Accueil / Recrutement / Recrutement organismes / L’OIF recrute 01 Spécialiste de programme, gouvernance démocratique

L’OIF recrute 01 Spécialiste de programme, gouvernance démocratique

L’OIF recrute 01 Spécialiste de programme,

gouvernance démocratique

APPEL A CANDIDATURES
L’Organisation internationale de la Francophonie regroupe 58 États et gouvernements membres et 26 observateurs répartis sur les cinq continents, rassemblés autour du partage d’une langue commune : le français. Consciente des liens que crée entre ses membres le partage de la langue française et de valeurs universelles, elle œuvre au service de la paix, de la coopération, de la solidarité et du développement durable.
Titre du poste :  Spécialiste de programme, gouvernance démocratique
Lieu d’affectation :  Paris
Statut et grade :  Poste à recrutement international de niveau P3, Grade P3-1 au P3-6
Durée de l’engagement :  3 ans, renouvelable, assortie d’une période probatoire de 6 mois
Traitement annuel de base :  Entre 43 154 et 49 829 euros, selon l’expérienc
Ajustement annuel de poste :  Entre 9 802 et 11 042 euros, selon l’expérience
Autres avantages :  En cas de recrutement en dehors du lieu d’affectation : prise en charge du transport A/R du lieu de recrutement au lieu d’affectation (+ indemnité de première installation) ;
Allocations et indemnités prévues dans le Statut du personnel et participation au régime de prévoyance
Date limite d’envoi des candidatures :  04/10/2017
Numéro de l’appel à candidatures :  AC/DRH, N°25/2017 du 12 septembre 2017
FONCTIONS PRINCIPALES
La Direction « Affaires politiques et gouvernance démocratique » (DAPG) a compétence pour élaborer, mettre en œuvre et assurer le suivi des politiques de la Francophonie en matière de promotion des droits de l’Homme et de la citoyenneté, de la consolidation de l’Etat de droit et de la paix dans les pays de l’espace francophone, en contribuant aux efforts internationaux, en soutenant les institutions et mécanismes de garantie, en menant des actions en faveur de l’éducation et de la formation en matière des droits de l’Homme et de la citoyenneté, en accompagnant les processus démocratiques par l’adaptation des cadres institutionnels, l’appui aux structures de contrôle, de régulation et de médiation et à leurs réseaux, l’observation des élections et l’assistance électorale, en la coopération interparlementaire et le développement d’une culture démocratique et de la bonne gouvernance par l’observation du respect des engagements pris dans la Déclaration et le Plan d’action de Bamako (novembre 2000), dans la Déclaration de Saint Boniface (mai 2006) et dans la Déclaration de Paris (février 2008), par des actions de consolidation de l’Etat de droit, de prévention et de règlement des crises et des conflits, ainsi que d’accompagnement des situations d’urgence et de post-conflits y compris les reconstructions institutionnelles.

Au sein de la Direction « Affaires politiques et de gouvernance démocratique » (DAPG) et sous l’autorité du Directeur, le ou la Spécialiste de programme gouvernance démocratique, est chargé(e) de participer à l’élaboration du programme quadriennal « promouvoir la paix, la démocratie et les droits de l’Homme », et dans le cadre des activités sur « gouvernance, droits de l’Homme, culture et vie démocratiques », concevoir, gérer, mettre en œuvre et évaluer les actions de coopération dans les secteurs de la gouvernance démocratique et des droits de l’Homme.

