Sur le fil
Accueil / demarches / conseils / Le guide anti-fautes d’orthographe qui va sauver vos candidatures

Le guide anti-fautes d’orthographe qui va sauver vos candidatures

Le guide anti-fautes d’orthographe qui va sauver vos candidatures

Au-delà de 4 ou 5 fautes dans une candidature, rares sont les recruteurs qui convoqueront le candidat. 1 seule faute peut ne pas être rédhibitoire, toutefois elle fait perdre des points précieux. Votre maîtrise de l’orthographe, que ce soit dans votre CV ou dans votre lettre de motivation, est un réel avantage concurrentiel, devant le nombre important de candidats qui continuent encore à faire des fautes. Welcome to the Jungle a réalisé pour vous un listing qui sera indispensable pour chacune de vos candidatures : il recense les fautes les plus fréquemment commises par les candidats mais aussi celles que vous faites sans même le savoir, à l’écrit comme à l’oral !

Les fautes les plus classiques

  • Personnel – prend deux « n »
  • Davantage – et non d’avantage
  • Avoir affaire à – et non « à faire à »
  • A l‘attention de – et pas « à l’intention de »
  • Un envoile nom ne prend jamais de « e »
  • Chiffre d’affairesprend toujours un « s »
  • Parmi / Autour / Malgréne prennent pas de « s »
  • Centres d’intérêt – ne pas mettre de « s » à « intérêt »
  • M. Martin, je vous contacte suite à… – et pas « Mr Martin » (anglais)
  • Expériences professionnelles – ne prend qu’un seul « f » et deux « n »
  • Développement – à ne pas confondre avec l’anglais « development »
  • Deux mille contacts – « Mille » est invariable et ne prend jamais de « s »
  • Je me permets de vous contacter suite à votre mail – ne pas oublier le « s »
  • Je fais partie de – il y a toujours un « e » à la fin même si vous êtes un garçon !
  • Quels que soient les défis / quelle que soit la mission, je… – et pas « quelque soient »
  • L’entreprise a été créée en… – ne pas avoir peur d’écrire 3 « e » à la suite, c’est bien correct !
  • Dans le cadre de mes précédentes expériences – il y a bien 3 « e » dans l’adjectif « précédent »
  • Mes tâches étaient très variées – ne pas oublier l’accent circonflexe au risque de faire « tache »
  • Exigeant – l’adjectif prend un « a » (le verbe n’en prend pas : « ils exigent que je fasse cette présentation »)
  • Je serais ravi(e) / j’aimerais beaucoup vous rencontrer – c’est du conditionnel, un souhait vous n’êtes pas sûr
  • Je serai présent(e) demain à 10h pour notre entretien – pas de « s », c’est du futur, vous y serez de manière certaine
  • J’ai dû effectuer des missions diverses – ne pas oublier l’accent circonflexe (il n’y en a pas au passé simple « je dus »)
  • Les actions que j’ai réalisées / les postes que j’ai occupés – le COD est avant le verbe donc il y a accord avec l’auxiliaire « avoir » (J’ai réalisé quoi ? Des actions. « Actions » est le COD)

Les fautes les plus entendues à l’oral

Voici ce que vous ne devez PAS dire à l’oral, sous peine de faire tiquer les recruteurs !

  • Un échappatoire : C’est un nom féminin, on dira donc « une échappatoire »
  • Cela s’est avéré vrai : C’est incorrect. Utilisez plutôt « cela s’est révélé vrai », « cela est avéré »
  • Pallier à quelque chose : Il n’y a pas de « a ». On dit « remédier à » ou « pallier quelque chose »
  • Au jour d’aujourd’hui : « hui » signifie « jour » donc il est inutile d’ajouter ce mot avant
  • Des fois : Cette expression est utilisée couramment mais est très familière. Préférez « parfois »
  • J’étais en charge de : C’est un anglicisme. On lui préférera « J’étais chargé(e) de, j’avais la charge de » 
  • Il suffit simplement de : Incorrect, c’est un pléonasme, vous accolez deux termes qui ont le même sens
  • Au final : C’est une expression très familière à éviter à l’oral. Peut être remplacée par « finalement », « pour finir »
  • Malgré qu’ils m’aient fait confiance, je n’ai pas… :  Incorrect : « malgré » est toujours suivi d’un nom. « Malgré la confiance qu’ils m’ont accordée… »
  • Après qu’il m’ait donné ce poste, mon manager a… : Jamais de subjonctif avec « après que » : utilisez le présent. « Après qu’il m’a donné ce poste, mon manager a… »

Essayez d’éviter le « franglais » (tous ces mots que vous empruntez à l’anglais et que vous transformez en faux français).

En faisant attention à ces fautes que les recruteurs trouvent très souvent dans les CV, lettres de motivation et mails, vous aurez déjà une belle longueur d’avance sur les autres candidats. Si vous passez ensuite le cap de l’entretien et surveillez votre langage, Welcome to the Jungle vous assure que vous avez toutes vos chances ! Conservez cet article chaque fois que vous en aurez besoin et les fautes d’orthographe ne seront plus un problème pour vous.

Welcome to the Jungle

Ne Soyez pas avare, Partagez avec ces jolies boutons en dessous .... Share on Facebook26Tweet about this on Twitter0Share on Google+1Share on LinkedIn1

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :