Sur le fil
Accueil / Recrutement organismes / Le Ministère de l’élevage et des productions animales recrute 01 Assistant

Le Ministère de l’élevage et des productions animales recrute 01 Assistant

Le Ministère de l’élevage et des productions animales recrute 01 Assistant

Termes de référence

Contexte et justification :

La République du Sénégal a obtenu de l’Association Internationale de Développement (IDA), le financement du Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel (PRAPS). L’objectif de développement (PDO) du PRAPS, vise à améliorer l’accès à des moyens et services de production essentiels et aux marchés pour les pasteurs et agropas­teurs dans des zones transfrontalières sélectionnées et le long des axes de transhumance dans les six pays du Sahel, et à améliorer la capacité de ces pays à répondre à temps et de façon efficace en cas de crises pastorales ou d’ur­gences.  » De cette façon, le projet proposé soutiendra l’amélioration de la productivité, la durabilité et la résilience des moyens d’existence des communautés pas­torales, consacrés comme une priorité dans la Déclaration de Nouakchott sur le pastoralisme. Le projet est structuré en 5 composantes suivantes : i) amélioration de la santé animale ii) amélioration de la gestion des ressources naturelles iii) facilitation de l’accès aux marchés iv) gestion des crises pastorales v) gestion du projet et appui Institu­tionnel.

Dans le cadre de la mise en place du personnel de l’Unité de Coordination du Projet, cet avis d’appel à candidatures pour le recrutement d’un assistant en charge des questions de sauvegarde environnementale et sociale à Dakar est publié.

Objectifs de la mission etrésultats attendus

Le principal objectif est d’assister l’UCP dans la prise en compte de la dimension environnementale et sociale dans les différentes activités du projet.

L’assistant doit appuyer et interagir de façon continue avec les entités bénéficiaires de sous projet, la Direction de l’en­vironnement et des établissements classées (DEEC), les consultants, les entrepreneurs et des communautés (Inter­venants).

Responsabilité et Tâches :

La coordination de l’UCP

Elle fournira au spécialiste en sauvegarde environnemen­tale et sociale toutes les informations utiles sur le projet et lui facilitera les contacts avec les différentes administra­tions et les parties prenantes.

Elle prendra en charge les différents déplacements du spé­cialiste en sauvegarde environnementale et sociale et lui fournira toutes logistiques nécessaires visant à faciliter sa mission.

Le spécialiste en sauvegarde environnementale et sociale Il devra développer un plan de travail incluant la consulta­tion des parties prenantes.

Sous l’autorité du coordonnateur de projet, le spécialiste assurera la prise en considération et aussi la conformité des mesures environnementales et sociales dans toutes les activités du Projet ; ii travaillera en étroite collaboration avec les autres membres de l’Unité de Coordination du pro­jet notamment sous la supervision du directeur technique.

Mandat

coordonner la fonction de sauvegarde environnementale et sociale du projet.

analyser les activités et sous-projets de chaque com­posante pour apprécier l’adéquation avec les exigences et les orientations du CCES et CPRP (Classification environ­nementale des activités ; suivi de la validation des études, organisation de consultations publiques, diffusion des études, supervision des activités, etc.) ;

veiller au respect scrupuleux de la démarche préconisée

par le CGES et le CPRP pour l’analyse des activités du projet

validation de la classification environnementale des sous- projets et confirmation des mesures de mitigation y afférentes ;

valider des TDR des Notices Environnementales et des Plans de Gestion Environnementale et Sociale requis pour certains sous-projets et faciliter, de recrutement de con­sultants et bureaux d’études qualifiés pour mener les études ;

veiller à la préparation préliminaires des documents req­uis (TDR, études EIES, évaluation sociale, PAR… ) ;

assurer la supervision et le suivi des mesures de sauveg­arde environnementale et sociale des activités mises en œuvre dans le cadre du Projet ;

élaborer les rapports et notes entrant dans le cadre de sa mission, notamment les rapports semestriels de suivi, et appuyer les autres spécialistes au sein la Cellule de Coordination du Programme pour les éléments relevant de son domaine de compétence, notamment le Responsable du Suivi-évaluation et le Responsable de la Composante Renforcement des capacités.