Il ou elle mettra en œuvre et assurera le suivi des programmes et projets relevant des missions confiées à la Direction. A ce titre, le/la Spécialiste de programme devra :
– mettre en œuvre les actions de l’Organisation dans les domaines relevant du volet « Gouvernance démocratique » du programme « Démocratie et droits de l’Homme » en particulier le soutien aux efforts de réformes démocratiques des institutions constitutionnelles et ce, en lien, avec les actions d’accompagnement des transitions de sorties de crise ainsi que des processus électoraux ; les activités de renforcement des partis politiques ; et le suivi des questions migratoires selon le champ d’action de l’OIF dans ce domaine ;
– renforcer les capacités des institutions de l’État de droit, classiques/anciennes ou nouvelles, et œuvrer en vue de les faire bénéficier de toute l’indépendance nécessaire à l’exercice impartial de leur mission, en particulier le suivi des juridictions constitutionnelles, dans le cadre de la collaboration avec l’Association des Cours Constitutionnelles ayant en Partage l’Usage du Français (ACCPUF), réseau institutionnel de la Francophonie ;
– développer des projets et activités permettant de contribuer au renforcement des partis politiques en tant qu’acteurs nécessaires aux systèmes démocratiques;
– contribuer à la conception et la mise en œuvre de la programmation quadriennale, notamment pour les domaines relavant de son champ d’activités ;
– mettre en œuvre les actions de l’Organisation sur les questions migratoires et développer des partenariats et activités permettant de promouvoir les droits des migrants au sein de l’espace francophone ;
– contribuer à l’élaboration d’études et de rapports analytiques sur les institutions constitutionnelles et les partis politiques au sein de l’espace francophone ainsi que sur les droits des migrants ;
– produire divers documents et notes stratégiques, y compris la réalisation de publications, et contribuer à l’élaboration du rapport sur l’état des pratiques de la démocratie, des droits et des libertés dans l’espace francophone (secteur Etat de droit) ;
– se tenir informé(e), dans son domaine d’intervention, de l’évolution des politiques et des techniques et développer une réflexion prospective ;
– contribuer au développement de la communication et à la promotion de l’image de l’Organisation dans l’environnement francophone et international à travers les projets dont il ou elle a la charge ;
– organiser et animer, sous la conduite du Directeur, les réunions et concertations francophones avec les partenaires internationaux, régionaux ou nationaux dans ses secteurs de compétence ;
– s’acquitter de toutes autres tâches connexes ou fonctions confiées par le Directeur.

CRITERES DE SELECTION
Le ou la candidat(e) à l’emploi doit :

– être ressortissant(e) d’un Etat ou gouvernement membre de la Francophonie ;
– être titulaire d’un diplôme d’études supérieures, de niveau master (bac+4/5) en droit, sciences politiques ou relations internationales;
– posséder une expérience professionnelle d’au minimum cinq (5) ans sur les questions relatives d’une part, à la gouvernance des institutions nationales et /ou locales ainsi que sur les questions migratoires, d’autre part ;
– posséder une bonne maîtrise de la langue française ainsi qu’une bonne capacité de rédaction de notes, rapports et synthèses ;
– faire preuve d’une aptitude à travailler dans des situations d’urgence et en équipe dans un milieu multiculturel, et posséder de grandes qualités de synthèse et de rédaction ;
– avoir une bonne expérience dans la gestion de projets, notamment leur mise en œuvre;
– disposer d’un haut degré d’intégrité et d’une réelle aptitude à travailler avec efficacité dans l’urgence ;
– avoir une excellente maîtrise de la langue française, et une bonne connaissance d’une langue de communication internationale ;
– avoir une bonne connaissance et une bonne maîtrise des outils informatiques et statistiques.

Seul(e)s les candidat(e)s présélectionné(e)s par le Comité consultatif de sélection seront contacté(e)s. Seules les candidatures enregistrées en ligne avec un Curriculum vitae et une lettre de motivation seront examinées.

L’Organisation internationale de la Francophonie est une organisation non-fumeur. Une attention particulière sera apportée aux candidatures féminines ainsi qu’aux candidatures émanant des ressortissants d’États et de gouvernements membres non représentés ou sous-représentés au sein de l’Organisation.
L’âge de départ à la retraite au sein de l’Organisation est fixé à 62 ans.

Postuler

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.