Accueil / Communiqué / Sénégal – Création de deux Centres Universitaires d’Exéllence pour les étudiants du Continent

Sénégal – Création de deux Centres Universitaires d’Exéllence pour les étudiants du Continent

Sénégal – Création de deux Centres Universitaires d’Exéllence pour les étudiants du Continent

© Copyright : DR

#Sénégal : C’est le Sénégal qui a été choisi par la Banque mondiale pour abriter deux centres universitaires d’excellence destinés à former des étudiants africains. Des spécialités de pointe comme la biomathématique ou la bioinformatique sont au programme.

AddThis Sharing Buttons

Share to LinkedInShare to Google+Share to TwitterShare to Facebook99Share to Email

Après une âpre compétition entre une soixantaine d’académies africaines, la Banque mondiale a porté son choix sur deux universités sénégalaises pour abriter deux centres d’excellence destinés à former des scientifiques et des leaders africains.

Le premier, installé à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), s’occupe de la recherche sur la santé maternelle et de l’enfant. Le deuxième est logé à l’université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis et sera spécialisé dans les mathématiques, l’informatique et les technologies de l’information et de la communication (Mitic).

Ces deux centres viendront en appui aux universités africaines pour une formation d’excellence. Au total, 8 millions de dollars seront débloqués par l’institution financière internationale pour la réalisation de ce projet qui bénéficie de la collaboration de l’Association des Universités Africaines. «C’est la convergence des forces et des efforts qui a abouti à l’installation de ces deux Centres au Sénégal», a soutenu le professeur Mary Teuw Niane, ministre de l’Enseignement supérieur.

Spécialités de pointe

Ce projet vient combler les manquements remarqués dans la formation scientifique et technique dans plusieurs pays du continent. Il servira aussi de levier aux secteurs stratégiques de l’agriculture, des télécommunications et de la santé, trois secteurs cruciaux pour le développement des pays africains. «Notre stratégie s’articule autour de trois axes majeurs: la formation des ressources humaines de qualité et en quantité suffisante, la recherche appliquée et le partenariat», a soutenu le professeur Aminata Sall Diallo, coordinatrice nationale du projet.

Des formations diplomantes comme la gynécologie-obstétrique, la pédiatrie, la santé publique, la santé communautaire, la nutrition et l’alimentation humaine sont dispensées par le Centre d’excellence en santé maternelle et infantile de l’UCAD. Quant au centre de l’UGB, il dispensera des formations en biomathématique, en bioinformatique, en cryptologie, en application et en systèmes embarqués et mobiles.

Recherche appliquée

«Faire de la recherche appliquée de qualité dans leurs domaines respectifs est la mission assignée aux deux centres. Ils devront également fournir des solutions aux décideurs et acteurs du développement socio-économique et dispenser un enseignement de standards internationaux », a précisé Louise Cord représentant la directrice des opérations de la Banque mondiale.

Une des exigences des promoteurs est d’ouvrir les deux centres aux étudiants et professionnels du continent désireux de bénéficier de formations de qualité. Pour le moment, parmi les 433 étudiants inscrits au centre de l’UGB, on compte 165 étrangers. A titre d’exemple, dans le cadre de la coopération sous-régionale, une convention de partenariat a été signée avec la Gambie pour les formations en master et doctorat en mathématiques et en informatique.

Afrique 360

Check Also

Inscription à l’école d’informatique gratuite de la SONATEL, Sénégal 2017

Inscription à l’école d’informatique gratuite de la SONATEL, Sénégal 2017 Dans le cadre de sa …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.