiées par le Directeur Général dans son domaine d’activité.
3.2. Profil• Avoir une formation du niveau supérieur (BAC + 5 ans) minimum, dans le domaine du transport maritime;• Avoir une forte capacité à créer des convergences, à faire travailler ensemble une équipe multidisciplinaire, à concevoir et à diriger un projet complexe et à obtenir des résultats cohérents et concrets dans le temps ;• Avoir au minimum une expérience approfondie de cinq (5) ans dans le domaine du transport maritime ;• Avoir une importante expérience en matière de conduite dans la définition de la politique sous-sectorielle, la gestion et le contrôle dans un ou plusieurs domaines liés au secteur du transport maritime;• Avoir des connaissances juridiques et économiques sont des atouts;• Etre de nationalité nigérienne ;• Avoir accompli la majorité civile et jouir de ses droits civiques et politiques ;• Etre de bonne moralité ;• Avoir de solide connaissance théorique et pratique de la finance  et• Avoir des solides connaissances du secteur de transport maritime;• Avoir des connaissances approfondies de la réglementation nationale ou communautaire (CEDEAO, UEMOA) applicables dansle secteur des transports ;• Etre proactif et posséder une capacité d’anticipation, le sens du résultat et de la performance et de réelles capacités d’analyse et synthèse ;• Avoir le sens du social et de l’économique, de l’organisation collective et la culture d’entreprise ;• Avoir une connaissance de l’outil informatique ;• Avoir la maîtrise de l’anglais est un atout.
COMPOSITION ET LIEU DE DEPOT DES DOSSIERS DE CANDIDATURESLes dossiers de candidature comprenant : une demande manuscrite timbrée et signée adressée au Directeur Général de l’ARST, une lettre de motivation datée et signée par le candidat adressée au Directeur Général de l’ARST, un curriculum vitae (CV) détaillé mis à jour, daté et signé, une copie certifiée et légalisée conforme à l’originale d’Etat du diplôme d’Etat et des attestations. Tout autre diplôme doit être accompagné d’une équivalence, les copies des certificats de travail justifiant l’expérience professionnelle, des copies légalisées d’extrait d’acte de naissance ou jugement supplétif tenant lieu et du certificat de nationalité, une copie de la pièce d’identité ou passeport certifiée conforme, un extrait de casier judiciaire datant de moins de trois (3) mois , une carte d’inscription en cours de validité délivré par l’Agence Nigérienne pour la promotion de l’Emploi (ANPE) doivent être déposés ou envoyés par Email au Cabinet COSEF sis au  Quartier Plateau – 468 rue des Dallols – Niamey (Anciens locaux de la société COTECNA, non loin de la garde présidentielle) – Tel : 20 73 64 80 – Email : recrutement@cosef.ne au plus tard, le Vendredi 15 Avril 2022 à 12 Heures 30 Minutes.
NB: cette offre peut être consultée aussi sur le site Web: www.cosef.ne

Laisser un Commentaire

%d blogueurs aiment cette page :