constituer une base de données environnementales et sociales des sous-projets dans la zone du projet ;

assurer le suivi et le contrôle des indicateurs environ­nementaux et sociaux proposés dans les différentes études (indicateurs de procédures, et de résultats);

assurer le suivi, l’évaluation, la supervision et l’évaluation rétrospective des différentes activités et sous-projets du projet en vue d’apprécier l’effectivité de la prise en compte des mesures environnementales et sociales;

garantir la prise en compte de la gestion environnemen­tale et sociale au cours de la réalisation du projet ;

contribuer au renforcement des capacités des directions techniques et autres maîtres d’ouvrage délégués du projet sur les questions environnementales et sociales;

assister le coordonnateur à mettre en œuvre le plan de réinstallation des populations affectées, le cas échéant ;

assister le coordonnateur dans l’élaboration des clauses environnementales et sociales et s’assurer en relation avec le responsable des passations de marchés et des services techniques impliqués dans la mise en œuvre -de la prise en compte des clauses environnementales dans les Dossiers d’appel d’offres (DAO) et de leur stricte application lors des travaux ;

développer un système de coordination et d’échanges avec d’autres institutions à l’échelle communale, régionale et nationale, pour mieux prendre en compte les préoccu­pations environnementales et sociales à chaque niveau ;

faciliter le processus d’alimentation et d’actualisation des données ; et

participer aux campagnes d’information et de sensibilisa­tion des opérateurs à la base.

Documents à produire

Le spécialiste de sauvegarde environnementale et sociale devra travailler en étroite collaboration avec l’UCP et remettra les documents ci-après :

Un plan de travail succinct à la signature du contrat,

Un rapport à la fin de chaque sensibilisation ;

Un rapport d’activités trimestrielles ;

Un rapport d’activités semestrielles ;

et un rapport final de fin de mission.

Qualifications requises

Les candidats au poste doivent répondre aux critères ci- après :

être titulaire d’un diplôme universitaire en environnement du niveau bac + 4 au moins,

justifier d’une expérience d’au moins 5 ans dans le domaine de la gestion environnementale, de l’évaluation environnementale et sociale, les systèmes et plans de ges­tion environnementale ainsi que les procédures de normal­isation environnementales ;

avoir une expérience avérée d’au moins 2 ans dans des programmes et/ou projets financés par les bailleurs de fonds en l’occurrence par la Banque mondiale ;

avoir une bonne connaissance des politiques de sauveg­arde environnementale et sociale et des normes de fonc­tionnement de la banque mondiale ;

maîtriser les législations sénégalaises et les dispositions contenues dans les politiques de sauvegardes environ­nementales et sociales de la Banque et le cadre politique de réinstallation des populations ;

avoir des connaissances sur les problématiques de change­ment climatique et leurs effets sur l’environnement ;

avoir une bonne capacité de synthèse et de rédaction de rapports

maîtrise de l’outil informatique.

Lieu d’affectation et durée du contrat

Le poste à pourvoir est situé à Dakar et le (la) candidat(e) retenu(e) sera invité à signer un contrat de deux ans renouvelable sur la période du projet compte tenu de ses performances.

Dépôt des dossiers de candidature

Les dossiers de candidature comprenant, un curriculum vitae détaillé, les copies légalisées des diplômes, les attes­tations de travail ou de bonne fin d’exécution de contrat, un certificat de nationalité sénégalaise, un extrait d’acte de naissance et un casier judiciaire datant de moins de trois (3) mois seront déposés au siège du Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel (PRAPS Sénégal)

Cité Keur Gorgui Immeuble Elysée 2, 4èmc étage Sacré cœur avec la mention « candidature au poste d’assistant sauvegarde environnementale et sociale du PRAPS

La date de clôture est fixée au vendredi 14 octobre 2016 h 12 heures.

Les candidatures peuvent être envoyées par e-mail à l’adresse : contacts@praps.sn

Ne Soyez pas avare, Partagez avec ces jolies boutons en dessous .... Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on Google+1Share on LinkedIn1

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :