Accueil / demarches / Entretien d’embauche : Je n’ai pas d’expérience professionnel, oui et après ?

Entretien d’embauche : Je n’ai pas d’expérience professionnel, oui et après ?

Jeune diplômé ou avec peu d’expérience, si vous êtes reçu en entretien d’embauche, cela signifie que vous semblez correspondre au profil recherché. La manière dont vous allez parler de votre expérience est donc importante.

 

Pensez à vous renseigner sur l’entreprise et sur le poste. Identifiez ensuite les liens avec vos stages et missions réalisées. Pas besoin d’avoir fait strictement la même chose. Toutefois, montrez au recruteur que vous vous êtes renseigné sur l’entreprise et sur le poste. Préparez-vous également aux questions qui pourraient vous être posées. Ne négligez pas les questions techniques liées au poste.

 

La panique de l'entretien d'embauche

 

Débutant, jeune diplômé, je ne maîtrise pas la totalité du poste

On est bien d’accord. Rassurez-vous, même avec 10 ans, 15 ans d’expérience préalable, il en est de même. Le temps d’appropriation du poste est de 3 à 6 mois. On n’est rarement totalement opérationnel et « rentable » avant.

 

Le recruteur cherchera à mesurer votre potentiel d’apprentissage et à évaluer ce qu’il vous reste à apprendre. Pour cela, anticiper vos points forts et vos points faibles sur le poste avant d’aller en entretien. Très concrètement, si vous ne connaissez pas un logiciel demandé dans l’annonce, essayez la version d’essai, du-moins si elle est disponible. Renseignez-vous au préalable. On n’exigera pas une maîtrise parfaite mais on a besoin de mesurer l’investissement « formatif » nécessaire.

 

Évitez les discours trop connotés  « jeune diplômé », par exemple en ne parlant que de votre formation. Vous avez passé un cap, vous êtes désormais jeune professionnel, ne l’oubliez pas. Si vous avez besoin de plus d’arguments face à votre interlocuteur, vous pouvez lui proposer des périodes de mise en situation professionnelle ou PMSP… (si vous parvenez à le prononcer !). Sous forme de stage d’une durée maximale de un mois, il peut permettre de dépasser le frein lié au temps d’intégration sur le poste.

 

Le doute n’est pas un défaut, il est même apprécié

Contrairement à une idée reçue, on n’attend pas d’un candidat qu’il sache tout. Ne tentez donc pas de montrer que votre diplôme en poche vous connaissez tout sur tout. Montrez simplement ce que vous avez fait et bien fait, les ponts entre votre expérience précédente et le poste à pourvoir. Expliquez aussi ce que vous retirez de ces premières expériences. Par exemple : travail en respect des objectifs, erreurs commises vous ayant permis d’apprendre et d’être plus réactif aujourd’hui, contexte spécifique…

Ce sont ces éléments qui feront la différence entre deux candidats ayant le même niveau d’expérience…

 

Rassurez-vous, si le stress vous malmène vous aussi, il est toujours possible de vous rattraper à l’issue de l’entretien, notamment grâce au mail de remerciements. Sachez que l’entretien n’est pas un examen mais un échange de professionnel à professionnel. N’apprenez donc pas par cœur votre discours, au risque de paraître froid et de perdre le fil si jamais les questions ne s’enchaînaient pas comme prévu.

Jobijoba.com

 

4 comments

  1. J’aimerai juste m’abonner pour être en contacte avec le site

  2. Merci d’ajouter votre e-mail au newsletter.

  3. J’apprécie tout ce que vous publiez; nous avons toutes les informations et tous les conseils possibles pour les embauches

  4. Cest très Intéressant ici On a toutes les Informations en temps Reel…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.